Les rédactions de Studio 1 et de votre hebdomadaire favori ont planché durant de longues heures pour vous concocter le hit-parade des valeurs sûres du globe. Chaque équipe a établi son top50. Les deux classements ont ensuite été fusionnés en attribuant 50 points au premier de chaque classement, 49 au deuxième, etc. Et en additionnant les points ainsi obtenus, on a obtenu le Top50 que nous vous commentons. Bonne surprise : Vincent Kompany y figure !
...

Les rédactions de Studio 1 et de votre hebdomadaire favori ont planché durant de longues heures pour vous concocter le hit-parade des valeurs sûres du globe. Chaque équipe a établi son top50. Les deux classements ont ensuite été fusionnés en attribuant 50 points au premier de chaque classement, 49 au deuxième, etc. Et en additionnant les points ainsi obtenus, on a obtenu le Top50 que nous vous commentons. Bonne surprise : Vincent Kompany y figure ! Trois des spécialistes du foot international de chaque rédaction ont ensuite été interviewés sur leurs choix... Situation : Après le match Brésil-Belgique, en 2002, Kakà demande son maillot à Nico Van Kerckhoven, qui l'avait impressionné. Van Kerckhoven hésite et choisit le maillot d'un autre : Kaká n'est pas encore connu et il a un nom si bizarre... Qualité Il doit à un miracle de ne pas avoir été paralysé à vie suite à un plongeon dans un bassin peu profond. Il a une récupération et une résistance phénoménales. Il est moitié médian, moitié attaquant. Situation : Né sur l'île de Madère, il rejoint le continent à dix ans, pour faire carrière au Sporting Lisbonne. On le taquine souvent sur ses origines îliennes. Des rumeurs font état d'orgies après les matches. Qualité : Il a le sens du but et réalise des dribbles à toute vitesse. Il a conduit Manchester United au succès en Premier League. Situation : Le successeur de Diego Maradona est surnommé El Pulga (la puce) à cause de sa petite taille (1,69 m). En mars 2006, il a prolongé son contrat jusqu'en 2014. Pour l'enrôler, une autre équipe devrait débourser 150 millions d'euros. Qualité : Il aide souvent son équipe à surmonter un passage à vide grâce à ses zigzag fabuleux, menés tambour battant, sans oublier son accélération explosive. L'Argentin est un phénomène naturel doté d'une touche de balle magique et d'un passing extrêmement précis. Situation : Marqué d'une énorme cicatrice sur la joue, souvenir d'un grave accident de voiture encouru avec ses parents à l'âge de trois ans, il a refusé une opération esthétique, réconcilié avec son visage abîmé. Il s'est converti à l'islam après son mariage avec une Algérienne, en 2002. Qualité : Le médian offensif se remarque car il est constamment en mouvement et donc impossible à suivre par ses adversaires. On l'appelle souvent le nouveau Zidane en hommage à sa vitesse et à son dribble. Situation : Formé à Barcelone, le talentueux médian a rapidement pris de l'assurance. Il a décidé de ne pas attendre le Barça et a rejoint Arsenal à 16 ans. En quelques saisons, il y est devenu un véritable leader sur le terrain. Même Vieira s'est adapté au jeune Espagnol. Qualité : Même s'il est très complet son passing et sa vista frappent. Il sent parfaitement où expédier le ballon. Depuis cette saison, il est même régulièrement buteur. Situation : Il vient d'une vraie famille de footballeurs, puisque son père Joao a porté le maillot de Cruzeiro tandis que son frère Roberto, désormais son manager, s'est produit pour Gremio. Footballeur de rue, il a d'abord éprouvé plus de plaisir au football en salle et de plage. Il gagne 43 euros par minute de vie, soit autant qu'un ouvrier brésilien en un mois. Qualité : Beaucoup de connaisseurs le classent parmi les meilleurs mondiaux, compte tenu de ses qualités techniques et de ses mouvements sublimes. Virtuose du ballon, dribbleur excessif, il distille ses passes avec aisance, y compris le no look, emprunté au basket. Situation : Mike Tyson est son idole, la boxe son hobby. Il ne faut donc pas s'étonner que Rooney ait la réputation d'un bagarreur, surtout après les nombreux incidents dont se sont régalés les tabloïds. Il a concrétisé son