63x Diable Rouge (23 buts), a joué en attaque pour Bruges, Anderlecht, Sheffield Wed., PSV, Gand et G. Beerschot. 5x champion de Belgique, 1x des Pays-Bas, 4x Footballeur Pro, Soulier d'Or 91.
...

63x Diable Rouge (23 buts), a joué en attaque pour Bruges, Anderlecht, Sheffield Wed., PSV, Gand et G. Beerschot. 5x champion de Belgique, 1x des Pays-Bas, 4x Footballeur Pro, Soulier d'Or 91. Face à Malines, j'ai vu un Club Bruges vraiment mal en point. Aucune combinaison valable, des joueurs qui se cachent et n'osent rien entreprendre, pas de plaisir sur le terrain. Ok, le Club restait sur une lourde défaite à Anderlecht et était privé de son maître à jouer Vadis mais ces excuses ne sont pas suffisantes pour justifier une telle absence de jeu. Bruges a assez de qualités pour imposer sa loi face à Malines mais ne montre rien de valable offensivement depuis l'arrivée de Christoph Daum. Une statistique le prouve : sur les huit matches disputés en championnat depuis l'arrivée de l'entraîneur allemand, jamais le Club n'a marqué plus d'un but. Avec AdrieKoster, c'était tout le contraire, les occasions tombaient à la pelle, et le spectacle était présent. Les résultats pas toujours, c'est vrai mais on voyait autre chose sur le terrain. Daum a une seule ambition : il faut gagner et pour lui cela passe par une organisation sans faille. Mais jusqu'à aujourd'hui, on ne voit pas où il veut en venir. La direction du Club doit corriger un Daum qui a imposé sa loi dès son arrivée... contrairement à un Koster qui était prêt à tout accepter. Plusieurs sont dans le doute : Björn Vleminckx n'est plus certain de sa place depuis l'arrivée de Carlos Bacca, Carl Hoefkens attend de signer un nouveau contrat et Victor Vazquez semble totalement perdu. Quant à Thibaut Van Acker, c'est trop juste pour remplacer Vadis, tout comme NikiZimling qui est trop défensif. Le Club manque de personnalités et d'un coach qui fait avancer l'effectif. J'ai pu voir le quart d'heure disputé par Romelu Lukaku face à Norwich. Il n'a pas su être décisif mais je ne serais pas trop critique car je l'ai vu demander le cuir et vouloir prouver quelque chose. Avec le départ de Didier Drogba et la méforme continuelle de Fernando Torres, c'est le moment où jamais pour lui. Je sais très bien qu'il n'a que 18 ans mais il ne peut se contenter d'un statut de joueur évoluant avec la Réserve où qui rentre dans les dernières minutes d'un match de Premier League. Ça a beau être un rêve d'enfant pour lui d'évoluer dans le club de son c£ur et de côtoyer toutes ces stars, mais il doit changer de mentalité et être moins modeste. Pour réussir une grande carrière au plus haut niveau, il faut de la chance mais aussi être capable de la saisir. Je crois que les semaines qui viennent vont être décisives pour l'évolution de notre jeune international. Une fois n'est pas coutume, ce n'est pas Eden Hazard qui a brandi haut le drapeau belge dans l'Hexagone mais Gianni Bruno, un attaquant de 20 ans, qui a inscrit le but de la qualification en Coupe de France pour le LOSC. Tant mieux pour notre foot, mais il est quand même regrettable de voir de jeunes Belges s'imposer à l'étranger sans avoir disputé une seule minute dans notre championnat. Bruno n'est pas une exception puisque Hazard, Vertonghen, Alderweireld, Chadli, Dries Mertens et bien d'autres sont dans ce cas de figure. Soit le problème vient des jeunes qui sont trop impatients et se disent que l'herbe est plus verte ailleurs, soit nos clubs ne montrent pas assez d'intérêt dans leurs jeunes. La vérité se situe au milieu et j'espère que les mentalités sont en train de changer. L'exemple du Standard avec Witsel et Fellaini a dû ouvrir les yeux à pas mal de dirigeants. Un cas comme Vadis qui s'éclipse à Hambourg, ça ne doit plus arriver à Anderlecht. Les jeunes talents doivent recevoir une chance au risque de voir notre foot ne pas évoluer. Et de connaître d'autres " cas Gianni Bruno ". Face au Standard, Glen Verbauwhede s'est brillamment illustré. C'était sa première avec Westerlo et l'ex-gardien brugeois a directement prouvé qu'il pourrait être décisif dans la lutte pour le maintien alors qu'à Saint-Trond, Franky Van der Elst réclame désespérément des renforts. Comme Logan Bailly ou Anthony Vanden Borre, Verbauwhede est l'exemple même du joueur talentueux mais instable mentalement. A maintenant 26 ans, il est temps qu'il se pose et arrête de jouer avec sa carrière. Si la tête suit, je le vois évoluer dans un club du top 6. Il doit aussi arrêter de parler dans la presse inutilement et multiplier les déclarations fracassantes. Il a souvent dit qu'il était prêt pour l'étranger mais même en-dehors de nos frontières, on est au courant de son manque de stabilité. Ce soir, rebelote avec un énième Clasico avec le match retour des quarts de finale de la Coupe du Roi. Après la victoire indiscutable (1-2) du Barça à Bernabeu, personne n'imagine un renversement de situation. D'autant que les Blaugranas peuvent compter sur un Lionel Messi hors-norme. Face à Malaga, dimanche dernier, l'Argentin a encore été monstrueux avec un triplé à la clef. Le Real doit se rendre à l'évidence : tant que le Barça évoluera à ce niveau, il n'y a rien à faire. Après avoir sorti le Barça avec l'Inter en demi-finale de la Ligue des Champions il y a deux ans, Mourinho reste persuadé que fermer boutique est la seule solution pour battre la meilleure équipe du monde. On peut critiquer sa tactique frileuse mais je crois aussi que jouer l'offensive ne changerait rien. Le Real est incapable de faire mal à un Barça pareil. Et pourtant, il est peut-être la deuxième meilleure équipe au monde. La seule compétition que les Madrilènes peuvent empocher, c'est la Liga car le Barça peut perdre des points face aux sans-grades. Mais dans une confrontation directe, c'est quasi impossible. PROPOS RECUEILLIS PAR THOMAS BRICMONT- PHOTOS IMAGEGLOBE