1. Vert j'espère

On sait pourquoi la Pro League a lancé un Trophée du Meilleur Jardinier : l'Article 2 de son règlement stipule que chaque terrain des qualifiés en play-offs 1 doit être " dans un état impeccable ". Voici trois semaines, un groupe d'experts horticoles a tourné dans les neuf clubs encore en lice pour sonder la qualité du brin et des mottes : " C'est un impératif sportif et d'image, les highlights des PO1 sont retransmises à l'étranger ", explique Pierre François. Avec son " champ de patates " (© Teddy Chevalier), Courtrai a donc reçu un feu rouge : sa pelouse actuelle devait d'urgence être remplacée, sous peine de priver le club du tour final. Tiendrait-on là la vraie raison du fléchissement du KVK ces dernières semaines ? Tant mieux pour Glen De Boeck : avec le budget horticole laissé libre, il aura plus de marge pour négocier son nouveau contrat.

Franky a retrouvé la balle du match., BELGAIMAGE
Franky a retrouvé la balle du match. © BELGAIMAGE

2. Actionnaire minoritaire...

Clair, Brian Hamalainen ne porte pas Bruges dans son coeur : le back de Zulte fait partie du collectif Les Amis de Lyngby venant de sauver le club danois de la faillite. Bart Verhaeghe lorgnait aussi sur ce projet. Encore heureux que cette reprise ait échoué : Hamalainen, qui a joué 5 ans à Lyngby, aurait pu être taxé de confusion d'intérêts... si du moins sa part avait excédé 9 % du capital - pas vrai, Marc Coucke ? Et ça aurait jasé si Zulte avait joué les play-offs 1...

3. Mon frère

Christian Kabasele partage avec Jean-Claude Dus le secret espoir des malentendus se muant en coups du siècle. Dans sa rubrique consacrée aux rumeurs de transferts pour l'été, la BBC a évoqué l'intérêt de Manchester United, Arsenal et Tottenham pour le joueur de Watford Abdoulaye Doucouré. Seul souci : la vénérable chaîne publique a illustré son article... par une photo de notre Diable Rouge. L'an passé, Kabasele avait subi le même outrage : un fan de Watford peu précis lui avait demandé un autographe... sur la bobine de son équipier Odion Ighalo. Voilà peut-être une nouvelle pratique tordue pour le manager roublard bossant pour Kaba : faire passer son Cricri d'amour pour un autre. Refiler de pâles copies au lieu des cadors annoncés : qui a osé dire que le truc opérait depuis longtemps à Neerpede ?

C'est moi le Boss., BELGAIMAGE
C'est moi le Boss. © BELGAIMAGE

4. Trucs et ficelles

Courtrai a sa méthode pour célébrer les Droits des Femmes : pour avoir un max de dames au stade contre Charleroi, Courtrai avait convoqué... quatre gigolos de la version flamande de L'Île de la Tentation pour le coup d'envoi. Au vu du rapide 2-0 des Kerels, Laiolano, Matthew, Tireily et Andrea ont surtout allumé les types en short. Mais le flirt a tourné court vu le réveil de Carcela & Co à Ostende. Côté maintien, les trucs eupenois ont percuté : dans un clip de motivation mise en ligne au Kehrweg, la mascotte Panda Eupi faisait un tour de la ville... avec passage à la messe et même auprès des vaches à l'étable pour rallier des fans contre Mouscron. Selon Hendrik Van Crombrugge, Malines en serait resté à la vieille méthode d'approche à coup de contrats, pour des Eupenois l'an prochain en Sang et Or. Les Pandas étaient donc les plus futés. Ou les plus vicieux ?

