par Marc Degryse
...

par Marc DegryseJ'ai bien peur que les jeux soient déjà faits dès les matches aller des quarts de finale de la Coupe. Le Standard s'est imposé 1-2 au Lierse et pourra logiquement dérouler sur ses terres face à une équipe particulièrement limitée. Mons, qui a battu Rupel-Boom par 3-1, me paraît sur le velours aussi. Les Briquetiers seront obligés de jouer crânement leur chance pour résorber leur retard et ouvriront immanquablement des espaces dont le tandem Jérémy Perbet- Tim Matthys devrait profiter. Courtrai, vainqueur du Beerschot (2-0) s'est lui aussi ménagé une avance appréciable. La cause me semble entendue, là aussi. Reste Gand, qui a contraint Lokeren au nul (1-1) à Daknam. A domicile, les Buffalos font plutôt bien parler la poudre depuis le début de la saison. Ils n'auront donc pas de difficultés à écarter les Waeslandiens de leur route. Lionel Messi est le cinquième footballeur à être désigné Champion des Champions par le journal L'Equipe depuis la création de ce prix en 1981. Mais alors que ses devanciers avaient remporté la palme au bout d'une année où ils avaient remporté la Coupe du Monde - Paolo Rossi avec l'Italie en 1982, Diego Maradona avec l'Argentine en 1986, Romario avec le Brésil en 1994 et, enfin, Zinédine Zidane avec la France en 1998-, l'Argentin a été primé pour ses nombreux éclats avec le FC Barcelone tout au long de 2011. Avec 5 trophées à la clé : la Liga espagnole, la Ligue des Champions, les Supercoupes d'Espagne et d'Europe et, en guise de clôture, le récent Championnat du Monde des Clubs. L'attaquant du Barça est, sans conteste, le meilleur du moment. Je ne vois donc pas comment le Ballon d'Or, décerné le 9 janvier prochain, pourrait lui échapper. Les Qataris sont devenus une réalité incontournable dans le monde du football. Il y a un an, ils faisaient pour la première fois parler d'eux en décrochant l'organisation de la Coupe du Monde 2022. L'été passé, ils ont remis le couvert par l'intermédiaire de la société Qatar Sports Investments, qui a acquis 70 % du capital du PSG. Depuis lors, ses hommes forts n'ont pas lésiné sur les dépenses, en déboursant plus de 80 millions d'euros en transferts dont 42 pour le seul Javier Pastore. Et ce n'est pas fini puisque David Beckham vient de signer et qu'un certain Eden Hazard est dans le collimateur du club. Tout porte à croire aussi que Carlo Ancelotti remplacera Antoine Kombouaré au poste de T1. Et le coach italien n'est évidemment pas n'importe qui. Il est frappant de constater que deux entraîneurs cotés, comme l'ancien Milanais et le Hollandais Guus Hiddink sont respectivement cités à Paris et à Anzhi Makhatchkala, au Daguestan. Il faut s'en faire une raison : le Qatar et la Russie constituent bel et bien un nouveau pouvoir. Monaco est bien placé pour en parler aussi, vu que le milliardaire russe Dmitri Rybalovlev est devenu récemment actionnaire majoritaire sur le Rocher. J'ai beaucoup apprécié la performance de Michy Batshuayi, auteur des deux buts du Standard au Lierse, en Coupe. Voilà encore un jeune attaquant dont on va parler dans les mois à venir. Décidément, le club liégeois n'a pas son pareil pour révéler de la bonne graine aux avant-postes. Il y avait déjà eu Mehdi Carcela, souverain la saison passée, et à présent c'est à lui à s'affirmer. A Sclessin, on peut voir venir au niveau de la division offensive car avec Gohi Bi Cyriac et Paul-José Mpoku, le talent en herbe est là aussi.