1. Pion doré

Hassane Bandé est un avant paradoxal : en butant très tôt à Sclessin, le Malinois ne pouvait imaginer que ses Sang et Or finiraient par s'incliner. Cette saison, chaque fois que le Yellow-Red s'est imposé, il avait... ouvert la marque.

En revanche, chaque premier but encaissé lui a livré une défaite. Sauf que le pion du Burkinabé sera peut-être salvateur au décompte final : il fait passer Malines devant Eupen à la différence de buts. Et si la défense mouscronnoise prônait le courant d'air, dimanche au Kehrweg ?

2. Dites 23...

Selon la rumeur, Luc Devroe souhaiterait un retour de Davy Roef à Anderlecht, vu que Matz Sels retourne à Newcastle et que FrankBoeckx a son dos tout tordu. Mais surtout Frank The Tank aurait le numéro qui fâche : depuis la mort de FrançoisSterchele, le p'tit Luc bannit le n°23 des teams qu'il chapeaute. Mahamadou Dissa, ex-n°23 de Roulers et Ostende, les ex-clubs de Devroe, le sait bien : depuis, le Malien s'est perdu à Izegem, Ath et Deux-Acren... Boeckx devra donc quitter Neerpede. Ou cesser de se prendre pour Michael Jordan... En prenant possession du bureau de HermanVan Holsbeeck, Devroe devra aussi faire le ménage dans son enfance de ketje : gamin, il accompagnait son daron au Stade Machtens et chérissait le RWDM champion 1974-75.

3. Vieilles casseroles

En montant au jeu, l'autre dimanche à Sclessin, à 41 ans 2 mois et 14 jours, Timmy Simons pensait bien gratter le record du plus vieux joueur de champ de l'Histoire du cuir belge. Manque de bol, un archiviste de Saint-Trond s'est réveillé : le record appartiendrait toujours à un certain Jan Van Oirbeek, 700 fois capé chez les Canaris... avant de se faire découper en décembre 1963 par un joueur de Diest... à 41 ans 5 mois et 16 jours. Droit de réplique au statisticien brugeois : au vrai, Hector Goetinck serait le vrai doyen avec une ultime cap... à 41 ans et 11 mois en 1928. Dans sa tombe, Stanley Matthews doit bien rigoler : au même âge, lui décrochait... le Ballon d'Or, avant de poursuivre ses crochets jusqu'à 50 ans et 5 jours à Stoke City. Sauf si les archivistes brugeois et trudonnaire nous sortent que Stanley a finalement raccroché chez eux...

4. Louche voir par là

Qui a piqué mes binocles ?, BELGAIMAGE
Qui a piqué mes binocles ? © BELGAIMAGE

Avant sa probable cap pour le Mondial, Cristian Benavente devient un gros prospect au Pérou. Sur la toile, le Carolo s'affiche avec des lunettes solaires d'une marque locale : "Un ami m'a mis en contact avec ce sponsor... mais en Belgique, je n'ai pas souvent l'occasion de les mettre, vu le peu de soleil." Au vu de son énorme raté dans les arrêts de jeu contre Saint-Trond, Benavente devrait refaire un test de vue. Et du coup devenir, 50 ans après, paire de lunettes en sus, le Jef Jurion de la Jupiler Pro League ?

5. Comptes de familles

Herman Van Holsbeeck s'est bien fait flinguer lors de la publication des derniers chiffres mauves : plus de 40 millions d'euros de déficit annuel et une masse salariale pesant 106 % des rentrées. Mais Courtrai fait bien pire : les salaires pèsent... 239 % des sommes entrantes (9,4 millions de charges pour 3,9 millions de rentrées). À l'évidence, les notions de gestion ne sont pas bien transmises dans la smala Leterme : Matthias, le fiston, est le manager général du KVK... alors son ex-Premier de Papa, Yves, est devenu le gendarme du Fair-Play Financier. Autres cancres de la classe, le Standard affiche un ratio de 134 %, Waasland 130 % et Genk 101 %. Les seuls bons élèves passant sous la barre des 60 % validée par l'UEFA sont Bruges (59%), Charleroi (56%) et Malines (55%). Ça doit leur faire une belle jambe aux Malinois : avoir des finances exemplaires mais risquer la culbute en D1B.

6. Carême en mai

Philippe a encore chouré la bidoche., BELGAIMAGE
Philippe a encore chouré la bidoche. © BELGAIMAGE

En privant Waasland de victoire avec Genk, Philippe Clement a aussi privé ses ex-joueurs de bidoche pour mai : la Fédération locale des Supporters avait motivé ses troupes en leur offrant, en cas de succès, une invitation pour... son grand barbecue de printemps. Pas sûr que les merguez y pullulent : les supporters ont évaporé leur budget en arrosant le terrain de billets de banque, à l'intention de leur cher "Flupke Judas". Ah bon, ces coupures étaient fausses ?

