1. Tournée générale...

Février sans une seule goutte d'alcool, la Tournée Minérale a donné le ton chez les adultes. Les clubs de Maasmechelen (Limbourg) embraient en mars avec une Tournée Minérale adaptée au foot des jeunes : pas un seul soda (Coca, Fanta, Sprite, Ice-Tea, ...) durant un mois pour combattre le sucre inutile et le surpoids chez nos têtes blondes. Cette campagne est la première d'une action globale contre la malbouffe : " Je n'inscris pas mes deux gamins au foot pour qu'ils en reviennent plus gros, après y avoir avalé des boissons sucrées, des pizzas ou des burgers de basse qualité " explique l'animatrice télé qui prête son image à la campagne. On précisera aussi aux kets du Limbourg que bannir les sodas ne signifie pas compenser par de la gnôle ou franchir la frontière proche pour faire le plein à Maastricht de tabac qui fait rire...
...

Février sans une seule goutte d'alcool, la Tournée Minérale a donné le ton chez les adultes. Les clubs de Maasmechelen (Limbourg) embraient en mars avec une Tournée Minérale adaptée au foot des jeunes : pas un seul soda (Coca, Fanta, Sprite, Ice-Tea, ...) durant un mois pour combattre le sucre inutile et le surpoids chez nos têtes blondes. Cette campagne est la première d'une action globale contre la malbouffe : " Je n'inscris pas mes deux gamins au foot pour qu'ils en reviennent plus gros, après y avoir avalé des boissons sucrées, des pizzas ou des burgers de basse qualité " explique l'animatrice télé qui prête son image à la campagne. On précisera aussi aux kets du Limbourg que bannir les sodas ne signifie pas compenser par de la gnôle ou franchir la frontière proche pour faire le plein à Maastricht de tabac qui fait rire... Qui a dit que palper la Champions League était trop haut visé pour le foot belge ? La semaine passée, la Coupe aux grandes oreilles était exposée à Bruxelles et à Anvers. Les doux rêveurs ont pu se prendre en selfie devant le trophée... mais sans le brandir : ce privilège est réservé par contrat aux vrais vainqueurs sportifs. L'histoire ne dit pas si, par superstition, Bart Verhaeghe, Mehdi Bayat, Ivan De Witte et... Marc Coucke ont passé le nez pour voir de près leur vasque à millions... Ce n'est plus un stade, c'est une ménagerie : à Bruges, le Breydel des Gazelles serait le théâtre de bruits de singe... mais aussi de dérapages d'ursidés. L'ours Bene, l'une des 3 mascottes locales, est accusé par les fans de Genk de comportements obscènes lors du récent Club-Racing : ce vicelard de Bene aurait fait... des doigts d'honneur et montré ses fesses aux fans visiteurs ! La Fédération des Supporters de Genk a même déposé plainte officielle à la Police de Bruges pour délit à la Loi Football... En réponse, Bennie l'Ourson s'est fendu d'un message vidéo où, en posture de taulard face à la lampe, il disait vivre " la période la plus noire de son existence " (sic). Avant de sortir l'argument définitif : " Je ne peux pas faire un doigt d'honneur avec mon majeur, un ours n'a que 4 doigts par patte ! " Et si, finalement, ces cris de singe étaient le fait d'un grizzly ? Condamné aux Play-Offs 2 après une saison plutôt mièvre, Zulte Waregem donne le change en communiquant sur... la prévention des abus sexuels. Dans la foulée des polémiques de harcèlement et la campagne #balancetonporc, l' Essevee a engagé deux personnes-ressources, un homme et une femme, pour permettre aux jeunes, victimes de formateurs équivoques, de se confier avec garantie d'anonymat : " Nous n'avons pas vécu ce genre de cas mais nous voulons agir en prévention, les autres clubs devraient faire pareil " explique Joris Vandendriesse, le conseiller sportif des Boeren. Clarifions quand même : si MbayeLeye a claqué si fort la porte du Gaverbeek, ce