rêve d'enfance à seize ans en émergeant à Everton. Doté de pieds en or, l'avant est aussi un travailleur acharné. Qualité : Il suit son chemin. Il est capable d'armer des tirs puissants des deux pieds. Il marque facilement et se livre à fond. Situation : Gamin, Tito, comme le surnomme sa famille, organisait des matches dans un parking qu'il avait transformé en terrain de football. A treize ans, il a doublé à l'école. Pour le punir, ses parents lui ont interdit de jouer au football pendant un an. Qualité : Un avant-centre bouillonnant, doté d'un sens du but de haut vol. Dans le rectangle, il attire les ballons comme un aimant. Situation : Son père est bosniaque, sa mère croate. Réfugiés politiques, ils ont trouvé asile en Suède. Ronaldo était son idole de jeunesse. Sa scolarité n'a pas été un modèle du genre. Qualité : Il atteint aisément un niveau élevé. Partout, il a été une garantie de succès. S'il a eu besoin d'un temps d'adaptation à l'Ajax, à la Juventus et à l'Inter, il a rehaussé le niveau de chaque équipe et a été champion avec ses trois clubs. Situation : Son nom vient de Nistelrode, le lieu présumé d'origine de ses ancêtres. Il a fait changer l'orthographe originale, avec " ij ", en prévision d'un transfert à l'étranger. Manchester United a commandé des lettres spéciales, plus petites, afin de pouvoir imprimer son nom au complet sur les maillots destinés aux enfants. Qualité : Il marque. Il n'est pas le plus raffiné des attaquants mais il est réaliste et a le sens du but. Situation : Le wonderboy anglais est le gendre parfait. Capitaine des Reds, il personnifie les valeurs de Liverpool : le style britannique, l'esprit d'équipe, le refus d'abandonner. Il joue chaque ballon. On le cite dans des grands clubs à chaque période de transferts mais il reste la figure de proue de Liverpool. Qualité : Médian complet, il défend et attaque. Il marque souvent de la deuxième ligne mais est aussi doué pour les infiltrations. Situation : Il a passé une saison en Série B avec la Juventus et a montré sa fidélité à la Vieille Dame. A la Noël, sa femme, le mannequin tchèque Alena Seredova, mettra un fils au monde. Le couple cherche un prénom qui convienne à la Tchéquie comme à l'Italie. Qualité : La force de Gigi réside en l'absence de points faibles. Il a l'air spectaculaire et nonchalant mais il est le meilleur quand il s'agit d'arrêter des ballons difficiles. Situation : Il s'est occasionné une fracture du crâne lors d'une terrible collision avec Stephen Hunt (Reading). On a même craint pour sa vie. Le Tchèque est pourtant revenu. Désormais, il joue avec un casque protecteur. Qualité : Cech est taillé sur mesure pour le championnat anglais. Il est maître des airs, il renvoie le ballon jusqu'à la ligne médiane et shoote encore plus loin. Ses brillants réflexes constituent un autre atout. Situation : Il a grandi dans le quartier défavorisé de Bron-Terraillon. Ce fils d'immigrés algériens a rapidement été surnommé le Zidane de Lyon. L'artiste reste les pieds sur terre, avec l'aide de son père. Qualité : Le buteur polyvalent joue indifféremment dans l'axe ou sur les flancs. Son sens du but est son principal atout. Situation : Son oncle a été champion de France du 400 mètres haies. Il n'a pas eu beaucoup de succès à la Juventus du temps du controversé Luciano Moggi. Il est considéré comme l'ambassadeur de l'élégance, de la sportivité et de l'intégration. Avec Liliam Thuram, il lutte sans répit contre le racisme. Qualité : Ses buts sont des joyaux. Il allie explosivité, mouvements superbes et accélérations redoutables. S'il était un ailier peu régulier à la fin des années 90, il s'est métamorphosé sous la direction de son second père, Arsène Wenger. Situation : A Brescia, il a fait partie du même noyau que son idole, Roberto Baggio. Son coéquipier Gennaro Gattuso dit de lui : " Quand je vois tout ce dont Pirlo est capable de faire avec le ballon, je me demande si je suis vraiment un footballeur ". Rivaldo, qui a brièvement joué avec lui à Milan : " Pirlo aurait pu être brésilien ".. Qualité : Techniquement fort, le meneur joue indifféremment des deux pieds. Il