7. Yves 2.3

Pour le sens du vent, Yves marche à l'ancienne., BELGAIMAGE
Pour le sens du vent, Yves marche à l'ancienne. © BELGAIMAGE

La semaine passée, la vente des mini-abonnements play-offs 1 à Gand a connu un bug au démarrage : le serveur central de la billetterie gantoise a bloqué grave... au point que tous les candidats-acheteurs ont été renvoyés chez eux.

L'ordinateur ne semblait pas avoir anticipé la remontada buffalo vers les premières places, après un début de saison cochonné.

Surnommé "Tracteur" de son temps de joueur, YvesVanderhaeghe n'avait jamais imaginé qu'il dribblerait un jour un logiciel.

8. On est chez nous

Juré, M'sieur l'Agent, j'habite sur le coin., BELGAIMAGE
Juré, M'sieur l'Agent, j'habite sur le coin. © BELGAIMAGE

Un nouveau paragraphe de la Loi Football étend à 5 km le périmètre de sécurité autour des stades : aucun fiché des services de police ne pourra y mettre un pied le jour des matches. La mesure ne s'applique pas aux personnes domiciliées dans le périmètre : en clair, les hooligans habitant près du stade... ne doivent pas déménager ! Sous-question : les agences immobilières assurant vente et location de biens situés près des stades de D1 vont-elles, dès demain, voir débouler des types à crêtes ?

9. 100 % jambon

T'étais pas gardien à Beveren, toi ?, BELGAIMAGE
T'étais pas gardien à Beveren, toi ? © BELGAIMAGE

Après la baisse de la menace terroriste au niveau 2, Jan Jambon a du temps pour sa vraie passion : le Beerschot-Wilrijk. Flanqué du Premier flamand Geert Bourgeois, fan du Cercle, le ministre de l'Intérieur collecte les fonds sur son mur Facebook pour la Lutte contre le Cancer. La meilleure offre gagnait 4 places pour la finale retour de D1B, samedi au Breydel : ministre, un métier à priorités... À quand Charles Michel parrain d'un crowfunding pour les Macas du RJ Wavre ?

10. Family Bus

Dans sa déprime hebdomadaire liée aux clashes entre les coaches et ses arbitres, Johan Verbist note une éclaircie : il a récupéré samedi l'un de ses refs busés de l'été. Frederik Geldhof a repris à Bruges-Courtrai... comme 4e arbitre : "J'ai perdu 6 kg pour réussir les tests physiques", jubile l'élu. Bémol : les régimes sans sucre ne font pas mieux voir les pénos... Candidat à un tour dans le bus VAR, Fredje ? Tests physiques ou VAR, Nzolo s'en fout : Jérôme veut la présidence de la Fédé du Gabon.

