63x Diables Rouge (23 buts), a joué en attaque pour Bruges, Anderlecht, Sheffield Wed., PSV, Gand et G. Beerschot. 5x champion de Belgique, 1x des Pays-Bas, 4x Footballeur Pro, Soulier d'Or 91.
...

63x Diables Rouge (23 buts), a joué en attaque pour Bruges, Anderlecht, Sheffield Wed., PSV, Gand et G. Beerschot. 5x champion de Belgique, 1x des Pays-Bas, 4x Footballeur Pro, Soulier d'Or 91.Le match de ce soir sera placé sous le signe des retrouvailles entre Argentins avec César Delgado et Lisandro Lopez du côté des Gones et le trio formé de Lucas Biglia, Matias Suarez et Nicolas Frutos au Sporting. A lui seul, le nouveau transfuge du club rhodanien, acquis pour 24 millions d'euros, vaut plus, sur le papier, que l'ensemble de ses compatriotes actifs à Anderlecht, pour lesquels la dépense a oscillé entre 1 et 3 millions d'euros. Mais le décalage sera-t-il aussi important sur le terrain ? D'après moi, les Mauves, qui peuvent tabler sur un effectif inchangé d'une saison à l'autre, ont un avantage, au niveau de la cohésion, face à une équipe qui a subi une saignée conséquente suite aux départs de Karim Benzema et Juninho. L'OL n'en regorge pas moins de davantage d'individualités marquantes que mon ancien club, à l'image de leurs autres recrues, Michel Bastos, Aly Cissokho ou Batéfimbi Gomis. Pour moi, le RSCA a 30 % de chances de passer le tour.En cas de résultat intéressant à Gerland, qui sait si Diego Maradona ne voudra pas voir à l'£uvre tous ses compatriotes au retour. C'est l'occasion ou jamais pour un Lucas Biglia, par exemple, de se montrer en vue du Mondial 2010. L'argent fait-il vraiment la différence ? Lyon a un budget de fonctionnement près de 4 fois supérieur à celui d'Anderlecht (143 millions d'euros contre 40). Son équipe est-elle pour autant 4 fois meilleure ? Je n'en ai pas l'impression.A l'heure de la grande reprise en PremierLeague, la question que je me pose est de savoir ce qu'il y a lieu d'attendre de Manchester City, dont la direction a entrepris un effort colossal pour renforcer le noyau avec les venues des Carlos Tevez, Roque Santa Cruz, Emmanuel Adebayor, Kolo Touré et autre Gareth Barry. Des noms prestigieux qui s'ajoutent à d'autres valeurs sûres comme Robinho, Shay Given ou encore Stephen Ireland. Sans oublier, bien sûr, notre Vincent Kompany. En principe, les Citizens, qui avaient terminé dans le ventre mou du classement en mai passé, devraient faire un fameux bond vers l'avant. Reste à voir toutefois s'ils seront capables de s'immiscer dans le clubdesquatre composé de leurs frères-ennemis de Manchester United, Liverpool, Chelsea et Arsenal. Ce ne sera pas des plus faciles car les Gunners, quatrièmes en 2008-09, ont pris un départ sur les chapeaux de roues en atomisant Everton : 1-6. L'évolution de Vincent Kompany dans cette constellation de vedettes. La gestion des hommes de Mark Hughes, que je tiens en haute estime. Les talents individuels sauront-ils se fondre dans le creuset du collectif ?Suite à l'avalanche de cartes rouges depuis le début de la saison, plusieurs équipes se sont déjà retrouvées en supériorité numérique. C'est le cas du Club Bruges notamment qui a joué à deux reprises (Lokeren et Malines) contre un adversaire privé d'un élément et même (Charleroi) face à une phalange réduite à 8 unités. Dans tous ces cas, les Bleu et Noir ont souffert. Au Kavé, ils ont carrément été battus. Ce n'est pas normal. On peut, certes, être accroché une fois, à titre exceptionnel, mais sûrement pas coup sur coup. C'est la preuve qu'en matière d'intelligence de jeu, les Flandriens ont encore pas mal de réglages à effectuer. A la lueur des prestations de nos Diables Rouges, certains se demandent parfois si nos internationaux ne sont pas surévalués. Pour moi, cette question n'a pas lieu d'être. Car quand on a le bonheur de jouer dans des clubs de renom comme Arsenal, Manchester City, Everton, l'Ajax, le PSV et j'en passe, c'est qu'on ne manque pas de qualités. Malgré les mièvres résultats, il ne faut pas tout chambouler mais s'armer tout simplement de patience. Tôt ou tard, je suis persuadé que toutes les pièces du puzzle s'imbriqueront à qui mieux-mieux.Les bonnes prestations de nos internationaux, le week-end dernier, avec leur club respectif : Thomas Vermaelen auteur d'un but avec les Gunners à Everton, Moussa Dembélé et Maarten Martens qui ont pris à leur compte la moitié des buts de l'AZ contre Waalwijk. L'effectif du Standard peut être divisé, grosso modo, en deux parties. D'un côté, il y a les valeurs sûres comme Steven Defour, Axel Witsel, Dieumerci Mbokani, Milan Jovanovic, Mohamed Sarr et Igor de Camargo. De l'autre côté, on trouve les jeunes loups aux dents longues, à l'image d'Eliaquim Mangala, Réginal Goreux ou Landry Mulemo, entre autres. Parmi eux, Mehdi Carcela est, sans aucun doute, le plus proche d'une percée au plus haut niveau. A Roulers, j'ai été sidéré par sa maturité et sa facilité à coupler style et efficacité. Son but de la tête était un petit chef-d'£uvre et son assist pour Mbokani une pure merveille.PROPOS RECUEILLIS PAR BRUNO GOVERS