Fameuse couverture de balle, ce Damso !, BELGAIMAGE
Fameuse couverture de balle, ce Damso ! © BELGAIMAGE

5. Donne ta balle

Le succès est affaire de détails : dans sa tactique avant Cercle-Beerschot, Franky Vercauteren avait prévu un chapitre... pour les ramasseurs de balle. Un ball-boy témoigne : " Dès que le marquoir affichait 2-0, on devait quitter le terrain... " Ce qui fut fait : avec ce score qui les éliminait, les gars du Kiel perdaient donc du temps à chercher les balles eux-mêmes. Après-coup, le T1 du Cercle n'a pas nié : " Les ramasseurs devaient rentrer... pour sécher les ballons. " À quoi tient une promotion...

6. 22, v'là les flics

Le mois dernier, pour sa réunion des Présidents de Pro League planchant sur la réforme du championnat, Pierre François aurait pu inviter... le chef de corps de la Police de Bruges. Celui-ci s'est publiquement prononcé... pour la suppression des play-offs 1 : " Ça nous fait trop de matches à risques à gérer sur une courte période, il faut revenir à une compétition régulière avec moins de clubs ", explique le Commissaire Van Nuffel. Ennemi déclaré des PO1, Bart Verhaeghe ne pouvait rêver meilleur soutien. Même si le Président brugeois doit aussi se méfier des velléités footeuses de sa police : l'été dernier, le commissariat local avait tweeté ses regrets... que la succession de MPH n'ait pas été confiée à Philippe Clement. Et Ivan Leko, il kiffe les keufs, lui ?

7. Casting louche

On finirait par comprendre les grands stress de Sa Pinto : Hervé Houlmont, le coach de l'Entente Durbuy (D2 amateurs), vient de refuser une offre... du Standard. En négociation pour prolonger dans son club, l'intéressé a beaucoup hésité. Au vrai, l'offre de Sclessin portait sur un poste... de scout pour les catégories U13 et U17. Fausse alerte donc pour le T1 rouche : le gus a préféré rester dans le 2e club chéri de Marc Coucke. Et Ricardo peut tranquillou lorgner son doublé Coupe/play-offs 1.

8. Allô Maman Baby

Avec une seule victoire (sur neuf matches...) pour Charleroi en 2018, Felice Mazzù cherche la recette pour de bons play-offs 1. Tout fait farine au moulin de la relance : la semaine passée, le noyau carolo au grand complet est passé en studio pour enregistrer sa propre version de l'hymne Pays de Charleroi, qui passera dans les baffles du stade au tour final. Amara Baby aurait, dit-on, séduit par son timbre grave. Si l'Union Belge cherche un suppléant à Damso...

9. Victoria's Secret

En pleine semaine des Droits des Femmes et malgré l'Affaire Weinstein, les supportrices trudonnaires ont remis le Canari mâle à l'honneur. Avant le match contre Bruges, Victoria, le seul fan-club 100 % féminin de Saint-Trond, a remis son Trophée du Trudonnaire le plus mi-mi au défenseur central Jorge Teixeira. Apparemment, ce trophée garantit un transfert immédiat et lucratif : l'an passé, c'est Stef Peeters, passé à Caen, qui l'avait emporté devant Pieter Gerkens, lui-même devenu mauve. Encore un coup de génie du visionnaire Duchâtelet ? De fait, le Portugais émarge au réseau de Duduche et va pouvoir être valorisé en espèces sonnantes. Moins sympa pour le proprio japonais : tous les joueurs du noyau étaient nominés... sauf la recrue nippone Takehiro Tomiyasu.

© BELGAIMAGE

10. Qui suis-je ?

Une fois n'est pas coutume, il fallait payer cher et vilain pour trouver place au Breydel, samedi, pour le match du Cercle. Pour éviter l'infiltration dans le bloc Visités de fans du Beerschot n'ayant pas obtenu l'un des 1.400 sésames visiteurs, le secrétariat circulaire posait la question de confiance aux candidats-spectateurs. Pour prouver leur obédience au Cercle, ceux-ci devaient répondre à... un quiz contenant des questions comme " Qui est Jules Verriest ? " ou " Comment se nomme le gardien vert et noir ? " De même, tout résident de la Province d'Anvers, même... supporter du Cercle ( ! ), était interdit de ticket. On aurait même aperçu des fans des Rats soudoyant... des touristes français au pied du Beffroi pour leur faire acheter des tickets comme prête-noms. Marc Brys aurait dû passer le test : il aurait su qui était Irvin Cardona, buteur lors du péno décisif pour la montée.

