1. Manchester United s'est amélioré

Quand Cristiano Ronaldo est parti de Manchester il y a deux ans, on pensait que MU allait s'écrouler. Or, chaque saison, il est présent. Alex Ferguson a transformé son équipe mais elle ne connaît pas de fléchissement. Rien que pour cela, on doit le respect à l'entraîneur écossais. Quand on compare la politique et la réussite de Ferguson par rapport à celle d'Arsenal, ça fait mal pour Wenger ! La défense est plus jeune, Wayne Rooney est en pleine forme et marque comme à l'entraînement et je pense que cette équipe est supérieure à celle qui n'a pas pu donner le change en finale de CL. C'est un savant mélange entre spectacle et réalisme. Et quel plaisir de voir le but de Ryan Giggs contre Benfica et celui de Nani contre Chelsea !
...

Quand Cristiano Ronaldo est parti de Manchester il y a deux ans, on pensait que MU allait s'écrouler. Or, chaque saison, il est présent. Alex Ferguson a transformé son équipe mais elle ne connaît pas de fléchissement. Rien que pour cela, on doit le respect à l'entraîneur écossais. Quand on compare la politique et la réussite de Ferguson par rapport à celle d'Arsenal, ça fait mal pour Wenger ! La défense est plus jeune, Wayne Rooney est en pleine forme et marque comme à l'entraînement et je pense que cette équipe est supérieure à celle qui n'a pas pu donner le change en finale de CL. C'est un savant mélange entre spectacle et réalisme. Et quel plaisir de voir le but de Ryan Giggs contre Benfica et celui de Nani contre Chelsea ! Je voudrais revenir sur les blessures de Maarten Stekelenburg (AS Roma) contre l'Inter et celle de Przemyslaw Tyton (PSV) contre l'Ajax. Celle de Tyton résulte d'un contact avec son défenseur mais c'est la preuve qu'il faut être audacieux pour occuper ce poste de gardien de but. Par contre, celle de Stekelenburg vient d'un contact au sol avec Lucio. On a encore tous en mémoire la blessure de Petr Cech et je trouve que les gardiens devraient être davantage protégés. Pas dans les duels aériens mais lorsqu'ils jouent au sol. On ne devrait plus pouvoir essayer d'attraper le ballon, capté par le gardien. Les arbitres devraient être plus attentifs. J'ai vraiment apprécié la prestation d'Anderlecht contre l'AEK Athènes, même si l'équipe grecque était faible. Matias Suarez a marqué deux buts remarquables et je pensais revivre le même scénario contre Gand après l'ouverture du score. Ils avaient tout en main pour réaliser la même prestation car Gand n'était nulle part. Ils auraient dû tuer le match. Et là, je trouve que Silvio Proto a voulu se montrer trop important. Certes, il a réalisé deux arrêts décisifs et il a sa part dans ce succès mais en exigeant tous les ballons de ses défenseurs, il a pris une place trop grande. Il a cassé le rythme d'Anderlecht et a éliminé du jeu les attaquants qui ne recevaient plus de bons ballons. Donner une passe au gardien doit constituer la dernière solution, pas la première. Proto ne peut pas diriger le match. Il doit laisser ses défenseurs jouer vers l'avant, au sol. Si Trond Sollied se plaint du manque de rythme, il faut qu'il mette la pression sur l'adversaire. Pour une équipe qui n'a pas disputé de Coupe d'Europe cette semaine, il faut pouvoir mettre la pression pendant 90 minutes. On a vu que cette formation manquait de qualités pour jouer le titre. Surtout les backs et Elimane Coulibaly, trop justes. Certes, Sollied vient avec un football plus offensif qui joue sur les qualités de ses éléments mais de là à dire que Gand a gommé ses faiblesses, il y a un pas. Les Buffalos ne sont pas encore à la hauteur d'Anderlecht et de Bruges. Je vois encore des défauts non corrigés. Et des bons joueurs comme Tim Smolders et Bernd Thys ne vont plus progresser... C'était déjà un succès d'avoir encore quatre équipes belges à ce niveau. Je pense depuis le début qu'Anderlecht et Bruges peuvent se qualifier car le tirage le leur permet ; mais le Standard m'a étonné contre Hanovre. Son équipe a connu pas mal de changements et n'est pas encore en place. Dans ce cas, prendre un point en Allemagne est une bonne opération. Si le Standard se qualifie, il s'agira pour moi d'une bonne surprise et dans cette optique, tous les points gagnés sont des bonnes performances. Pour les équipes belges, la Ligue des Champions est un peu inaccessible. Ce qu'a réalisé Genk contre Valence constitue une victoire. Ils ont pris un point mérité en jouant à la Belge des années 80, en restant organisés et concentrés. Cependant, à part peut-être contre Leverkusen qui connaît un démarrage difficile, je ne crois pas qu'ils vont réussir à gagner un match. Quand on voit qu' IgorDe Camargo a débloqué la situation contre Hambourg après l'avoir déjà fait contre le Bayern de Munich, on se demande, vu les problèmes actuels de Marvin Ogunjimi et Romelu Lukaku, s'il n'est pas la solution pour le match contre le Kazakhstan. Il a un bon timing, une bonne détente et un bon jeu de tête et avec des flancs comme Dries Mertens ou Eden Hazard, cela devrait fonctionner. Je ne vois pas vraiment d'autres solutions. Par contre, contre l'Allemagne, c'est autre chose... C'est une histoire unique et spéciale de marquer huit buts en six rencontres ( v. son interview par Stéphane Pauwels en p. 75). Et il aurait pu en compter 10 ! Lokeren n'était pas content de lui mais il doit s'en mordre les doigts. C'est la preuve qu'un attaquant a besoin de la confiance de son entraîneur pour s'exprimer. C'est un buteur mais il n'attend pas seulement dans les 16 mètres. Il bouge et travaille beaucoup. Il y aura certainement des périodes où il ne marquera pas mais ce qu'il a déjà accompli est phénoménal. De plus, la réussite de Mons n'est pas seulement la sienne. Avec Matumona Zola, Tim Matthijs et Rachid Bourabia, Mons dispose de quatre fameux éléments, qui, pour la plupart, ont déjà assuré la montée lors du tour final. Je pense que ce que vit Mons est comparable à ce qu'à connu Saint-Trond il y a deux ans même si je ne crois pas qu'ils réussiront à atteindre les PO1. PROPOS RECUEILLIS PAR STEPHANE VANDE VELDE