63x Diables Rouge (23 buts), a joué en attaque pour Bruges, Anderlecht, Sheffield Wed., PSV, Gand et G. Beerschot. 5x champion de Belgique, 1x des Pays-Bas, 4x Footballeur Pro, Soulier d'Or 91.
...

63x Diables Rouge (23 buts), a joué en attaque pour Bruges, Anderlecht, Sheffield Wed., PSV, Gand et G. Beerschot. 5x champion de Belgique, 1x des Pays-Bas, 4x Footballeur Pro, Soulier d'Or 91. Seul point positif de sa soirée : Marcin Wasilewski a marqué à Courtrai. Car il a encore donné deux coups de coude impunis. Qu'il le fasse dans les test-matches où il y a une pression infernale (et s'il a été provoqué), ça peut à la limite se comprendre - sans se justifier. Mais pas à Courtrai, contre une petite équipe, quand Anderlecht mène et joue bien. Il paraît qu'il est calme dans la vie, mais dès qu'il monte sur le terrain, ça ne va plus. Il est urgent que l'entraîneur et la direction le corrigent. S'il fait la même chose en coupe d'Europe, il est au vestiaire après un quart d'heure et ça se paye cash. Cette saison va être celle d'Anderlecht, toujours meurtri par les deux titres du Standard et qui a une faim énorme. Le match à Courtrai a été une prolongation de la démonstration contre Sivasspor. Voir Mbark Boussoufa en été, c'est un régal. C'est le meilleur en Belgique quand les terrains sont bons. Il peut être l'homme qui mènera le Sporting en Ligue des Champions si le tirage du dernier tour préliminaire n'est pas trop lourd.Les critiques fusent mais attendons : le championnat piétinait et on a trop patienté avant d'essayer des changements. Des gens ont eu le courage de relooker les choses. Il est possible que tout change à nouveau dans deux ans, mais testons d'abord cette formule. Elle peut avoir deux grandes conséquences positives. La multiplication des gros matches va peut-être nous faire avancer dans les coupes d'Europe et la succession de chocs devrait éviter les excès de violence qu'on a vus dans les test-matches. La pression (notamment médiatique) était trop forte pour les joueurs et on a vu les effets déplorables. En disputant plus d'affiches, ils vont s'habituer à ce stress et recommenceront à jouer au lieu de se bagarrer.La réforme est bonne pour les grands clubs mais quid des petits ? Les playoffs 2, je ne les sens pas. Je suis contre le foot à Noël. Cette année, en tout cas, les terrains ne seront pas prêts. Pourquoi avoir écouté un bureau d'étude néerlandais plutôt que les entraîneurs et les joueurs belges ? Steven Defour a essayé d'intervenir mais son initiative a vite été torpillée.Gand et Bruges jouent leur match retour ce jeudi contre l'AS Rome et Lahti. Avoir deux équipes belges en Ligue des Champions serait une chance unique pour la progression de notre football. C'est une année charnière, notamment pour le coefficient. Gand n'a pas été gâté par l'arbitrage à Rome et n'a qu'une petite chance de qualification mais doit la jouer. Pour Bruges, je me fais des soucis. Il faudrait plusieurs transferts pour que cette équipe retrouve son football. Avec tout mon respect, en face, il n'y avait que Lahti. Une élimination serait aussi pénible que celle d'Anderlecht par BATE Borisov. Ou celle du Club par Brann Bergen, qui avait directement plongé Jacky Mathijssen dans les problèmes. Ce serait compliqué pour Adrie Koster et la patience des dirigeants pourrait vite s'épuiser.Michel Platini dit qu'il veut arrêter les excès dans les grands pays : il est temps. C'est la crise dans tous les secteurs mais des clubs comme le Real et Man. United font dans la concurrence déloyale. Plus tu as de dettes, plus on te permet d'en faire. Il est urgent d'imposer un plafond de dépenses et de donner de meilleures chances aux petits, comme cela se fait dans la NBA avec le salary cap et la draft. Chez nous, il y a une autre réalité. De plus en plus de joueurs sont sans club. Je ne prévois plus de gros mouvements chez les grands d'ici fin août ; ça devrait seulement bouger chez les petits, avec des échanges et des locations de dernière minute.Bryan Ruiz est à Twente : à sa place. Il n'est pas prêt pour un des grands championnats européens. Je ne vise pas son jeu, plutôt sa personnalité. Michel Preud'homme a essayé de le faire grandir en le nommant capitaine mais il n'a pas encore le rayonnement d'un grand. Twente, le Standard ou Anderlecht, c'est ça son vrai niveau. A part Oguchi Onyewu, nous n'avons envoyé personne dans un grand club cet été. Il y a des scouts des grandes équipes européennes à chaque affiche belge mais ils ne retiennent personne. Normal : ils voient plus de combat physique que de beau football.Malines a perdu Bjorn Vleminckx et Nena Asare mais a écrasé Westerlo : la défaite en Coupe est digérée. Genk inquiète, n'a rien montré contre Mouscron et a confirmé sa réputation d'équipe transparente à domicile : elle n'y avait gagné aucun de ses quatre derniers matches de la saison passée. Et Genk doit maintenant se farcir Zulte Waregem et Gand ! Je m'étonne qu'un club qui veut retrouver son standing n'ait transféré qu'un seul tout bon joueur : Fabien Camus.PROPOS RECUEILLIS PAR PIERRE DANVOYE