1. Van Damme va passer un sale week-end

Jelle Van Damme retourne à Anderlecht dimanche et c'est sûr que les sifflets seront plus bruyants que les applaudissements. J'imagine mal un public mauve chaleureux avec lui. Ce sera une soirée difficile pour Van Damme. L'histoire de son transfert au Standard devrait peser sur l'ambiance du match, il y aura aussi l'esprit de vengeance des Anderlechtois par rapport à la claque prise au match aller, et qu'on le veuille ou non, l'affaire Axel Witsel/ Marcin Wasilewski n'est pas définitivement enterrée. Je pense que ça va se bagarrer, j'espère seulement que ça restera sportif, que les têtes resteront froides. Un match entre les clubs qui ont raflé les trois derniers titres mérite mieux qu'une bataille de rue.
...

Jelle Van Damme retourne à Anderlecht dimanche et c'est sûr que les sifflets seront plus bruyants que les applaudissements. J'imagine mal un public mauve chaleureux avec lui. Ce sera une soirée difficile pour Van Damme. L'histoire de son transfert au Standard devrait peser sur l'ambiance du match, il y aura aussi l'esprit de vengeance des Anderlechtois par rapport à la claque prise au match aller, et qu'on le veuille ou non, l'affaire Axel Witsel/ Marcin Wasilewski n'est pas définitivement enterrée. Je pense que ça va se bagarrer, j'espère seulement que ça restera sportif, que les têtes resteront froides. Un match entre les clubs qui ont raflé les trois derniers titres mérite mieux qu'une bataille de rue. L'apport de Van Damme ? Je le vois plus à long terme. Il offrira quelque chose au Standard, c'est sûr, mais il lui faudra du temps car il n'a pratiquement plus joué depuis six mois. Et c'est justement le type de joueur qui a besoin de temps et de rythme pour être bon. Son plus grand apport à court terme devrait se faire sur les phases arrêtées offensives : pour être bon dans ce rôle-là, il n'est pas nécessaire d'avoir retrouvé le tempo des matches.Le Standard va ramer pour finir dans les six premiers. Là-bas, ça ne sent pas très bon. L'équipe doit prendre des points d'urgence mais j'imagine mal qu'elle reparte d'Anderlecht avec quelque chose. Sans Steven Defour, Witsel, Sinan Bolat et d'autres, la suite va être très compliquée. Lille et Manchester City sont en tête de leur championnat, nous avons deux joueurs qui n'y sont pas seulement titulaires mais carrément des meneurs. Eden Hazard a encore été fantastique ce week-end à Nice dans son rôle de donneur d'assists. Et Vincent Kompany a été le grand monsieur du match fou contre Wolverhampton. Dans toute la Flandre, c'est une affaire qui a fait beaucoup de bruit. Gert Verheyen a dit à la télévision, sans aucune méchanceté, que Vadis Odjidja était encore un enfant, qu'il avait encore du chemin à faire avant de devenir adulte. Vadis l'a très mal pris et a répliqué sèchement. Il a démoli Verheyen, signalé que des critiques pareilles ne l'intéressaient même pas, s'est demandé ce que Verheyen avait prouvé dans sa carrière et a terminé en disant que si lui-même était condamné à faire presque tout son parcours au Club Bruges, il s'abstiendrait de critiquer parce qu'il n'aurait pas assez de crédibilité. Dans les médias, chez les supporters du Club et chez les anciens joueurs, l'attaque de Vadis a été très mal perçue. Elle est prise comme une insulte à une icône. C'est intolérable de parler comme ça. J'en arrive moi aussi à la conclusion que Vadis n'est pas adulte et qu'il n'est pas très intelligent. Vraiment, je le croyais plus malin, il me déçoit beaucoup. Qu'il voie plutôt les choses en face : il a encore beaucoup de travail pour devenir une certitude au plus haut niveau. Qu'il commence par bosser sur le terrain, on refera le point plus tard. Une grande différence entre Verheyen et lui, c'est que Verheyen était bien installé à Bruges alors que Vadis ne cache pas que pour lui, le Club ne doit être qu'un tremplin. Il s'est entre-temps excusé car il a quand même compris que ses propos pourraient se retourner contre lui et qu'il risquait d'être pris en grippe par les supporters. Mais le mal est fait. On décerne le Soulier d'Or ce mercredi soir. Je m'attends à un duel entre MbarkBoussoufa et Romelu Lukaku. C'est logique, Anderlecht domine notre foot depuis un an et ces deux joueurs sont les plus déterminants. Boussoufa par ses assists, ses quelques buts et ses talents de régisseur. Il a été très régulier pendant toute l'année 2010. Il y a un an, je trouvais que le Soulier d'Or serait venu trop tôt pour Lukaku parce qu'il devait encore faire ses preuves sur une longue période. Aujourd'hui, il le mérite. Après son départ difficile en championnat, il est redevenu lui-même. Faire ce qu'il fait à cette position, aussi jeune et avec autant de pression : chapeau. On ne voit pas ça tous les 10 ans. On le compare à Paul Van Himst, et ça, c'était il y a combien de décennies ? Derrière Lukaku et Boussoufa, j'imagine que Jelle Vossen aura pris plein de points au deuxième tour de vote. Il y a aussi Silvio Proto. Ronald Vargas pour son très bon rendement dans une mauvaise équipe de Bruges. Et sans doute l'un ou l'autre joueur de Gand que l'on récompensera pour la victoire en Coupe de Belgique et le bon championnat en cours. Je pense surtout à Christophe Lepoint et Yassine El Ghanassy.Les jours, les semaines passent et on ne sait toujours pas combien d'équipes il y aura dans le prochain championnat. On attendait une décision définitive vendredi dernier, c'est de nouveau reporté. On a pris l'habitude. Où est notre crédibilité ? Où veut-on aller ? Quelles chaînes auront les droits pour les prochaines saisons ? La VRT ne les aura en tout cas plus en Flandre, et ça, c'est une petite révolution. Plus de résumés le week-end, plus de talk-show le lundi soir. Tout cela me dérange car on paye des impôts pour faire fonctionner une chaîne publique qui ne retransmettra plus les images du championnat du premier sport. La D1 risque de partir du côté de stations commerciales et le téléspectateur risque de devoir payer un supplément. Ce n'est pas normal. Je rencontre en tout cas de plus en plus de gens qui en ont marre d'entendre sans arrêt parler de formule du championnat, des droits TV et de plein d'autres trucs pareils : on a envie de rediscuter de foot, de jeu. PROPOS RECUEILLIS PAR PIERRE DANVOYE