63x Diables Rouge (23 buts), a joué en attaque pour Bruges, Anderlecht, Sheffield Wed., PSV, Gand et G. Beerschot. 5x champion de Belgique, 1x des Pays-Bas, 4x Footballeur Pro, Soulier d'Or 91.
...

63x Diables Rouge (23 buts), a joué en attaque pour Bruges, Anderlecht, Sheffield Wed., PSV, Gand et G. Beerschot. 5x champion de Belgique, 1x des Pays-Bas, 4x Footballeur Pro, Soulier d'Or 91.Je ne suis pas surpris par le fiasco des Diables. Dans la mesure où Frankie Vercauteren était exactement coulé dans le même moule que René Vandereycken, il ne fallait pas s'attendre à une révolution. Les faits et surtout les résultats l'ont bel et bien confirmé. A présent, il n'y a plus qu'un seul mot d'ordre : mettre absolument tout en £uvre pour que Dick Advocaat se presse immédiatement au chevet d'une sélection mal en point. Même si l'URBSFA doit encore délier les cordons de la bourse. Dans la situation actuelle, un nouvel intérimaire ne serait pas une bonne solution car lui aussi ne serait considéré par nos représentants que comme un simple passant, avec toutes les conséquences fâcheuses que l'on sait. A présent, c'est assez. Nous avons perdu suffisamment de temps. Il incombe de faire appel sur-le-champ à cet homme à poigne qu'est le Hollandais, le seul capable de remettre de l'ordre dans cette pétaudière. Pour avoir travaillé pendant deux ans sous ses ordres, au PSV Eindhoven, je sais qu'il n'épargnera rien ni personne. Avec lui, les fortes têtes seront rapidement remises au pas. Et, la discipline, c'est ce qui fait cruellement défaut chez les Diables actuels. Aussi bien sur le terrain qu'en dehors. l'avenir de Diego Maradona à la tête d'une sélection argentine décidément fort mal embarquée en zone sud-américaine. Ce serait quand même un comble qu'une nation qui peut tabler sur autant de joueurs de qualité loupe la Coupe du Monde 2010.Les amateurs de beau football seront servis, cette semaine, avec les visites d'Arsenal au Standard et du Shakhtar Donetsk au Club Bruges. Depuis qu' Arsène Wenger est aux commandes, les Gunners se sont toujours plu à dispenser un jeu chatoyant. A mes yeux, c'est l'équipe qui joue le mieux au sol en Angleterre. Les Ukrainiens, entraînés par Mircea Lucescu, développent eux aussi un passing game de la meilleure veine. Par le passé, ces deux formations s'étaient déjà signalées de belle manière devant nos représentants. Pour rappel, c'est face aux Londoniens que les Standardmen avaient subi, à Sclessin, leur défaite européenne la plus cuisante de tous les temps : 0-7 en 1993. Quant aux Brugeois, on se souviendra d'un 2-2 à domicile en 2004-05, qui faisait suite à une lourde défaite 4-1 à Donetsk. Dans l'état actuel, les visiteurs partent largement favoris. Si les Rouches se sont surpassés voici un an face à Liverpool et Everton, ils me semblent nettement moins compétitifs aujourd'hui. Sans Oguchi Onyewu, Marouane Fellaini et Dante, auxquels il faut ajouter les blessés Steven Defour et WilfriedDalmat, ils n'ont plus du tout le même répondant. De surcroît, ils rencontrent une formation parfaitement huilée, ce qui n'était pas le cas la saison dernière puisque les Reds et les Blues étaient encore en pleine période de rodage. Les Bleu et Noir ne sont pas logés à meilleure enseigne. Ils se cherchent toujours sur le terrain. Quel contraste avec leurs adversaires qui, lors de la finale de la Supercoupe européenne, avaient tenu la dragée haute au FC Barcelone il y a peu à Monaco.la tenue de nos internationaux, selon qu'ils évoluent dans leur formation de club ou en équipe nationale. Je songe à des garçons comme Thomas Vermaelen et Wesley Sonck, par exemple. Je suis curieux de voir aussi quel Axel Witsel on verra dans le grand bain, suite aux événements que l'on sait. Face à Malines, Mehdi Carcela a en tout cas prouvé qu'il est davantage qu'une solution de rechange. le professionnalisme des joueurs anglais et ukrainiens, qui se donnent toujours corps et âme, quelle que soit l'identité de l'adversaire. Certains devraient en prendre de la graine chez nous...Harcelée de toutes parts, en début de match, par Saint-Trond, la défense d'Anderlecht n'en a décidément pas mené large au Stayenveld. Tout ça n'est pas très encourageant avant le déplacement au Dynamo Zagreb. En réalité, le problème est triple : 1/ le marquage est trop lâche. Tenir l'opposant à la culotte, c'est une formule qu'on ne connaît manifestement pas au Sporting. 2/ le placement du quatuor défensif laisse à désirer la plupart du temps. Ce qui est quand même étonnant dans le chef de joueurs comme Roland Juhasz, Olivier Deschacht et Jelle Van Damme, qui évoluent ensemble depuis des années. 3/ l'arrière-garde anderlechtoise ne parvient pas à sortir un seul ballon valable de son secteur, faute d'un manque de technique individuelle de ses composantes. L'arrière-garde n'est toutefois pas seule en cause. Défendre n'est pas seulement de son ressort, c'est également la tâche des lignes médiane et offensive. Or, à ce double échelon, le harcèlement de l'adversaire est pour ainsi dire inexistant. S'engouffrer dans le camp des Mauves, c'est dès lors du pain bénit pour les gars d'en face. Le pressing ne pose pas seulement problème en phase de récupération. En phase offensive aussi, ceux-ci se révèlent incapables de mettre le feu. Il manque chez eux ces accélérations et autres coups de boutoir qu'on peut relever chez Lyon par exemple. Je pensais, après avoir vu les Bruxellois à l'£uvre contre Sivasspor, qu'ils avaient franchi un palier, grâce à un groupe inchangé et des individualités plus déterminantes comme Lucas Biglia et TomDeSutter. Mais il me faut déchanter aujourd'hui. les éventuelles corrections apportées au onze de base du RSCA par Ariel Jacobs en fonction de cette rencontre en Croatie. A mes yeux, Ondrej Mazuch n'est pas une option au back droit. Pourquoi ne pas réintroduire Guillaume Gillet à cette place et poster Bouba Saré au côté de Biglia comme pare-chocs devant la défense ? PROPOS RECUEILLIS PAR BRUNO GOVERS