63x Diable Rouge (23 buts), a joué en attaque pour Bruges, Anderlecht, Sheffield Wed., PSV, Gand et G. Beerschot. 5x champion de Belgique, 1x des Pays-Bas, 4x Footballeur Pro, Soulier d'Or 91.
...

63x Diable Rouge (23 buts), a joué en attaque pour Bruges, Anderlecht, Sheffield Wed., PSV, Gand et G. Beerschot. 5x champion de Belgique, 1x des Pays-Bas, 4x Footballeur Pro, Soulier d'Or 91. Je ne suis pas mécontent qu' Emilio Ferrera soit de retour. C'est un coach absolument formidable. J'en ai eu un aperçu au cours de notre période commune au Club Bruges. Alors que l'Europe était devenue un doux rêve pour nous fin 2005-2006, il avait réussi la gageure de réaliser un 13 sur 15 qui nous avait qualifiés in extremis. En deux temps trois mouvements, il était parvenu à transformer une équipe moribonde en un onze compétitif. Dans un contexte différent, puisque Lokeren file du mauvais coton, je pense qu'il est capable de redresser la barre également. Peu de coaches ont cette faculté, comme lui, de pouvoir tirer très vite la quintessence d'un groupe. Ceci dit, il ne faut pas, non plus, jeter la pierre à ceux qui l'ont devancé, Aleksandar Jankovic et Jacky Mathijssen. Si les Waeslandiens sont dans de sales draps, c'est en raison d'un effectif qui n'est pas suffisamment équilibré, qui n'a pas pu réagir face à un grand nombre de blessures. Mais si tout le monde est là, le club ne devrait jamais être un candidat à la descente. Sa valeur réelle se situerait aux alentours de la 12e place. Le récent mercato a aussi été marqué par deux retours de joueurs dont la carrière battait de l'aile. C'est le cas de Luigi Pieroni, qui jouait les utilités à Valenciennes, mais dont le sens du but sera à coup sûr profitable à La Gantoise dans la dernière ligne droite. Et Peter Van der Heyden qui ne faisait plus figure de priorité à Mainz reste une valeur intéressante sur le côté gauche pour le Club. Au Standard, on se renforce très fort avec - outre un Sébastien Pocognoli en provenance d'AZ -, deux éléments revenus de loin : Koen Daerden, fraîchement débarqué et qui a déjà fait mouche contre Courtrai et Steven Defour, dont la présence dans ce match après de longs mois de convalescence a complètement redynamisé l'équipe. La question que je me pose après avoir assisté aux matches Germinal Beeerschot-Anderlecht et Club Bruges-Westerlo est de savoir comment les Flandriens vont s'y prendre pour enrayer la marche triomphale des Mauves. En dépit de son premier succès en 2010, Bruges n'est pas parvenu à rassurer. Je frémis pour lui à l'idée que Gertjan De Mets et Jonathan Blondel, utilisé au back gauche, devront museler les TGV du Sporting que sont Mbark Boussoufa et Jonathan Legear. Et je promets autant de plaisir à Antolin Alcaraz devant Romelu Lukaku. Le Club se cherche toujours en ce début d'année alors que le Sporting a d'ores et déjà atteint sa vitesse de croisière comme l'attestent le 0-4 au Standard et le 0-5 au Kiel. Il y a très longtemps que je n'avais plus vu un Anderlecht aussi séduisant. C'est enfin du football-champagne qu'il propose ! La semaine dernière a été marquée par d'autres matches de rattrapage et les conditions météo du week-end passé ont ajourné Charleroi-Lokeren et Roulers-Genk ont été. Chez nous, cela semble poser d'épineux problèmes de calendrier. Pour avoir joué en Angleterre, des matches décalés, voire des replays, n'ont jamais provoqué de casse-tête là-bas. Au besoin, on jouait quatre matches en huit jours, ce qui se vérifiait déjà durant la période des fêtes. Pourquoi en faire tout un foin chez nous ? On voulait une nouvelle formule et on l'a eue. Il faut pouvoir en assumer les conséquences !Les trois grands traditionnels éliminés avant les demi-finales de la Coupe, cela fait désordre. Je ne comprends pas que cette épreuve n'interpelle pas davantage les joueurs. Pour les Standardmen, plutôt mal embarqués en championnat, cela aurait été à la fois une façon de sauver leur saison et d'assurer une qualification européenne. Mais je me demande quand même dans quelle mesure la présence des Rouches, du Club Bruges et d'Anderlecht en Europa League n'explique pas leur peu de considération pour l'épreuve nationale. Si l'un ou l'autre avait été éliminé sur la scène européenne, sans doute serait-il toujours en route pour le Heysel... L'élimination des ténors doit logiquement profiter à La Gantoise : à ce stade, avec des matches aller et retour, les Buffalos ne doivent craindre personne. A l'étranger aussi, les compétitions de Coupe ou de la Ligue entrent dans leur phase finale mais en dépit d'un calendrier autrement plus chargé que le nôtre, les caïds mettent un point d'honneur à répondre présents. C'est le cas en Angleterre où la finale de la League Cup mettra aux prises Manchester United et Aston Villa. Certains diront qu'Alex Ferguson peut se permettre de faire tourner son effectif sans nuire à la qualité d'ensemble. Il n'empêche que la formidable envie de ses joueurs est à retenir. J'ai vu des images du derby mancunien entre United et City en League Cup la semaine passée et j'avoue avoir été séduit par la prestation de Dedryck Boyata. Le duo qu'il forme au c£ur de la défense avec Vincent Kompany était même supérieur à l'association entre Jan Vertonghen et Toby Alderweireld à l'Ajax Amsterdam. Une chose est sûre : le football belge aura été fort bien servi ces derniers mois avec les confirmations de Mehdi Carcela au Standard et Yassine El Ghanassy à La Gantoise et la grosse révélation de Romelu Lukaku à Anderlecht. PROPOS RECUEILLIS PAR STÉPHANE VANDE VELDE