est spécialiste des phases arrêtées. Il a une excellente vista et un jeu de position à l'avenant. Il distille ainsi des passes millimétrés et récupère énormément de ballons. Situation : A 14 ans, le Gallois avait l'embarras du choix. Les clubs se pressaient au portillon. Sir Alex Ferguson s'est rendu en personne chez ses parents pour les convaincre de choisir United. Giggs est le visage de la campagne de l'Unicef contre les mines anti-personnel. Peu de gens savent que son père est originaire de la Sierra Leone : " Je suis fier de mes origines noires et de mon sang noir ". Qualité : Ballon au pied, il fonce sur les défenseurs, dans l'axe ou sur les flancs. Ses adversaires ne peuvent prévoir ce qu'il va faire. S'ils cèdent, ils sont fichus. S'ils l'attaquent, ils n'ont aucune chance. Situation : En 1998, Toni, alors en D3 avec la Fiorentina, a envisagé d'abandonner le football professionnel pour accorder la priorité à son amie, qui gagnait plus que lui comme mannequin. Qualité : Jeune de Modène, le longiligne attaquant se voyait prédire une belle carrière en D2, tout au plus. Il est maintenant le prototype d'avant recherché par tous les clubs. Au Bayern, il casse la baraque et il est le premier attaquant de la Squadra.. Situation : Garçon simple du quartier romain de Trastevere, il a rapidement été victime de blagues sur les blonds. Plutôt que de s'en offusquer, il les a compilées dans un livre, Il Libro delle Barzellette . Un succès, dont la recette a été intégralement versée à l'Unicef. Qualité : En 1989, la Lazio le voulait mais ses parents l'ont orienté vers l'AS Rome, le club du peuple. Après une saison dans le noyau, le coach Carlos Bianchi a voulu le louer à la Sampdoria, avec la mention insuffisant. Zdenek Zeman l'a sauvé et lancé. Il a éclos à l'EURO 2000, où il a brillé à la place de Del Piero. Situation : Ses parents sont originaires de la Martinique. Il a tenté de forcer un transfert en faisant grève. En mars 2006, il a rejoint Lyon contre son gré, à la demande de l'équipe nationale de France : victime d'une fracture au pied, il était resté trois mois sur la touche. Qualité : Le parfait successeur de Bixente Lizarazu en équipe nationale. Son abattage et sa vitesse lui valent le surnom de Kenyan. Il arpente tout le flanc gauche et confère de la profondeur au jeu. Situation : Il s'est fracturé la cuisse à l'âge de quatre ans. Il risquait de boiter toute sa vie. Une carrière footballistique semblait exclue mais l'avant s'est complètement rétabli. Il est actuellement un des joueurs les plus convoités sur le marché des transferts. Qualité : Un buteur pur sang. Il est constamment à l'affût et une demi-chance lui suffit pour marquer. Situation : Deco est au départ brésilien mais il a opté pour la nationalité portugaise, au grand mécontentement de Luis Figo et de Rui Costa, qui ont d'abord refusé de jouer avec lui. La saison passée, Figo s'est plaint qu'un footballeur naturalisé ne jouerait jamais avec tout son c£ur pour sa nouvelle patrie alors que Rui Costa estimait qu'il n'avait rien à faire en équipe nationale. Qualité : Le numéro dix combine génie et travail. Il distribue le jeu, dribble, tacle et défend. Il est le prototype du meneur de jeu moderne. Situation : En mars 2004, il a été intégré à la liste des 125 meilleurs footballeurs encore en vie. Il a entamé sa carrière à l'Atletico Madrid. Il aime la chasse, la lecture, et en particulier l'auteur espagnol Arturo Pérez Reverte. Il apprécie aussi les corridas. Qualité : Son jeu recèle peu de carences. Il est doté d'une grande force de caractère et n'a jamais baissé les bras quand le public l'a pris en grippe. Situation : Le FC Porto l'a enrôlé au FC Santos pour huit millions d'euros, afin de pallier le départ de Deco. Au Portugal, Il est entré en conflit avec le coach néerlandais Co Adriaanse, qui l'a boudé parce qu'il manquait de discipline et qu'il jouait trop la carte personnelle. Le Werder l'a transféré pour six millions. Qualité : Il a rapidement fait oublier Johan Micoud, l'idole des supporters, grâce à ses éclairs de classe. Ce technicien raffiné a un bon passing, le sens du but et