1 Super, cette Coupe

Samedi, Adrien Trebel a peut-être planté le dernier pion belge de la Supercoupe. Français de passeport, résident messin à mi-temps, Pierre François veut faire la Supercoupe comme dans l'Hexagone : la délocaliser... à l'étranger. Depuis 2009, le Trophée des Champions s'est baladé au Canada, en Tunisie, au Maroc, aux Etats-Unis, au Gabon (avec notre brave Jérôme Nzolo au sifflet), en Chine et en Autriche. L'Italie avait donné le ton dès 1993 avec des mini-trips à Washington, New York, Tripoli, Shanghai et Doha. " C'est pour promouvoir le foot belge à l'étranger... et mieux vendre les droits télé ", explique François. Qui veut même placer l'affiche en fin de stage... hivernal : " Ça garantirait le soleil... " Et le public ? On imagine le carton des affiches 1997, 2003 et 2014 : Lierse-Beerschot, Bruges-La Louvière et Anderlecht-Lokeren...
...

Samedi, Adrien Trebel a peut-être planté le dernier pion belge de la Supercoupe. Français de passeport, résident messin à mi-temps, Pierre François veut faire la Supercoupe comme dans l'Hexagone : la délocaliser... à l'étranger. Depuis 2009, le Trophée des Champions s'est baladé au Canada, en Tunisie, au Maroc, aux Etats-Unis, au Gabon (avec notre brave Jérôme Nzolo au sifflet), en Chine et en Autriche. L'Italie avait donné le ton dès 1993 avec des mini-trips à Washington, New York, Tripoli, Shanghai et Doha. " C'est pour promouvoir le foot belge à l'étranger... et mieux vendre les droits télé ", explique François. Qui veut même placer l'affiche en fin de stage... hivernal : " Ça garantirait le soleil... " Et le public ? On imagine le carton des affiches 1997, 2003 et 2014 : Lierse-Beerschot, Bruges-La Louvière et Anderlecht-Lokeren... Avec ses 24,6 briques de fortune perso accumulée en 10 ans au Zenit, Nicolas Lombaerts a de quoi nourrir sa passion de boursicoteur-entrepreneur. La dernière recrue de Marc Coucke à Ostende investit, via un fonds pour PME, dans un réseau gantois de... boulangeries appelé à doubler ses points de vente d'ici 4 ans. Wilmots n'aurait pas dû virer Lombaerts à l'EURO : entre les matches, Nico aurait conseillé son meilleur ennemi de ne pas mettre ses billes dans des avions privés un peu bancals. Depuis son transfert-record du Japonais Morioka, Waasland-Beveren tourne bridé. Ses U17 reviennent d'un tournoi scolaire à Shanghai, où ils ont fini 7es (sur 16) parmi des équipes mongole, australienne, ivoirienne, slovaque ou chinoise. Le buteur Joren Bogaert a même gratté la Coupe du plus joli pion du tournoi, illico visionné par plus de 500.000 internautes sur le YouTube chinois - et sans censure de la Sûreté locale, svp -. Mieux : durant leur quinzaine sur place, les jeunes Waeslandiens ont reçu de l'immersion culturelle quotidienne, via des cours de... calligraphie, kung-fu et Dragon Dance. Si Roberto Martinez retourne dans nos clubs pour y jauger la formation, il devra mettre à jour ses notes sur le Freethiel. Et sûr : s'il place la danse du dragon dans son 4-2-3-1, Philippe Clement peut déjà postuler comme Coach de l'année. Fallait bien que ça arrive : avec cinq joueurs prêtés de Monaco et un partenariat qui a tout d'un rachat, le Cercle Bruges a fait repeindre ses murs au Breydel en... rouge et blanc, les couleurs du Rocher. Mais en stoppant les peintres à la porte du vestiaire : le local joueurs reste en vert et noir, les couleurs historiques. Vu le début de tollé chez les supporters, le Président Schotte en personne a tweeté sa photo des catacombes. En même temps, tant qu'on y évite le Bleu et Noir... Les chipolatas-merguez de juillet ont encore frappé : samedi à Tubize, les arbitres Christof Dierick et Frederik Geldhof ont loupé leurs tests