On sait pourquoi la Pro League a lancé un Trophée du Meilleur Jardinier : l'Article 2 de son règlement stipule que chaque terrain des qualifiés en play-offs 1 doit être " dans un état impeccable ". Voici trois semaines, un groupe d'experts horticoles a tourné dans les neuf clubs encore en lice pour sonder la qualité du brin et des mottes : " C'est un impératif sportif et d'image, les highlights des PO1 sont retransmises à l'étranger ", explique Pierre François. Avec son " champ de patates " (© Teddy Chevalier), Courtrai a donc reçu un feu rouge : sa pelouse actuelle devait d'urgence être remplacée, sous peine de priver le club du tour final. Tiendrait-on là la vraie raison du fléchissement du KVK ces dernières semaines ? Tant mieux pour Glen De Boeck : avec le budget horticole laissé libre, il aura plus de marge pour négocier son nouveau contrat. Clair, Brian Hamalainen ne porte pas Bruges dans son coeur : le back de Zulte fait partie du collectif Les Amis de Lyngby venant de sauver le club danois de la faillite. Bart Verhaeghe lorgnait aussi sur ce projet. Encore heureux que cette reprise ait échoué : Hamalainen, qui a joué 5 ans à Lyngby, aurait pu être taxé de confusion d'intérêts... si du moins sa part avait excédé 9 % du capital - pas vrai, Marc Coucke ? Et ça aurait jasé si Zulte avait joué les play-offs 1... Christian Kabasele partage avec Jean-Claude Dus le secret espoir des malentendus se muant en coups du siècle. Dans sa rubrique consacrée aux rumeurs de transferts pour l'été, la BBC a évoqué l'intérêt de Manchester United, Arsenal et Tottenham pour le joueur de Watford Abdoulaye Doucouré. Seul souci : la vénérable chaîne publique a illustré son article... par une photo de notre Diable Rouge. L'an passé, Kabasele avait subi le même outrage : un fan de Watford peu précis lui avait demandé un autographe... sur la bobine de son équipier Odion Ighalo. Voilà peut-être une nouvelle pratique tordue pour le manager roublard bossant pour Kaba : faire passer son Cricri d'amour pour un autre. Refiler de pâles copies au lieu des cadors annoncés : qui a osé dire que le truc opérait depuis longtemps à Neerpede ?Courtrai a sa méthode pour célébrer les Droits des Femmes : pour avoir un max de dames au stade contre Charleroi, Courtrai avait convoqué... quatre gigolos de la version flamande de L'Île de la Tentation pour le coup d'envoi. Au vu du rapide 2-0 des Kerels, Laiolano, Matthew, Tireily et Andrea ont surtout allumé les types en short. Mais le flirt a tourné court vu le réveil de Carcela & Co à Ostende. Côté maintien, les trucs eupenois ont percuté : dans un clip de motivation mise en ligne au Kehrweg, la mascotte Panda Eupi faisait un tour de la ville... avec passage à la messe et même auprès des vaches à l'étable pour rallier des fans contre Mouscron. Selon Hendrik Van Crombrugge, Malines en serait resté à la vieille méthode d'approche à coup de contrats, pour des Eupenois l'an prochain en Sang et Or. Les Pandas étaient donc les plus futés. Ou les plus vicieux ? Le succès est affaire de détails : dans sa tactique avant Cercle-Beerschot, Franky Vercauteren avait prévu un chapitre... pour les ramasseurs de balle. Un ball-boy témoigne : " Dès que le marquoir affichait 2-0, on devait quitter le terrain... " Ce qui fut fait : avec ce score qui les éliminait, les gars du Kiel perdaient donc du temps à chercher les balles eux-mêmes. Après-coup, le T1 du Cercle n'a pas nié : " Les ramasseurs devaient