1 Genk champion et il n'y aura rien à redire

Combien de clubs méritent de remporter le championnat ? Un seul : Genk. Cette équipe n'a eu que deux passages à vide et ils n'ont pas duré longtemps : au début du mois de janvier et au début des play-offs, avec les défaites au Standard et à Anderlecht.
...

Combien de clubs méritent de remporter le championnat ? Un seul : Genk. Cette équipe n'a eu que deux passages à vide et ils n'ont pas duré longtemps : au début du mois de janvier et au début des play-offs, avec les défaites au Standard et à Anderlecht. Pour le reste, les gars de FrankieVercauteren ont plané et joué un foot spectaculaire. On a craint pour eux après leur revers à Anderlecht mais ils ont directement retrouvé leur fraîcheur et leurs sensations. C'est aussi l'ensemble le plus équilibré. Bref, un titre on ne peut plus logique. Le but d' Axel Witsel contre le Club Bruges est à l'image de ce qu'il montre depuis quelques semaines : magnifique. Geert De Vlieger était bien dans ses baskets, mais sur ce tir-là, il était battu d'avance. Ce goal est un résumé de deux qualités essentielles de Witsel : la vision et la technique de frappe. Après l'affaire Marcin Wasilewski, j'avais dit qu'il avait intérêt à partir. Il ne l'a pas fait et il a eu raison. S'il avait quitté la Belgique, ç'aurait été par une toute petite porte et avec un goût de trop peu. Maintenant, il partirait en héros du Standard. Et des Diables Rouges aussi. Il est meilleur qu'au moment où il a reçu le Soulier d'Or. Il peut jouer partout. On a rigolé il y a quelques mois quand Witsel a dit qu'il visait le doublé : ce n'était pas si bête... Par rapport à Steven Defour, Axel Witsel a un gros avantage : lui, il n'est pour ainsi dire jamais blessé.Encore un trophée pour Michel Preud'homme, avec la Coupe des Pays-Bas. Il ressuscite le Standard, il quitte Gand sur une victoire, il s'adjuge la Supercoupe en débarquant aux Pays-Bas, et maintenant il gagne la Coupe contre l'Ajax alors que Twente a été mené 2-0. Pas mal pour " l'idiot du village ", comme l'a dit un célèbre chroniqueur hollandais. Twente a laissé passer l'orage puis a pris l'Ajax à la gorge pour marquer un troisième but décisif dans les prolongations. En gagnant la Coupe, Preud'homme s'est aussi positionné comme favori pour le championnat. Ce week-end, Twente va à... l'Ajax et sera champion s'il prend un point. L'avantage psychologique est clairement chez Preud'homme. Et la pression est à l'Ajax, qui doit gagner mais vient de prouver qu'il n'arrivait pas à le faire contre cette équipe, même en ayant toutes les cartes en mains. J'ai joué chez les Diables avec Michel Preud'homme et Eric Gerets. On voyait déjà qu'ils deviendraient entraîneurs. C'étaient deux fortes personnalités et ils remettaient souvent leurs coéquipiers à leur place. Preud'homme est devenu une garantie de trophées, il est parti pour faire une carrière à la Gerets. Ils ont le même fanatisme. Ce qui les distingue, c'est que Gerets est arrivé à un stade de sa carrière de coach où il peut aussi profiter de la vie, où le foot n'est plus son unique préoccupation. Preud'homme n'en est pas là. Voilà, c'est fini, on ne parle plus de ces play-offs 2 qui n'ont intéressé personne. Comme prévu, il y avait peu de monde dans les stades et presque tout l'intérêt médiatique s'est concentré sur les play-offs 1. Ces PO2 n'apportent vraiment pas grand-chose au football belge. A moins que... Si le Cercle bat Westerlo dans le double match entre les vainqueurs de poules, il pourrait affronter le Club Bruges pour la dernière place européenne et ce serait chaud.Mons a loupé son entrée dans le tour final de D2 en ne faisant qu'un nul à domicile contre Waasland. C'est très mauvais. Et Eupen s'est fait écraser par Lommel, qui ne semblait pourtant pas avoir les meilleurs atouts psychologiques. Quand tu as été longtemps en tête du championnat et que tu bascules finalement dans le tour final, ça fait mal. On a dit que Lommel ne voulait pas monter. J'ai discuté récemment avec son entraîneur, Franky Van der Elst : il m'a garanti que ces rumeurs n'avaient ni queue, ni tête. Il m'a dit que son équipe avait manqué de confiance et de fraîcheur en fin de parcours mais que l'objectif était la D1. Et avec tout ça, on se rapproche encore un peu plus du scénario catastrophe pour le foot wallon : une seule équipe en D1. Il faudrait offrir un petit manuel aux dirigeants : " Comment gérer ".Que l'AC Milan obtienne un 18e titre cette saison, ce n'était pas écrit d'avance. L'Inter régnait sur le Calcio depuis des années et ne laissait aucune chance aux autres. Et l'entraîneur du Milan était quasi inconnu en dehors de l'Italie. Massimiliano Allegri arrivait de Cagliari et avait très peu de références. Il a directement su gérer ses stars et former une équipe équilibrée. Zlatan Ibrahimovic affole les statisticiens. Il en est à son 8e titre consécutif. Il arrive que des joueurs soient champions cinq ou six fois de suite avec une équipe qui ne laisse que des miettes aux autres dans son championnat. Mais ce n'est pas le cas d'Ibrahimovic : ses huit trophées, il les a conquis avec cinq clubs différents : l'Ajax, la Juventus, l'Inter, Barcelone et Milan ! Il lui manque seulement quelques succès européens...Il reste quatre matches en France et Lille a repris quatre points d'avance sur Marseille. C'est encore Eden Hazard qui a débloqué la situation pour Lille : on en a l'habitude. PROPOS RECUEILLIS PAR PIERRE DANVOYE