63x Diable Rouge (23 buts), a joué en attaque pour Bruges, Anderlecht, Sheffield Wed., PSV, Gand et G. Beerschot. 5x champion de Belgique, 1x des Pays-Bas, 4x Footballeur Pro, Soulier d'Or 91.
...

63x Diable Rouge (23 buts), a joué en attaque pour Bruges, Anderlecht, Sheffield Wed., PSV, Gand et G. Beerschot. 5x champion de Belgique, 1x des Pays-Bas, 4x Footballeur Pro, Soulier d'Or 91. Je tire mon chapeau aux exploits de JoséMourinho et LouisvanGaal la semaine dernière. Ce sont deux entraîneurs très spéciaux, parfois arrogants, souvent excessifs mais deux très grands professionnels. Ils ont réussi partout où ils sont passés. Mourinho a remporté la CL avec le FC Porto, un simple outsider. Ensuite, il est parti à Chelsea où il a remporté deux titres, ce qui n'était jamais arrivé. Actuellement, il s'est attaqué à un autre défi : l'Inter Milan, peut-être le défi le plus compliqué des trois car l'équipe était déjà bien établie. Mais là aussi il a fait fort : il est en mesure de réaliser un triplé championnat-coupe-Ligue des Champions. Van Gaal a réussi l'an passé à offrir un deuxième titre de champion à l'AZ, 28 ans après celui de 1981. Il est alors parti au Bayern Munich. Il y a six mois, il était presque à la porte, tant le début fut laborieux. Mais il a su renverser la situation en sa faveur... Je ne dis pas que Pep Guardiola n'est pas un entraîneur du top. Bien sûr, qu'il en est un : ce qu'il a réussi l'an passé, avec six trophées, est fabuleux. Mais aujourd'hui, il est en ballottage défavorable en CL, est déjà éliminé de la Coupe du Roi et n'a toujours pas fait le trou par rapport au Real Madrid en championnat. Si cela tournait mal, il pourrait se retrouver les mains vides. IgordeCamargo au Borussia Mönchengladbach, c'est la saison du Standard. Les joueurs qui ont vécu les années fastes, clôturées par deux titres consécutifs, avaient à c£ur de jouer la CL mais cela n'a pas donné ce qu'ils espéraient. Aujourd'hui, ils se disent que le temps est venu de monnayer leur statut. Je crains que le Standard doive se préparer à vivre deux ou trois saisons difficiles. MilanJovanovic et De Camargo sont déjà partis. DieumerciMbokani ne devrait pas tarder. C'est toute la ligne d'attaque qui s'en va. Quels joueurs du top accepteront-ils de venir les remplacer au Standard, en sachant qu'ils joueront simplement la Ligue Jupiler ? S'il ne parvient pas à attirer des grosses pointures, le Standard pourra toujours compter sur ses jeunes. Mais il ne révélera pas chaque année des joueurs du calibre de Steven Defour, Axel Witsel ou Marouane Fellaini. Cette saison, il y a eu Mehdi Carcela et Eliaquim Mangala, mais le réservoir a ses limites. Westerlo-Genk en finale des play-offs II : est-ce l'apothéose que l'on attendait ? Le but des play-offs était de terminer la saison par un bouquet final qui opposerait les meilleures équipes. Or, ici, on a une finale entre le 12e et le 10e classé. D'accord, ce sont les PO2, mais en PO1, c'est pareil. Ce sont des matches que l'on a rajouté au calendrier, mais qui ne passionnent personne. Cette formule n'était pas la solution recherchée. On devra encore se la farcir la saison prochaine, puisqu'on y est tenu par le contrat avec Belgacom, mais après il vaudrait mieux en revenir à une formule classique. Un championnat de football doit couronner l'équipe la plus régulière... même si les play-offs sont très attractifs dans d'autres sports. Le public n'accroche pas non plus. A une période de la saison où les spectateurs ont déjà eu beaucoup de football à se mettre sous la dent et sont peut-être un peu saturés, ce n'était pas le moment pour leur demander de puiser encore plus profondément dans leur portefeuille, et sûrement pas pour des matches sans intérêt comme on en voit maintenant. Saint-Trond battu, Bruges battu, Gand battu. Bruges a au moins eu le mérite d'annoncer qu'il visait la plus haute place possible. Mais Gand est en train d'hésiter. Les Buffalos se demandent si cette deuxième place est vraiment aussi intéressante que cela. Prendre part au premier tour préliminaire de la Ligue des Champions, tomber sur une équipe " à la BATE Borisov " et être ensuite privé de toute compétition européenne, c'est un risque. On se dit qu'à tout prendre, il vaudrait peut-être mieux jouer un niveau en-dessous avec plusieurs tours d'Europa League. On a souvent encensé Adrie Koster, mais on peut aussi lui adresser l'une ou l'autre critique. Avec cette formule de play-offs, tout l'art consistait à faire monter son équipe en régime pour qu'elle atteigne son pic de forme en mars-avril. Lui, il a fait le contraire. En 2010, il a pris 15 points sur 27 dans la phase classique et 6 points sur 21 dans les play-offs. Cela fait un total de 21 points sur 48. C'est digne d'une équipe... très moyenne. Les spéculations vont bon train quant au successeur de DickAdvocaat. Les démarches aussi, apparemment. On s'est informé auprès de La Gantoise pour MichelPreud'homme. Là, je m'interroge. L'Union belge n'est-elle pas en train de faire exactement ce qu'elle reproche à la fédération russe, à savoir débaucher un entraîneur sous contrat ? Ce n'est pas correct. En 1997, on avait vécu l'épisode de GeorgesLeekens, débauché à Mouscron alors que l'Excelsior était en tête du classement. 13 ans plus tard, rien n'a changé ! Après René Vandereycken, Frankie Vercauteren et Dick Advocaat, l'Union belge va-t-elle effectuer un quatrième mauvais choix ? On arrive aux portes des qualifications pour l'EURO 2012 et il y a intérêt à ne plus se tromper. François De Keersmaeker et Philippe Collin devraient se regarder dans la glace, se dire qu'avec eux l'équipe nationale n'a pas beaucoup progressé, et en tirer leurs conclusions. PROPOS RECUEILLIS PAR BRUNO GOVERS- PHOTOS: REPORTERS