63x Diable Rouge (23 buts), a joué en attaque pour Bruges, Anderlecht, Sheffield Wed., PSV, Gand et G. Beerschot. 5x champion de Belgique, 1x des Pays-Bas, 4x Footballeur Pro, Soulier d'Or 91.
...

63x Diable Rouge (23 buts), a joué en attaque pour Bruges, Anderlecht, Sheffield Wed., PSV, Gand et G. Beerschot. 5x champion de Belgique, 1x des Pays-Bas, 4x Footballeur Pro, Soulier d'Or 91.Au beau milieu des années 90, quand j'évoluais encore à Anderlecht, on avait fêté trois jeunes Ghanéens du noyau élargi : Nii Lamptey, Yaw Preko et Isaac Asare. Ils avaient conquis le titre mondial chez les moins 17 avec les Black Satellites. Près d'un quart de siècle plus tard, après deux tentatives infructueuses, le Ghana vient de s'imposer face au Brésil dans la catégorie suprême des jeunes, celle des -20. Ce succès doit nous interpeller. En Belgique, on jure par une formation et une post-formation toujours plus pointues et on parle de la construction de centres de formation coûteux. Les Ghanéens, eux, doivent se débrouiller sans réelles infrastructures et sans suivi footballistique digne de ce nom. Ce qui ne les empêche pas d'être les meilleurs dans leur catégorie d'âge. Je pense que, pour arriver au sommet, il ne suffit pas seulement d'avoir les qualités. Il faut aussi avoir faim de football. Et c'est sans doute le cas dans ce pays d'Afrique où le ballon rond est, pour beaucoup de gamins, la seule planche de salut.- Frank De Bleeckere a eu l'honneur de diriger la finale entre le Ghana et le Brésil. Après avoir sifflé la demi-finale de l'EURO 2008 entre l'Espagne et la Russie, notre arbitre n°1 est promis à un bel avenir lors de la Coupe du Monde 2010 ! - Le comportement de la sélection représentative A du Ghana, les Black Stars, qui viennent d'obtenir pour la deuxième fois consécutive leur billet pour la phase finale du Mondial, au même titre que la Côte d'Ivoire. Qui sait si, sur leur continent, ces deux formations ne seront pas capables de l'un ou l'autre exploit ? Le Sporting et le Club sont appelés à rencontrer Timisoara et le Partizan Belgrade deux fois, les 22 octobre et 5 novembre. Dans les deux cas, un 4 sur 6 s'impose s'ils veulent préserver toutes leurs chances. Un nul en déplacement et un succès à domicile combleront leur bonheur. Pour la manière, je préfère celle utilisée par les Brugeois à Toulouse que celle préconisée par Ariel Jacobs à Zagreb. Au Téfécé, Adrie Koster avait choisi de jouer franchement le jeu et il en fut récompensé grâce à un point raflé durant les ultimes secondes. En Croatie, par contre, le T1 anderlechtois avait choisi une approche beaucoup plus prudente, tout en raflant malgré tout les 3 points. A l'analyse, Anderlecht aurait pu rentrer bredouille si l'attaquant local, Mario Mandzukic, ne s'était pas fourvoyé en début de partie. Pour moi, il est toujours préférable de viser les 3 points, quitte à n'en ramener qu'un, plutôt que de viser le partage en courant le risque de retourner chez soi les mains vides. A cet égard, Bruges et son coach néerlandais sont les exemples à suivre. Coup sur coup, l'AC Milan va devoir en découdre à deux reprises contre le Real Madrid, d'abord à Bernabeu, puis à San Siro. A priori, le contraste est grand entre une formation madrilène juvénile avec ses Cristiano Ronaldo, Karim Benzema, Fernando Gago et Gonzalo Higuain, entre autres, et une équipe milanaise vieillissante, car articulée majoritairement autour de trentenaires comme Gennaro Gattuso, Filipo Inzaghi, Clarence Seedorf et Andrea Pirlo, pour ne citer qu'eux. Je crois que les anciens vainqueurs de la Ligue des Champions 2003 et '07, avec la plupart de ces joueurs déjà, se sont appuyés trop longtemps sur la même génération et que, malgré les prouesses de son fameux Milan Lab, ses joueurs accusent soudain le poids des ans. Je peux me tromper, évidemment, mais ce n'est pas en rappelant David Beckham, à 34 ans bien sonnés, que la donne est susceptible de changer. Jouer 15 mètres plus haut en Estonie, comme je l'avais préconisé après le match face à la Turquie, n'a donc pas été possible pour notre équipe nationale à Tallinn. En cause, un pressing soutenu de l'adversaire sur le porteur du ballon, qui a obligé notre entrejeu à aller demander le ballon très bas dans notre camp et à énormément s'appuyer sur notre défense comme relais. De la sorte, les Diables ont éprouvé pas mal de difficultés à sortir de leurs bases, en dépit d'une monopolisation du ballon quasi constante. Autant le 4-3-3 nous avait été favorable devant l'équipe il est vrai démobilisée de Fatih Terim, autant cette animation de jeu-là aura montré ses limites devant les modestes Baltes. Dans le premier cas, nos ailiers Kevin Mirallas et Roland Lamah avaient dû assumer essentiellement un travail défensif. Dans le deuxième, leur inclination était plutôt offensive, et on a pu se rendre compte combien ils peinaient pour prendre le meilleur sur leur adversaire direct. Je me demande dans quelle mesure, quand nous sommes amenés à devoir prendre l'initiative, un 4-4-2 ne serait pas davantage indiqué. Dans cette configuration, on pourrait s'appuyer sur un milieu de terrain supplémentaire comme Vincent Kompany qui possède, lui, cette faculté de pouvoir conserver à bon escient le ballon avant d'alerter un équipier dans la verticalité. Avec Steven Defour dans un rôle plus avancé au sein du même secteur, je pense que nos problèmes de maîtrise seraient avantageusement résolus. Cette option induit, bien sûr, que l'on décale Moussa Dembélé sur le flanc. Pour moi, c'est là sa meilleure place. A défaut, je l'utiliserais peut-être aussi comme soutien d'attaque. Mais pas comme numéro 10. La preuve par ses prestations mièvres, dans ce rôle-là, contre la Turquie et l'Estonie. -Si Thomas Vermaelen n'a sûrement pas démérité au back gauche, je le préfère en position centrale. Les possibilités ne manquent évidemment pas dans ce secteur, mais il faut pouvoir trancher. A mes yeux, l'expérience avec Nicolas Lombaerts mérite d'être reconduite. En revanche, je serai moins catégorique avec Daniel Van Buyten qui traverse toujours une petite période de flottement à chaque mach.PROPOS RECUEILLIS PAR BRUNO GOVERS