une belle action. Ses collègues l'ont élu Joueur de la Saison 2006-2007. Situation : Au début des années 90, il a été le meilleur footballeur de rue de Douala. Il a donc intégré la Kadji Sport Academy, une école de football camerounaise réputée. Le Real l'a renvoyé avec la mention insuffisant. Il est ambassadeur de l'Unicef en Espagne. Qualité : Rapide et puissant, l'attaquant a besoin pour s'épanouir d'un entraîneur paternel. Il a trouvé le premier à Majorque en la personne de Luis Aragonés, l'actuel sélectionneur de l'Espagne, puis de Frank Rijkaard. Situation : Il fait partie d'une famille illustre en football. Son père, Frank Lampard Sr, a longtemps été un monument de West Ham. Son oncle, Harry Redknapp, a brillé pour les Hammers. Son cousin Jamie Redknapp a été international à 17 reprises. Sa compagne est catalane, ce qui alimente les spéculations sur un transfert à Barcelone. Qualité : Comme Steven Gerrard, le Londonien est le prototype du footballeur box-to-box. A un moment, il défend son rectangle puis quelques instants plus tard, il plonge de l'autre côté pour se retrouver devant le but. Situation : Il a gagné la Ligue des Champions avec le Real quatre jours avant ses 19 ans. Même s'il n'est sans doute qu'au tiers de sa carrière, il est présent depuis si longtemps qu'on le prendrait pour un vétéran. Il vient de faire assurer ses mains pour 7,5 millions. Qualité : Il intercepte les ballons mais dirige aussi très bien sa défense. Il possède une forte personnalité depuis son plus jeune âge. Situation : Il a fait honneur à la tradition familiale. Comme ses frères Jeffrey et Rodney, il a baptisé son fils d'un prénom finissant en -y : Jessey. Il est originaire d'Utrecht mais aux yeux du grand public, il personnifie la bravoure et le bluff des Ajacides. Qualité : Il est très mobile et possède un excellent bagage technique. Il joue parfaitement des deux pieds et donc des deux côtés du terrain. Son tir à distance est très bon et il marque régulièrement depuis la deuxième ligne. Situation : A Séville depuis six ans, il a été déçu que le club n'accepte pas l'offre de 36 millions de Chelsea. Il s'était abstenu de jouer le tour préliminaire de la Ligue des Champions, afin de pouvoir se produire dans cette épreuve pour un autre club. Qualité : L'arrière droit a une excellente passe et délivre régulièrement des assists. Il lui arrive d'opérer comme meneur de jeu. Situation : Ses parents, nigérians, ont émigré au Togo. Il a entamé sa carrière lors d'un camp d'entraînement. Metz l'a remarqué alors qu'il avait quinze ans. Il s'est finalement retrouvé à Arsenal où il porte le numéro 25 de son idole, Nwankwo Kanu. Qualité : Une touche de balle légère, un jeu de tête en or, un corps puissant. On le surnomme Baby Kanu ou le nouveau Drogba. Situation : Il a entamé sa carrière comme défenseur. Il a effectué un dépannage dans l'entrejeu : ce fut la révélation. On ne le compare pas pour rien à Patrick Vieira. Qualité : Le Bison est un panzer doté de cinq poumons. Ce médian moderne a une formidable vista et tacle avec précision. Situation : On le surnommait El Blanquito à cause de son côté pâle, un trait familial assez rare sous le soleil espagnol. Même s'il est né à Albacete, les supporters du Barça le considèrent comme un pur Catalan. Qualité : Comme Xavi et Fabregas, il fait partie de ces médians que seul Barcelone a l'art de former. Grâce à sa vista, ce petit général trouve des parades à toutes les situations délicates. Situation : Il a fait la connaissance de son amie italienne à Glasgow, dans le restaurant des parents de celle-ci. En voyant sa photo, il a été séduit. Il est accro au Nutella et au tiramisu fait maison. Sa fondation vient en aide aux enfants défavorisés de Calabre. Qualité : Pitbull dans l'entrejeu, il ne renonce jamais. Il a quitté l'Ecosse quand Dick Advocaat l'employait en défense aux Rangers. Situation : Quand Cannavaro avait taclé le grand Diego Maradona, à l'entraînement à Naples, il s'était fait taper sur les doigts par un dirigeant mais Maradona, en personne, avait pris la défense du jeune arrière. Qualité : Le défenseur est dur. En 