Le tournoi Edhem Slijvo fêtait cette année sa quinzième édition et la finale qui s'est déroulée le mercredi 5 janvier a une nouvelle fois clôturé un tournoi de très haut niveau. Qu'il est loin le temps où cette manifestation rassemblait quelques équipes de copains sur les hauteurs du Sart-Tilman afin de rendre hommage à un joueur qui, avant son accident de la route, avait toujours privilégié le beau geste sur un terrain.
...

Le tournoi Edhem Slijvo fêtait cette année sa quinzième édition et la finale qui s'est déroulée le mercredi 5 janvier a une nouvelle fois clôturé un tournoi de très haut niveau. Qu'il est loin le temps où cette manifestation rassemblait quelques équipes de copains sur les hauteurs du Sart-Tilman afin de rendre hommage à un joueur qui, avant son accident de la route, avait toujours privilégié le beau geste sur un terrain. Edko, comme tout le monde l'appelle, méritait bien que " son " tournoi se développât et devienne LA manifestation sportive de fin d'année en Belgique. Depuis 1999, la direction de cette organisation a été reprise conjointement par Didier Jacoby et Benoît Thans et on peut dire que la manifestation est en constante évolution. Le déménagement à Coronmeuse a permis de gonfler le nombre de participants grâce à la présence de quatre surfaces de jeu. Les chiffres du tournoi sont impressionnants : plus de 200.000 euros de budget, 320 équipes inscrites, 4.000 joueurs, près de 3.000 matches, 120 arbitres... Cela demande évidemment une mise en place et un dévouement de toute l'équipe d'organisation et on peut dire qu'à ce niveau, tout est presque parfait. Connaissant l'attachement que voue Benoît Thans au football des jeunes et à la formation, on ne s'étonnera pas de constater que le tournoi offre à de nombreux enfants l'occasion de meubler agréablement leur temps libre pendant les vacances de Noël. Plus de 30.000 personnes ont fréquenté les lieux et ont pu découvrir un sport très spectaculaire, qui grâce à la grandeur des buts (5 m sur 2 ) et à la présence du boarding atteint la moyenne non négligeable de 13 buts par match toutes catégories confondues. En tant que coach, je regrette chaque année que le tournoi débute avant la fin du premier tour du championnat de football, ce qui empêche à certains de participer aux rencontres initiales. Les adeptes du foot en salle pourraient rétorquer que la trêve en prairie est mal programmée... La présence de certains footballeurs professionnels (souvent sans autorisation de leur club !) montre bien que cette manifestation est très attractive. Néanmoins, on pourra regretter que certains clubs empêchent leurs jeunes de participer (comprenne qui pourra...) et que certains délégués d'équipes essayent de contourner le contrôle des cartes d'identité. Certaines personnes critiquent les prix pratiqués à l'intérieur, mais il faut savoir que l'organisation ne s'occupe que des tickets d'entrée et du bar V.I.P. Tout le reste est pris en charge par des personnes extérieures. Il faut bien admettre que ce tournoi, malgré l'énorme suivi médiatique n'existerait pas sans le soutien de plusieurs partenaires fidèles depuis de nombreuses années. Longue vie au Slijvo !Étienne DelangreComme coach, je regrette que le tournoi débute AVANT LA FIN DU PREMIER TOUR