rentrer... pour sécher les ballons. " À quoi tient une promotion... Le mois dernier, pour sa réunion des Présidents de Pro League planchant sur la réforme du championnat, Pierre François aurait pu inviter... le chef de corps de la Police de Bruges. Celui-ci s'est publiquement prononcé... pour la suppression des play-offs 1 : " Ça nous fait trop de matches à risques à gérer sur une courte période, il faut revenir à une compétition régulière avec moins de clubs ", explique le Commissaire Van Nuffel. Ennemi déclaré des PO1, Bart Verhaeghe ne pouvait rêver meilleur soutien. Même si le Président brugeois doit aussi se méfier des velléités footeuses de sa police : l'été dernier, le commissariat local avait tweeté ses regrets... que la succession de MPH n'ait pas été confiée à Philippe Clement. Et Ivan Leko, il kiffe les keufs, lui ?On finirait par comprendre les grands stress de Sa Pinto : Hervé Houlmont, le coach de l'Entente Durbuy (D2 amateurs), vient de refuser une offre... du Standard. En négociation pour prolonger dans son club, l'intéressé a beaucoup hésité. Au vrai, l'offre de Sclessin portait sur un poste... de scout pour les catégories U13 et U17. Fausse alerte donc pour le T1 rouche : le gus a préféré rester dans le 2e club chéri de Marc Coucke. Et Ricardo peut tranquillou lorgner son doublé Coupe/play-offs 1. Avec une seule victoire (sur neuf matches...) pour Charleroi en 2018, Felice Mazzù cherche la recette pour de bons play-offs 1. Tout fait farine au moulin de la relance : la semaine passée, le noyau carolo au grand complet est passé en studio pour enregistrer sa propre version de l'hymne Pays de Charleroi, qui passera dans les baffles du stade au tour final. Amara Baby aurait, dit-on, séduit par son timbre grave. Si l'Union Belge cherche un suppléant à Damso...En pleine semaine des Droits des Femmes et malgré l'Affaire Weinstein, les supportrices trudonnaires ont remis le Canari mâle à l'honneur. Avant le match contre Bruges, Victoria, le seul fan-club 100 % féminin de Saint-Trond, a remis son Trophée du Trudonnaire le plus mi-mi au défenseur central Jorge Teixeira. Apparemment, ce trophée garantit un transfert immédiat et lucratif : l'an passé, c'est Stef Peeters, passé à Caen, qui l'avait emporté devant Pieter Gerkens, lui-même devenu mauve. Encore un coup de génie du visionnaire Duchâtelet ? De fait, le Portugais émarge au réseau de Duduche et va pouvoir être valorisé en espèces sonnantes. Moins sympa pour le proprio japonais : tous les joueurs du noyau étaient nominés... sauf la recrue nippone Takehiro Tomiyasu. Une fois n'est pas coutume, il fallait payer cher et vilain pour trouver place au Breydel, samedi, pour le match du Cercle. Pour éviter l'infiltration dans le bloc Visités de fans du Beerschot n'ayant pas obtenu l'un des 1.400 sésames visiteurs, le secrétariat circulaire posait la question de confiance aux candidats-spectateurs. Pour prouver leur obédience au Cercle, ceux-ci devaient répondre à... un quiz contenant des questions comme " Qui est Jules Verriest ? " ou " Comment se nomme le gardien vert et noir ? " De même, tout résident de la Province d'Anvers, même... supporter du Cercle ( ! ), était interdit de ticket. On aurait même aperçu des fans des Rats soudoyant... des touristes français au pied du Beffroi pour leur faire acheter des tickets comme prête-noms. Marc Brys aurait dû passer le test : il aurait su qui était Irvin Cardona, buteur lors du péno décisif pour la montée.