2006, après le scandale auquel la Juventus a été mêlée, il a suivi son entraîneur, Fabio Capello : " Tout footballeur rêve de jouer au moins une fois pour le Real ". Situation : Il est né à Fuenlabrada, un des plus grands faubourgs de Madrid. Il a été le plus jeune joueur puis capitaine de l'Atletico Madrid. Son surnom, El Niño, lui vient de son allure jeune et de son style de jeu enthousiaste. Torres a fait la connaissance de son amie à huit ans : ils habitaient la même rue. Qualité : Cet avant très complet est souvent comparé à Marco van Basten pour son sens du but. Situation : Capitaine de Chelsea, il est souvent le centre d'intérêt des médias. Il évite pourtant les caméras autant que faire se peut. Il est le type même du gentleman anglais qui se passionne pour le golf. Qualité : Un défenseur anglais typique : dur au tacle, sec, il n'hésite pas à faucher son adversaire s'il le faut. Il est très fort de la tête, ce qui constitue un atout offensif également pour les Blues. Situation : Romain pure souche, il a été découvert par un scout de l'AS Rome mais son père, fervent supporter de la Lazio, n'était pas d'accord. Pendant des années, il a clamé qu'il achèverait sa carrière dans sa ville mais quand la Lazio a connu des problèmes financiers, elle l'a transféré à Milan contre 30 millions. Qualité : Le défenseur parfait, qui ne marque presque jamais : depuis 1994, il n'a trouvé le chemin des filets qu'à quatre reprises. Situation : Fils d'un footballeur professionnel allemand et d'une joueuse de handball polonaise internationale, il a émigré en Allemagne à l'âge de huit ans, après des séjours en Pologne et en France. Il a suivi une formation de charpentier. L'avant ne s'est focalisé sur le football qu'à 19 ans. Qualité : Cette machine à marquer est un modèle de fair-play. Lors de la 31e journée de la saison 2004-2005, l'arbitre avait injustement sifflé penalty et averti le gardien Mathias Hain. Il est revenu sur sa décision suite à l'intervention de Klose. Situation : Musulman pratiquant, il ne peut parier. Cela lui pose problème car le sponsor de Séville est 888.com, un site de paris. L'avant a refusé de porter le maillot au logo du sponsor jusqu'à ce que le casino en ligne offre une partie de ses gains à des organisations caritatives. Qualité : Un fabuleux athlète qui allie force et vitesse. Il maîtrise toutes les variantes tactiques - une bénédiction pour le coach Ramos. Situation : Véritable boute-en train, il a encore soif de football alors que sa carrière touche à sa fin. On le considère comme le champion des buts de raccroc mais il suffit de jeter un coup d'£il sur la compil de ses goals pour être convaincu de ses grandes qualités de canonnier. Qualité : un vrai buteur Super Pippo. Il espère battre le record de goals marqués dans les différentes coupes d'Europe détenu par Gerd Müller. Situation : On a l'impression que le rouquin joue à Manchester United depuis des lustres. Il était supporter d'Oldham Athletic durant son enfance et il a souvent déclaré qu'il aimerait y achever sa carrière. Scholes est un des rares joueurs à n'avoir pas de manager. Qualité : Ses infiltrations sont son plus grand don. Il plonge toujours au bon moment pour se retrouver à la bonne place. En résulte : les nombreux buts inscrits pour le compte des Red Devils. Situation : A 17 ans, il a évincé le chevronné Richard Witschge du poste de milieu gauche à l'Ajax. Après son mariage avec le mannequin et animatrice de TMF, Sylvie Meis, le 10 mai 2005, Raffie est devenu un produit marketing. Il a sa propre journée des supporters, son timbre poste et même, déjà, une biographie. Qualité : Ce footballeur de poche s'épanouit au milieu offensif, en soutien d'attaque. Incroyablement opportuniste, il possède en plus une technique de frappe remarquable. Situation : Sur le conseil d'un chiropracteur, il s'est fait arracher une dent de sagesse, pour diminuer la fréquence de ses blessures. Bébé, il était déjà tellement musclé que les infirmières de néonatalogie l'avaient surnommé King Kong. Qualité : Il est le plus jeune débutant de tous les temps de l'Ajax : il avait 16 ans et sept mois. Il