physiques. Mieux, Erik Lambrechts, l'un des 8 élus du statut semi-pro, a planté son examen théorique : y a donc pas que le péquenaud qui mélange les 94 nouvelles règles. Manque de bol : pas de ralenti-vidéo, ici, pour gommer les bourdes. Lambrechts a pris ses piges juste à temps : en pré-tour d'Europa League, il vient de siffler Batumi-Bialystok et Aberdeen-Siroki Brijek - ils doivent être contents, les Géorgiens et les Bosniens, d'avoir eu un mec qui emmêlait ses Lois du Jeu -. Même les vieux Gumienny et Wouters ont loupé leur test... mais eux étaient en vacances : tout le monde repasse en septembre, d'ici là Johan Verbist se débrouille pour trouver des siffleurs pour les cinq premières journées. À Libreville, Nzolo doit bien rigoler. Dans sa frénésie créatrice, Bart Verhaeghe avait engagé jadis un coach... des supporters pour mettre le feu au Breydel. Genk prend la problématique à la racine : le Racing vient de greffer à son Kids Club une... école de supporters, où les gamins vont apprendre à faire des tifos et à composer des chants de match. Une formation média permettra aussi aux petits fans de produire leurs propres reportages autour des matches. On ignore si la fameuse antienne " Les Wallons, c'est du caca " fait partie du syllabus. Flanqué de sa grande brindille blonde qui lui fait office d'épouse, Marc Coucke devra bien lorgner le pitch, demain au Stade Vélodrome : Pamela Anderson est annoncée en tribune pour OM-KVO, le duel des deux ports. La rumeur met la vieille bombe à bulles peroxygénée en couple avec... Adil Rami, nouvelle recrue axiale du Vieux Port : questionné sur le sujet, l'intéressé a souri... sans démentir. Gare aux phéromones des romances débutantes : et si Akpala profitait des absences de son garde-chiourme perso, trop focalisé sur sa Bonne Mère à lui ? Dans son flat d'Herent, Albert Bers savoure le buzz des Red Flames. À 85 ans aujourd'hui, le gus qui eut Leekens et Dury comme élèves à l'Ecole du Heysel... fut le tout premier coach de l'équipe nationale féminine : " C'était en 1973, je coachais les Militaires pour le Challenge Kentish, on m'a prié de composer une Belgique dames, j'ai demandé aux clubs de m'envoyer une liste de leurs joueuses... " Souvenirs, souvenirs : " Il fallait leur dire où courir, on nous donnait des maillots hommes usagés qui leur tombaient sur les genoux... mais ça reste ma meilleure expérience, les filles sont bien plus reconnaissantes que les garçons. " Aujourd'hui, les Flames ont un statut pro durant l'EURO... et ont même négocié des primes : " Mais des primes de P3 hommes... ", tique la capitaine Aline Zeler. Vince The Prince, tu files un coup de main pour la prochaine négo ? La célèbre cafetière mauve Michou peut pousser un ouf, sa Coupe va garder son fonds de commerce : la commune d'Anderlecht a délivré le permis pour l'agrandissement du Stade Vanden Stock, avec son fameux 3e anneau. La consultation des riverains a abouti : la hauteur du projet a été revue, les tours de parking ont été ramenées de 7 à 2 étages, les voisins auront encore du soleil en terrasse. Si du moins Roger, Herman, Jo et leur clique, orphelins du Parking C, ne se décident quand même pas à bouger ailleurs. Avec nos footeux hexagonaux, on apprend les 101 départements. Après Hanni, qui prend le numéro 94 partout où il passe en honneur de son Val-de-Marne, Perbet a opté pour le 43 à Bruges : " C'est un hommage à ma ville de Puy-en-Velay. " À Gand, où il avait le 24, Jérémy portait donc haut les couleurs de la Dordogne. Et à Charleroi (21), celle de la Côte d'Or. CQFD : Mazzù adore le Nuit-St-Georges. Et Vanhaezebrouck déteste le canard. PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITé ET WWW.RTBF.BE/SPORT