63x Diable Rouge (23 buts), a joué en attaque pour Bruges, Anderlecht, Sheffield Wed., PSV, Gand et G. Beerschot. 5x champion de Belgique, 1x des Pays-Bas, 4x Footballeur Pro, Soulier d'Or 91.
...

63x Diable Rouge (23 buts), a joué en attaque pour Bruges, Anderlecht, Sheffield Wed., PSV, Gand et G. Beerschot. 5x champion de Belgique, 1x des Pays-Bas, 4x Footballeur Pro, Soulier d'Or 91. De prime abord, l'arrivée de TrondSollied au Lierse peut surprendre. La première réflexion qui vient à l'esprit est : que va-t-il faire dans cette galère ? A y réfléchir de plus près, on se dit qu'il s'agit, pour lui et son fidèle adjoint HermanVermeulen, d'une belle occasion pour se relancer, se rappeler au bon souvenir de tous et rebondir ensuite la saison prochaine dans un club plus huppé qui correspond mieux au standing du Norvégien. Je le crois capable de réussir son objectif, à savoir le maintien direct. Trois points de retard sur le premier club sauvé, c'est rien. Juste de l'autre côté de la frontière, un autre entraîneur étranger bien connu a été appelé au chevet d'un club en difficultés. Laszlo Bölöni devra tenter de maintenir Lens (avec Vedran Runje, David Pollet et Thorgan Hazard) en Ligue 1. Czaba Laszlö, lui, est toujours là. La situation de Charleroi est catastrophique, presque désespérée. Les Zèbres ont, une fois de plus, été les grands perdants de la dernière journée de championnat 2010, disputée mercredi et jeudi. Leur seul espoir réside sans doute aujourd'hui dans une réforme du championnat qui élargirait le nombre de clubs participants à 18. Genk plaide pour la stabilité : le Racing a prolongé le contrat de FrankieVercauteren jusqu'en 2013, et a aussi conféré des responsabilités accrues à l'ancien PetitPrinceduParc, puisqu'il aura son mot à dire dans la gestion sportive. C'est certes logique, au vu des résultats obtenus par Vercauteren en 2010, mais en même temps, c'est un signal fort qu'a envoyé le club limbourgeois : il a trouvé l'homme qu'il lui fallait et en a fait une sorte de manager à l'anglaise. DirkDegraen, lui, restera directeur général. Chacun à sa place et c'est très bien comme ça. C'est de cette manière qu'un club de football doit fonctionner. L'homme de l'année en Angleterre, pour nous les Belges, aura sans conteste été VincentKompany. Il a pris une dimension supérieure sous la houlette de RobertoMancini, et est désormais un titulaire incontestable dans une équipe qui lutte pour le titre en Premier League. Vince s'est même érigé en leader puisque ses dirigeants n'envisagent pas un seul instant la possibilité d'un départ. Espérons qu'il s'érige également en leader chez les Diables Rouges. Il en a la personnalité, le charisme et le talent. Les Diables Rouges doivent espérer que deux autres défenseurs retrouvent rapidement toute leur compétitivité. DanielVanBuyten a connu six premiers mois de rêve en 2010, avec un doublé Coupe-championnat en Allemagne et une finale de Ligue des Champions, mais ses six derniers mois ont été beaucoup plus difficiles. ThomasVermaelen va bientôt revenir d'une longue absence pour blessure et il faut espérer qu'il retrouve rapidement le rythme. C'est sur des joueurs pareils que l'équipe nationale doit pouvoir s'appuyer. Quand on a la chance de compter des joueurs de Manchester City, Arsenal ou du Bayern Munich, on ne doit pas chercher plus loin les hommes appelés à tirer les Diables Rouges vers le haut. Mais pour l'instant, deux d'entre eux sont hors du coup. L'un des grands enjeux de 2011 sera la nouvelle réforme du championnat. J'espère qu'avant de se retirer de la présidence de la Ligue pro, IvanDeWitte parviendra encore à remettre le football belge sur les rails. Je plaide depuis des années pour un football d'été et je pense que les événements de ces deux dernières saisons m'ont donné raison. On n'est pas prêt, en Belgique, à se rendre au stade dans le froid et la neige. Je ne parle pas uniquement du football à Noël, j'englobe décembre et janvier dans leur totalité. Je conseillerais de jouer davantage de matches durant les beaux mois. J'espère aussi que la solidarité prévaudra au moment de négocier le nouveau contrat TV et de mettre en place la nouvelle formule de championnat. Je préfère toujours un nivellement par le haut à un nivellement par le bas, et je reste persuadé que ce n'est pas aux petits à dicter la marche à suivre, mais on ne gagnera rien si chacun négocie dans son coin. Les clubs belges ont besoin d'un bon contrat TV. Ils ont aussi besoin d'une formule de championnat simple, compréhensible par tous, où le champion est champion, où les meilleurs jouent l'Europe et où les moins bons descendent. Si je ne suis pas partisan d'un football d'hiver en Belgique, je reste un grand amateur de football anglais pendant les fêtes. La Premier League est vraiment une compétition à part, il n'y a que là que cela soit possible, à mon avis. Et il y aura encore de beaux matches à suivre, cette semaine. Comme Arsenal-Manchester City ou Everton-Tottenham. Lokeren est la révélation des six derniers mois. PeterMaes fait désormais l'équipe avec WillyReynders, là où autrefois RogerLambrecht s'en chargeait avec WillyVerhoost. Jean- MariePhilips fait le job qui était autrefois dévolu à PatrickOrlans. Et ça marche. Il faut reconnaître à Maes le mérite d'avoir complètement transformé le club. C'est aujourd'hui un interlocuteur très crédible dans le haut du classement. Comparé aux grands traditionnels, il ne manque à Lokeren qu'un attaquant incisif, capable de faire la différence sur une action individuelle, pour pouvoir lutter jusqu'au bout pour un ticket européen. Lambrecht devra peut-être puiser une dernière fois dans son portefeuille, durant le mercato, et s'il trouve ce qu'il cherche, il pourra peut-être se retirer en fin de saison, avec un beau cadeau d'adieu à la clef. Il l'aurait bien mérité. PROPOS RECUEILLIS PAR DANIEL DEVOS