n'est pas à cause des approches louches et scabreuses de Francky Dury. Il s'agissait bien d'un différend purement financier. Non mais. Le flirt d' Orlando Sa avec la Chine rappelle que RolandDuchâtelet n'a pas fait que vider les caisses rouches : grâce au bonus de 20 % à la revente du dossier Viera, Duduche fait gagner 3,6 millions à Bruno Venanzi après la signature à 18 briques du Jojo à Beijing Guoan. Pour un gus qui avait claqué 337 minutes, ça fait du 10.682 euros la minute, 178 euros la seconde. Pour le passage de Michy Batshuayi de l'OM à Chelsea, Sclessin avait aussi pu palper grave via la clause du bon Roland.Ça lui fera plaisir de l'apprendre, au brave Jérémy : au barème brugeois des clauses d'empêchement, il vaut 1,63 fois moins que Sander Coopman (Zulte Waregem) mais quand même 1,375 fois plus que DorinRotariu (Mouscron) ou Elton Acolatse (St-Trond). Car si De Boeck veut l'aligner samedi au Breydel, Courtrai devra douiller 550.000 euros auprès du trésorier brugeois, au titre de club propriétaire. Pour Coopman, c'était 900.000 balles, et pour les deux autres 400.000. Et si la qualif pour les Play-Offs 1 valait finalement l'investissement ? Quoiqu'au train où Bruges hoquète et Teddy Chevalier décoche, ce ne serait même pas impératif. Rappelons que dès la saison prochaine, la Pro-League exclura ce type de déchirement existentiel... sauf si le joueur prêté a son salaire entièrement pris en charge par le club locataire. Lors de sa plaidoirie pour des jets de fumigènes à Lierse-Beerschot, l'avocat anversois a détaillé la science du fan de base : " Les pétards sont cachés dans des préservatifs glissés entre les fesses ou même dans le vagin. Même en déshabillant les femmes on n'arriverait pas à les repérer... " En prévision de la grande finale vers la D1A, les stewards du Cercle craindraient presque de se voir affublés d'un hashtag #balancetonporc. Raison pour laquelle le Cercle a limité le nombre de tickets visiteurs ? La saison prochaine, ce ne seront plus toujours les mêmes quatre à se faire enfermer dans le bus du VAR avant lapidation sur la place médiatique : 6 de nos 8 arbitres semi-pros vont y passer en tournante pour que tous les matches soient scrutés. Blessé au ménisque et forfait pour les Play-Offs, Sébastien Delferière aurait pu s'y coller déjà... mais il risquerait d'y perdre son indemnité d'invalidité. À Knysna, dans un autre bus, y en a qui avaient fait grève pour moins que ça. Charlie McCarthy a fait forte impression sur l'Union Belge : pour son exposé de 6e à l'école primaire d'Annaclone, un bled de 150 âmes... ayant vu naître les soeurs Brontë, cet élève nord-irlandais a choisi les Diables Rouges. Pour compléter son background, Charlie a donc écrit à Roberto Martinezhimself, le questionnant sur la préparation pour le Mondial et ses espoirs de victoire finale en Russie. Fan de Liverpool et surtout de Kevin De Bruyne, l'écolier a poussé le vice jusqu'à rédiger sa missive... dans les trois langues nationales : le français, le néerlandais et l'allemand. Pas sûr que notre coach fédéral soit aussi avancé dans ses cours particuliers... Mais Martinez a promis de répondre au gamin. En anglais probablement. Finalement, Charlie aurait pu gagner du temps... Entre 2 séances de step pour se réparer d'ici le Mondial, Steven Defour passe tous les 15 jours à Malines soutenir le Yellow-Red dans son opération-maintien : " Malines est mon club de coeur, j'y finirai ma carrière. " Une fois les crampons au clou, Steven se voit plus scout qu'entraîneur : " Être coach est une vie de fou, je veux pouvoir décider à l'improviste de partir en vacances à Marbella. " Où Olivier Deschacht pourra lui louer sa villa. S'il n'y est pas lui-même en attendant un retour dans le noyau A.