1. Pion doréHassane Bandé est un avant paradoxal : en butant très tôt à Sclessin, le Malinois ne pouvait imaginer que ses Sang et Or finiraient par s'incliner. Cette saison, chaque fois que le Yellow-Red s'est imposé, il avait... ouvert la marque. En revanche, chaque premier but encaissé lui a livré une défaite. Sauf que le pion du Burkinabé sera peut-être salvateur au décompte final : il fait passer Malines devant Eupen à la différence de buts. Et si la défense mouscronnoise prônait le courant d'air, dimanche au Kehrweg ?2. Dites 23...Selon la rumeur, Luc Devroe souhaiterait un retour de Davy Roef à Anderlecht, vu que Matz Sels retourne à Newcastle et que FrankBoeckx a son dos tout tordu. Mais surtout Frank The Tank aurait le numéro qui fâche : depuis la mort de FrançoisSterchele, le p'tit Luc bannit le n°23 des teams qu'il chapeaute. Mahamadou Dissa, ex-n°23 de Roulers et Ostende, les ex-clubs de Devroe, le sait bien : depuis, le Malien s'est perdu à Izegem, Ath et Deux-Acren... Boeckx devra donc quitter Neerpede. Ou cesser de se prendre pour Michael Jordan... En prenant possession du bureau de HermanVan Holsbeeck, Devroe devra aussi faire le ménage dans son enfance de ketje : gamin, il accompagnait son daron au Stade Machtens et chérissait le RWDM champion 1974-75.3. Vieilles casserolesEn montant au jeu, l'autre dimanche à Sclessin, à 41 ans 2 mois et 14 jours, Timmy Simons pensait bien gratter le record du plus vieux joueur de champ de l'Histoire du cuir belge. Manque de bol, un archiviste de Saint-Trond s'est réveillé : le record appartiendrait toujours à un certain Jan Van Oirbeek, 700 fois capé chez les Canaris... avant de se faire découper en décembre 1963 par un joueur de Diest... à 41 ans 5 mois et 16 jours. Droit de réplique au statisticien brugeois : au vrai, Hector Goetinck serait le vrai doyen avec une ultime cap... à 41 ans et 11 mois en 1928. Dans sa tombe, Stanley Matthews doit bien rigoler : au même âge, lui décrochait... le Ballon d'Or, avant de poursuivre ses crochets jusqu'à 50 ans et 5 jours à Stoke City. Sauf si les archivistes brugeois et trudonnaire nous sortent que Stanley a finalement raccroché chez eux...4. Louche voir par làAvant sa probable cap pour le Mondial, Cristian Benavente devient un gros prospect au Pérou. Sur la toile, le Carolo s'affiche avec des lunettes solaires d'une marque locale : "Un ami m'a mis en contact avec ce sponsor... mais en Belgique, je n'ai pas souvent l'occasion de les mettre, vu le peu de soleil." Au vu de son énorme raté dans les arrêts de jeu contre Saint-Trond, Benavente devrait refaire un test de vue. Et du coup devenir, 50 ans après, paire de lunettes en sus, le Jef Jurion de la Jupiler Pro League ?5. Comptes de famillesHerman Van Holsbeeck s'est bien fait flinguer lors de la publication des derniers chiffres mauves : plus de 40 millions d'euros de déficit annuel et une masse salariale pesant 106 % des rentrées. Mais Courtrai fait bien pire : les salaires pèsent... 239 % des sommes entrantes (9,4 millions de charges pour 3,9 millions de rentrées). À l'évidence, les notions de gestion ne sont pas bien transmises dans la smala Leterme : Matthias, le fiston, est le manager général du KVK... alors son ex-Premier de Papa, Yves, est devenu le gendarme du Fair-Play Financier. Autres cancres de la classe, le Standard affiche un ratio de 134 %, Waasland 130 % et Genk 101 %. Les seuls bons élèves passant sous la barre des 60 % validée par l'UEFA sont Bruges (59%), Charleroi (56%) et Malines (55%). Ça doit leur faire une belle jambe aux Malinois : avoir des finances exemplaires mais risquer la culbute en D1B.6. Carême en maiEn privant Waasland de victoire avec Genk, Philippe Clement a aussi privé ses ex-joueurs de bidoche pour mai : la Fédération locale des Supporters avait motivé ses troupes en leur offrant, en cas de succès, une invitation pour... son grand barbecue de printemps. Pas sûr que les merguez y pullulent : les supporters ont évaporé leur budget en arrosant le terrain de billets de banque, à l'intention de leur cher "Flupke Judas". Ah bon, ces coupures étaient fausses ?7. Yves 2.3La semaine passée, la vente des mini-abonnements play-offs 1 à Gand a connu un bug au démarrage : le serveur central de la billetterie gantoise a bloqué grave... au point que tous les candidats-acheteurs ont été renvoyés chez eux. L'ordinateur ne semblait pas avoir anticipé la remontada buffalo vers les premières places, après un début de saison cochonné. Surnommé "Tracteur" de son temps de joueur, YvesVanderhaeghe n'avait jamais imaginé qu'il dribblerait un jour un logiciel.8. On est chez nousUn nouveau paragraphe de la Loi Football étend à 5 km le périmètre de sécurité autour des stades : aucun fiché des services de police ne pourra y mettre un pied le jour des matches. La mesure ne s'applique pas aux personnes domiciliées dans le périmètre : en clair, les hooligans habitant près du stade... ne doivent pas déménager ! Sous-question : les agences immobilières assurant vente et location de biens situés près des stades de D1 vont-elles, dès demain, voir débouler des types à crêtes ?9. 100 % jambonAprès la baisse de la menace terroriste au niveau 2, Jan Jambon a du temps pour sa vraie passion : le Beerschot-Wilrijk. Flanqué du Premier flamand Geert Bourgeois, fan du Cercle, le ministre de l'Intérieur collecte les fonds sur son mur Facebook pour la Lutte contre le Cancer. La meilleure offre gagnait 4 places pour la finale retour de D1B, samedi au Breydel : ministre, un métier à priorités... À quand Charles Michel parrain d'un crowfunding pour les Macas du RJ Wavre ?10. Family BusDans sa déprime hebdomadaire liée aux clashes entre les coaches et ses arbitres, Johan Verbist note une éclaircie : il a récupéré samedi l'un de ses refs busés de l'été. Frederik Geldhof a repris à Bruges-Courtrai... comme 4e arbitre : "J'ai perdu 6 kg pour réussir les tests physiques", jubile l'élu. Bémol : les régimes sans sucre ne font pas mieux voir les pénos... Candidat à un tour dans le bus VAR, Fredje ? Tests physiques ou VAR, Nzolo s'en fout : Jérôme veut la présidence de la Fédé du Gabon.