1 Ça use, ça use...

Entre Castagne et Dendoncker, la différence d'épaules est nette. Mais côté cardio, y a match. Si Leander domine le classement européen des minutes (4.777, plus que Messi et CR7 ! ), Castagne est le plus aligné des Genkois qui, contre Eupen, bouclaient leur 60e match de la saison, record d'Europe à la clé (+ 2 par rapport à Monaco et Manchester United, + 5 sur le Barça, + 6 sur le Real). Données GPS en main, le préparateur limbourgeois a noté que l'intensité des courses au Racing surpasse celles de Premier League. Et que Timothy a cumulé 512,5 km en match, soit 13 marathons l'un derrière l'autre. À 13 km galopés par joute, en moyenne, Dendoncker se dit apte à boucler un marathon (42,195 km). Mais qui de Timothy ou Leander passera le premier sous la barre des 2 heures ? Et qui fournit les lièvres, les semelles à ressort et le camion-abri ?
...

Entre Castagne et Dendoncker, la différence d'épaules est nette. Mais côté cardio, y a match. Si Leander domine le classement européen des minutes (4.777, plus que Messi et CR7 ! ), Castagne est le plus aligné des Genkois qui, contre Eupen, bouclaient leur 60e match de la saison, record d'Europe à la clé (+ 2 par rapport à Monaco et Manchester United, + 5 sur le Barça, + 6 sur le Real). Données GPS en main, le préparateur limbourgeois a noté que l'intensité des courses au Racing surpasse celles de Premier League. Et que Timothy a cumulé 512,5 km en match, soit 13 marathons l'un derrière l'autre. À 13 km galopés par joute, en moyenne, Dendoncker se dit apte à boucler un marathon (42,195 km). Mais qui de Timothy ou Leander passera le premier sous la barre des 2 heures ? Et qui fournit les lièvres, les semelles à ressort et le camion-abri ? Le groupe Belfius veut supplanter ING, depuis 7 ans à la barre comme équipementier des Diables. Argument belgicain à la clé : " Une équipe nationale doit être fournie par une marque nationale, si ING est reconduit après le Mondial russe, autant faire jouer nos Diables en maillot oranje... ", dit-on du côté de Belfius. Marine Le Pen a échoué dimanche, mais l'identité nationale garde de beaux jours. Qui a dit que la saison du Standard était pourrie ? Les Rouches ont coiffé tout le monde, à commencer par l'ennemi mauve, pour décrocher leur 20e titre national. Avec un Venanzi tout sourire sur la photo de groupe, où ne figuraient ni Belfodil ni Scholtz et consorts. Détail qui a son importance : on cause ici du Femina, sacré pour la 7e fois de suite après son... 0-17, du salé ce score, chez les Sucrières de Tirlemont - un carton digne d'une dernière journée de D1 roumaine époque Ceausescu. Même la meilleure buteuse de D1 est rouche : Sanne Schoemakers en a planté trois vendredi... alors qu'elle n'est montée qu'à la 82e et s'alignait blessée ! Sous-question qui s'impose : entre la D1 en jupettes et les play-offs 2 des machos, à qui le meilleur niveau ? Un petit match en interne à l'Académie pour en avoir le coeur net ?À Ostende, on savait tout des tweets décalés et de la doudoune fluo de Marc Coucke. Pareil pour les deux mascottes édentées de pirates, qui font si peur à Proto Jr. Contre Gand, le KVO a placé en bord de touche... deux nymphettes body-paintées aux couleurs du casino voisin. À juger des réactions mammaires des starlettes, il faisait bien 6 ° et vent de 5 Beaufort à la Côte dimanche. Raison pour laquelle les arrières buffalos semblaient si dissipés ? Peter Smeets, l'homme qui gère le quotidien de Youri Tielemans et avait recommandé Frank Boeckx auprès d'Anderlecht voici deux ans, raconte qu'il avait récupéré le portier mauve dans son jardin, sans club... derrière sa tondeuse à gazon. Futur champion avec les Mauves, le Gantois vient de prendre la mesure de sa nouvelle notoriété... très relative : " La semaine passée, dans une galerie commerçante où je faisais mon shopping, une dame m'a interpellé, elle m'avait pris pour Eden Hazard, j'ai joué le jeu, elle n'y a vu que du feu. " Si l'an prochain au Real, Eden est trop sollicité par les fans, il a déjà sa doublure belge toute trouvée. Même si côté tchatche, accent de Tubize et centres coup du foulard du pied droit, Frank The Tank doit s'améliorer. Weiler, tu peux faire quelque chose pour ton chouchou, une fois le titre en poche ? Si le Club Bruges est sous pression avant le possible titre mauve de dimanche, ses fidèles le sont aussi. Depuis deux matches, le Breydel propose quatre comptoirs... self-service où les supporters remplissent leur demi eux-mêmes en payant via leur carte à puce : une première européenne dans un stade de foot, dégottée aux Etats-Unis par les VRP de Bart Verhaeghe. Si le Breydel propose le wi-fi gratuit et interdit la cigarette, il n'est pas contre le fait que ses fans éclusent. Et en plus, sans devoir payer de barman.À Saint-Trond, le Standard a touché le fond, Jeunechamps en éructe encore. À moins que ce ne soit par nostalgie de l'ex-T1 ? Malgré son bilan famélique, Jankovic reste le meilleur coach de D1... selon son vestiaire : car les Rouches ont tous voté pour leur ex-boss au référendum de l'Entraîneur de l'année, dont les urnes tournaient dans les clubs ! D'une, les gars de Sclessin ont de l'humour. De deux, ils sont très autocritiques en prenant sur eux cette saison grotesque. Si Matthew Ryan est si félin dans sa cage, il le doit aussi à ses réflexes tennistiques : ex-espoir de la petite balle jaune australienne avant qu'il ne tranche en faveur du soccer, le portier de Genk a crocheté par la Kim Clijsters Academy de Bree, où il avait réservé une heure de passings-volées avec la reine des lieux. 182 km plus à l'ouest, Benoît Poulain en prend de la graine avec Madame : fada de boxe anglaise, Dorothée Poulain a livré son premier combat, lundi passé, à la Salle Tempelhof qui accueillait le 5e Boxing Gala de Bruges. Son adversaire a vu 36 chandelles : la Française s'est imposée aux points, au bout des 3 rounds de 3 minutes. Si les séances techniques se poursuivent à la maison, Benoît Poulain sera bien affûté dimanche pour le Topper. Hé Teodorczyk, n'oublie pas ton protège-dents. Sur le coup de 20 h dimanche, le Club Bruges a fait connaître son vote : les Gazelles virent Nike et ont choisi... Macron comme fournisseur-maillot. Cette marque italienne, 4e acteur du marché européen, habille la Lazio Rome, l'OGC Nice et le Sporting Lisbonne. Encore heureux que personne chez les Le Pen ne se soit lancé dans le marketing sportif : des fois que Bart Verhaeghe aurait gardé un plan B pour son coup de pub en cas de victoire de Marine. Ex-prodige annoncé du sifflet, Alexandre Boucaut vit le retour du boulet : revenu de blessure, le voici privé de matches en play-offs 1 pour avoir zappé une double semelle volante de Dalsgaard. Car oui, le ref mouscronnois était... trop bien placé : " Ça peut paraître bizarre mais quand vous êtes le nez sur la phase, vous ne voyez pas l'ensemble ", a osé le gaffeur. Qui ajoute qu'il espère encore sévir en play-offs 2. En voilà déjà un que les non-matches motivent. PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT