63x Diables Rouge (23 buts), a joué en attaque pour Bruges, Anderlecht, Sheffield Wed., PSV, Gand et G. Beerschot. 5x champion de Belgique, 1x des Pays-Bas, 4x Footballeur Pro, Soulier d'Or 91.
...

63x Diables Rouge (23 buts), a joué en attaque pour Bruges, Anderlecht, Sheffield Wed., PSV, Gand et G. Beerschot. 5x champion de Belgique, 1x des Pays-Bas, 4x Footballeur Pro, Soulier d'Or 91.S'il est acquis, depuis un bon bout de temps déjà, que la Belgique ne participera pas à la phase finale de la Coupe du Monde 2010, d'autres petites nations seront bel et bien à la fête en Afrique du Sud. Et je songe plus particulièrement au Danemark et la Serbie. Pour moi, elles constituent la preuve que rien n'est impossible dans le monde du football et que tout match est et reste toujours à jouer, quelle que soit l'identité de l'adversaire. Les Danois ne manquent franchement pas de mérite, eux qui ont réussi l'exploit de devancer le Portugal dans le groupe 1. La Serbie, de son côté, a fait fort aussi en obligeant la France à disputer les barrages. Et ce n'est pas tout : dans le groupe 2, la Suisse est en position de force également devant la Grèce, ex-championne d'Europe en 2004. Et dans le groupe 3, c'est la Slovaquie et la Slovénie qui se disputeront une place parmi les 32 qualifiés. Toutes ces petites nations doivent servir d'exemple aux Diables Rouges.- le match de muerte que se livreront mercredi, à Montevideo, l'Uruguay et l'Argentine. Un point sépare les troupes de Diego Maradona, 4es, à leurs voisins, 5es. L'enjeu est d'importance car seuls les quatre premiers sont qualifiés d'office, tandis que le 5e est réduit à un barrage face au 4e de la zone Concacaf. L'Uruguay a l'avantage de jouer devant son public et peut réaliser un coup fumant. Ce serait quand même le comble si Lionel Messi, le meilleur joueur du monde, était privé de Coupe du Monde. Et le même raisonnement est d'application aussi à Cristiano Ronaldo qui jouera lui aussi gros jeu, contre Malte, pour forcer les matches de barrage devant la Suède et la Hongrie. S'il y a une leçon à retenir du match Belgique-Turquie, c'est que les Diables Rouges forment à nouveau un groupe digne de ce nom. Pourtant, la préparation à ce match avait été pour le moins chahutée avec, tour à tour, le renoncement de Stijn Stijnen, suivi du limogeage du préparateur des gardiens, Francky Vandendriessche. Dans un passé pas si lointain, pour sûr que ce double épisode aurait servi de prétexte pour excuser un énième bide. Dans le cas présent, je suis d'avis au contraire que ces événements l'ont boostée. Chacun a parfaitement compris où le nouveau sélectionneur veut en venir : avec Dick Advocaat, celui qui ne veut pas suivre décroche ou est tout simplement dégommé. Avec Dickie, on ne s'appesantit pas sur le passé, mais on va de l'avant. Et ce, dans toutes les acceptions du terme. Il y a longtemps en tout cas que je n'avais plus vu une équipe belge aussi conquérante et volontaire, même s'il reste des réglages à peaufiner. Surtout au niveau de la ligne médiane. Souvent, le ballon a dû retransiter par l'arrière, dans ce secteur, afin d'en conserver la maîtrise. Et ce, contrairement à ce qui se passait chez les Turcs, surtout en deuxième période, de quoi expliquer le pressing auquel nos représentants furent alors soumis. Une meilleure circulation, à ce niveau, et vers l'avant, c'est une des tares auxquelles il faudra remédier au cours des semaines et mois à venir. - un autre manquement demeure la capacité de sortir un bon ballon de l'arrière. Il y a eu de l'amélioration, sur ce plan mais nos défenseurs ont encore procédé trop souvent par de longs ballons, balancés à l'aveuglette, qui ont d'ailleurs suscité le courroux de l'entraîneur. - contre l'Estonie, j'ose espérer que les Diables joueront 15 mètres plus haut, avec un pressing soutenu sur l'adversaire. De la sorte, Dick Advocaat pourra se rendre compte aussi des potentialités exactes de Marouane Fellaini. Avant le match contre la Turquie, il s'interrogeait sur son meilleur rôle sur le terrain. Pour moi, le joueur d'Everton est tout simplement bivalent puisqu'il peut jouer avec un égal bonheur devant la défense, ou dans une position plus avancée. - à plus long terme, je suis curieux de voir aussi comment le nouveau fédéral va s'y prendre pour imbriquer d'autres valeurs sûres telles Vincent Kompany, Steven Defour et Axel Witsel. Dans le passé, on a quelquefois entendu les mauvaises langues dire que les absents avaient raison, tant l'équipe nationale ressemblait à une pétaudière. Au train où vont les choses, on dira sous peu que les absents ont tort.Les patrons d'Anderlecht et du Standard ont prêché le bon exemple en faisant la paix des braves après tous les événements que l'on sait. Ils ont eu le bon goût de s'adresser aux supporters des deux camps aussi, afin que la hache de guerre soit enterrée de manière définitive. C'est bien, mais il faut encore aller plus loin selon moi. Par un rapprochement entre Herman Van Holsbeeck et Pierre François notamment. Ce ne sera probablement pas très évident, mais c'est hautement souhaitable pour remettre tout à plat. PROPOS RECUEILLIS PAR BRUNO GOVERS