63 x Diable Rouge (23 buts), a joué en attaque pour Bruges, Anderlecht, Sheffield Wed., PSV, Gand et G. Beerschot. 5 x champion de Belgique, 1 x des Pays-Bas, 4 x Footballeur Pro, Soulier d'Or 91.
...

63 x Diable Rouge (23 buts), a joué en attaque pour Bruges, Anderlecht, Sheffield Wed., PSV, Gand et G. Beerschot. 5 x champion de Belgique, 1 x des Pays-Bas, 4 x Footballeur Pro, Soulier d'Or 91.L'affiche du jour, en Ligue des Champions, c'est Real Madrid-Olympique Lyonnais. A l'aller, contre toute attente, les Espagnols s'étaient inclinés 1-0 à Gerland. Quinze jours plus tard, c'est à une équipe complètement revigorée par son résultat face à Séville que l'on doit s'attendre. Les Merengues ont fait fort face à l'équipe andalouse, battue 3-2 in extremis après avoir mené 0-2 à l'heure de jeu. Moment choisi par les Madrilènes pour sortir le rouleau-compresseur et tout emporter sur son passage. Ce Real, aux accélérations meurtrières, était tout simplement digne du grand FC Barcelone de la saison passée. Celui-là même qui semble s'essouffler aujourd'hui - la preuve par son 2-2 à Almeria. Je fais du Real mon favori face à Lyon. Je ne vois vraiment pas comment ceux-ci pourront s'opposer à des Madrilènes qui auront enclenché la vitesse supérieure. Dans l'autre match, Manchester United, vainqueur par 2-3 à San Siro, fait figure de favori lui aussi face à l'AC Milan. Non seulement parce que le résultat forgé à l'aller lui est favorable mais aussi parce que les Red Devils, et Wayne Rooney en particulier, respirent la grande forme. Ils avaient déjà éliminé l'Inter au même stade de l'épreuve l'année passée. Ils devraient récidiver mais avec les Rossoneri cette fois. La FIFA s'est une nouvelle fois prononcée contre le recours à la vidéo ou à tout autre moyen technique en guise de support à l'arbitrage, et c'est bien dommage. Car il ne se passe pas de week-end sans erreurs des directeurs de jeu. Le week-end passé, Birmingham a été privé d'un but tout à fait valable à Portsmouth, suite à une décision erronée du referee qui n'avait pas vu que le ballon avait franchi la ligne de but. A mes yeux, il ne faut pas utiliser les images à tout va. Mais quand il s'agit de déterminer s'il y a goal ou non, je suis pour. Dans tous les autres sports, on s'est modernisé en la matière. Il n'y a que le football qui reste à la traîne. En 1966, l'Angleterre avait remporté la Coupe du Monde sur une balle litigieuse. Près de 50 ans plus tard, on n'est toujours pas à l'abri d'un remake. C'est fou. Je me dis que les choses s'accéléreront peut-être le jour où l'une des grandes nations du football, comme l'Angleterre ou le Brésil seront lésées et non plus l'Irlande, comme ce fut le cas face à la France suite à la fameuse main de Thierry Henry... Voici peu, on ne donnait plus cher des chances du Standard d'accrocher les playoffs 1. Sans jouer, les Rouches ont toutefois réalisé la bonne affaire du week-end suite au partage concédé sur le fil par Zulte Waregem. Avec un déplacement au Gaverbeek en perspective dimanche prochain, la bande à Dominique D'Onofrio est assurée de s'immiscer dans le top 6 en cas de victoire. Un bon résultat au Pana peut contribuer à la booster. J'y crois dans les deux cas. Dans la lutte pour le maintien, Charleroi-Lokeren de ce mercredi est crucial aussi. Les deux équipes sont mal en point(s) mais, à choisir, mes faveurs vont quand même aux Waeslandiens qui peuvent compter sur la science d'Emilio Ferrera pour réaliser un truc au Mambourg. Par contre, Tommy Craig, lui, ne m'a toujours pas convaincu.Dans l'optique de l'EURO 2012, les différentes pièces du puzzle s'assemblent petit à petit. Belgique-Croatie aura permis d'en insérer une de plus : Romelu Lukaku, dont la présence ne se discute plus au centre de l'attaque. Pour une première, l'avant du Sporting réalisé une rencontre sans faille. A mes yeux, il s'impose comme n°1 devant Tom De Sutter, à l'image de la hiérarchie en vigueur dans leur club. Qualitativement, Wesley Sonck n'est pas loin de ce dernier mais il a son âge contre lui, puisqu'il est déjà trentenaire. Or, la phase finale est quand même prévue dans deux ans... Au rayon des incertitudes, il reste trois postes à pourvoir : dans les buts et aux backs. Logan Bailly n'en finit pas d'alterner le bon et le moins bon. Ce n'est pas l'idéal pour un dernier rempart. Jean-François Gillet manque de souveraineté aussi. Le meilleur demeure Stijn Stijnen, auteur d'une prestation magistrale à Valence. Mais connaissant le personnage, je ne le revois pas revenir dans le bain tant que Dick Advocaat est au pouvoir. Il serait dès lors indiqué que Silvio Proto se voit décerner une nouvelle chance. A l'arrière droit, Steve Colpaert n'est pas une meilleure solution que Sepp DeRoover ou Gill Swerts. Qualitativement, Anthony Vanden Borre leur est sans conteste supérieur mais il souffle trop souvent le chaud et le froid. Je me demande dans quelle mesure il ne faudrait pas titulariser Vincent Kompany à ce poste. Il ne recueille peut-être pas ses faveurs, mais il ne faut pas faire la fine bouche quand on est appelé en équipe nationale. La preuve par Thomas Vermaelen qui, sur l'autre aile, réalise des matches sans faute à une place qui n'est pas la sienne non plus à Arsenal. Dans notre groupe de qualification pour le prochain Euro, je n'accorderai qu'une importance mitigée à la courte défaite de l'Allemagne face à l'Argentine. Pour moi, la Mannschaft reste favorite. En revanche, le 2-1 de l'Autriche devant le Danemark a de quoi interpeller. Je pense qu'il faudra se méfier de cette équipe, surtout sur ses terres. N'oublions pas qu'en préliminaires de la Coupe du Monde 2010, les Autrichiens avaient battu la France au stade Ernst Happel !