a remporté la Ligue des Champions à quatre reprises, avec trois clubs : l'Ajax, le Real et Milan. Selon son ancien coéquipier du Real, McManaman, son seul problème est de ne pas savoir tenir sa langue en poche. A seize ans, le vestiaire de l'Ajax l'appelait Opa (grand-père) parce qu'il aime encore plus bavarder que jouer au foot. Situation : Il est né en France de parents argentins. Il a passé un test au PSG grâce à des relations. Luis Fernandez, l'entraîneur, était sous le charme, la direction pas. Fernandez a donc renseigné l'avant à son ami Jean Tigana, entraîneur de Monaco. Qualité : Son surnom, Trezegol, est éloquent. C'est un vrai avant-centre, toujours à l'affût de la moindre erreur. Son ambition cette saison : " Devenir le meilleur buteur ". Situation : Le mois passé, il a inscrit les deux buts de la victoire 2-0 de l'Argentine face au Chili. Comme un pied de nez à son entraîneur... chilien de Villarreal, Manuel Pellegrini, qui s'obstine à le laisser en tribune. Il devrait rebondir à Boca Juniors, le club où il a été formé. Qualité : Un milieu de terrain de grande qualité technique. Son toucher de balle, particulièrement du pied gauche, est un régal. Doté d'une bonne vision de jeu, d'un bon tir et d'un sens du but affûté. Des qualités que, pour des raisons obscures, il n'a que trop rarement exprimées en Europe. Situation : Van Persie a grandi à Kralingen, un quartier dangereux de Rotterdam. A l'école, la discipline le rebutait. Il était fréquemment renvoyé. A Feyenoord aussi, il a acquis la réputation d'un enfant terrible. Il a été cité dans une affaire de viol mais la police a blanchi son nom. Qualité : Il a un pied gauche fantastique. Il rend ses adversaires fous et a un tir très puissant. Situation : Son arrivée à Lyon en 2001 a coïncidé avec la percée de la phalange française. L'élégant stratège a participé à la longue série de titres de champion glanés par l'OL. Qualité : Sa technique de frappe est parfaite. Il brosse moins le ballon que d'autres spécialistes mais il le fait redescendre très vite. Un coup franc, quel que soit l'endroit, équivaut à une occasion de but. Les gardiens essaient tout, y compris sans mur, mais Juninho reste redoutable dans tous les cas de figure. Situation : Milan a affilié Christian Maldini, le fils de neuf ans de Paolo, en 2005. Quand le père prendra sa retraite, son numéro, le trois, sera conservé jusqu'à ce que Christian joue en équipe fanion. Cesare, le père de Paolo, défenseur, a porté le maillot de Milan pendant douze ans. Capitaine, il a remporté la Coupe des Champions en 1963. Qualité : Quand Maldini a effectué ses débuts en Série A, le 20 janvier 1985, son futur coéquipier Kaká avait trois ans et trois mois. Nul n'a disputé autant de matches en Série A (602) que lui. Il détient aussi le record des sélections nationales : 124. Situation : il a appris l'anglais en regardant les films Godfather. Le racé Bulgare a été visionné par Anderlecht, sans jamais y jouer. Qualité : Il a le sens du but, un jeu de tête parfait et une vista impressionnante pour un attaquant. Il possède des qualités qui permettent d'aller à la guerre avec lui. Situation : On le croyait lié à vie à Manchester mais la volonté d'imposer son image l'a conduit à Madrid et aux Etats-Unis. Tout le monde pensait que le showbizz allait le rattraper, un peu à l'image d'Anna Kournikova. Et pourtant, il s'est imposé partout où il est passé. Qualités : Sans doute le meilleur centreur au monde. Il offre des caviars à ses attaquants. Son coup de patte lui permet aussi d'être un maître dans l'art des coups francs. Contrairement à l'image qu'il véhicule, c'est un battant sur le terrain. Situation : Transféré à Hambourg depuis l'été 2006, l'ancien Anderlechtois reste l'un des rares joueurs belges de classe internationale, l'un des rares aussi à être connu dans le giron international. Qualité : La classe et l'élégance le caractérisent. Il est capable d'évoluer avec un égal bonheur en défense centrale ou dans l'entrejeu. Trop souvent blessé, malheureusement, il n'a pas pu prêter main forte aux Diables Rouges aussi souvent qu'il l'aurait souhaité.l