1 Chef, un p'tit verre...

Recruter un coach devrait inclure une investigation sur ses visites... à la buvette. En signant Vanderbiest pour relayer Van Meir, le Lierse ignorait que Fredje était suspendu pour deux matches : l'ex-ket molenbeekois figurait dans un rapport d'arbitre pour un match pimenté... à Oostnieuwkerke (P1 Flandre-Occidentale) fin 2016. " Je suis passé voir mon voisin et copain Président du club local ", explique notre rouquin : " On buvait un godet après le match à la cantine mais quand l'arbitre est entré, le ton est monté, j'ai voulu intervenir... et le ref m'a cité dans son rapport. " Pas grave : sans leur T1, les Pallieters ont mangé le Standard dimanche. Fredje a pu tout suivre tranquille depuis la tribune... avec accès direct à la cantine. On comprend mieux pourquoi Sollied, assidu du comptoir, était un grand coach ?
...

Recruter un coach devrait inclure une investigation sur ses visites... à la buvette. En signant Vanderbiest pour relayer Van Meir, le Lierse ignorait que Fredje était suspendu pour deux matches : l'ex-ket molenbeekois figurait dans un rapport d'arbitre pour un match pimenté... à Oostnieuwkerke (P1 Flandre-Occidentale) fin 2016. " Je suis passé voir mon voisin et copain Président du club local ", explique notre rouquin : " On buvait un godet après le match à la cantine mais quand l'arbitre est entré, le ton est monté, j'ai voulu intervenir... et le ref m'a cité dans son rapport. " Pas grave : sans leur T1, les Pallieters ont mangé le Standard dimanche. Fredje a pu tout suivre tranquille depuis la tribune... avec accès direct à la cantine. On comprend mieux pourquoi Sollied, assidu du comptoir, était un grand coach ? La " grande famille " cimentée par Wilmots au sein des Diables connaît de sérieuses avaries. C'est au tour de l'exemplaire Simons de se tailler notre Willie dans sa biographie juste parue. " Wilmots m'avait juré de m'emmener au Brésil quoi qu'il arrive, comme joueur ou comme membre du staff ", explique Old Timmy : " Quand on se dit ami, on tient sa promesse... ou on ferme sa gueule. " C'est vrai que pour animer les karaokés à Mogi Da Cruz, il nous a vraiment manqué Timmy. C'est suffisamment rare pour être souligné, ce finaud de Preud'homme s'est fait piéger en interview. Un enfant mandaté par la télé du Club Bruges a réussi à lui faire avouer qu'il se faisait masser la nuque une fois par semaine par le kiné du staff, que son téléphone ne lui servait quasi que pour jouer au scrabble en ligne et qu'il lisait la presse... aux toilettes " pour ne pas perdre de temps " (sic). MPH n'a pas précisé si la critique parfois acerbe des éditorialistes lui causait des constipations. Au vrai, le gamin-intervieweur était piloté... par oreillette et caméra cachée par le duo d'adjoints Clement-Vanderheyden. Ni la Ligue Pro, ni MPH lui-même n'ont protesté pour usage intempestif de technologie proscrite. Raison valable pour Charleroi pour protester contre l'amende pour l'oreillette à Felice ? Si Anthony Moris connaît la pénurie côté ligaments, le portier luxo de Malines étoffe au moins son stock de tissu. Solidement blessé au genou pour la 2e fois en 2 ans samedi lors de Luxembourg-France, Moris a séché ses larmes en recevant par courrier express un maillot dédicacé de son confrère Hugo Lloris : oui, la solidarité entre portiers n'est pas un mythe. Prions qu'Anthony ne fasse pas collection de chasubles : sans quoi son corps n'a pas fini de payer la note. À chaque 1er avril, la pêche est abondante côté foot. Entre un KevinVandenbergh 50 fois buteur pour Aarschot... et derechef cédé au club de D2 chinoise Yuren Jie (" poisson d'avril " en mandarin), et MarcCoucke se reconvertissant dans la poissonnerie à Durbuy, c'est le Standard qui a le plus morflé rayon hameçons. Passons sur la signature de Van Buyten à Anderlecht, le sang de Venanzi a fait un triple tour après la manchette de L'Echo : Sclessin serait racheté cette fois... par le PTB. Avec les Cocos à la barre, les salaires joueurs seraient plafonnés à 1.500 euros... et les Rouches ne joueraient plus le week-end, repos du prolétaire oblige. Sclessin serait rebaptisé Stade Fidel Castro, la loge Nethys cédée à des sans-abris et les transferts axés sur le marché nord-coréen. Sinon, l'absence de primes en play-offs 2 ne relève pas du poisson d'avril. Que nos stades en prennent de la graine : on ne verra plus l'envol/atterrissage, typique après ses buts, du charter Bjorn Ruytinx. El Toro a rompu son contrat à Beerschot-Wilrijk : à 36 ans, il ne sait plus combiner son poste de tenancier de bar avec sa spéciale " semelles & coudes " sur le pitch. S'il devait passer par le Café Sport à Louvain, Mehdi Carcela aura au moins cette garantie : son crâne rasé favori sera à coup sûr derrière le zinc pour l'accueillir. Mais sans plus essuyer ses studs sur sa cheville. Javier Martos ne risque pas de s'ennuyer durant ces play-offs 1. À moins qu'il n'ait délibérément tablé sur les play-offs 2 pour son Sporting ? Car cette saison, le Catalan du Mambour a repris des études en éducation physique à distance. Seul souci, son cursus de 4 ans implique des examens à passer sur place chaque 3 mois... et une session est prévue en avril : " Je passerai mes épreuves au consulat espagnol ", explique le bon Javi. De sa tribune avec système de surveillance et communication hyper-discret, Felice serre de près son capitaine pour éviter qu'il ne disparaisse... Pas de date-limite pour le mercato des staffs : Genk vient de perdre l'entraîneur technique qui a bâti les skills de Kevin De Bruyne, Divock Origi et Yannick Carrasco. À l'Académie du Racing, Michel Ribeiro formait les minots des U10 aux U21 avec des séances spécifiques. Approché par Porto, il a préféré répondre aux sirènes du Sporting... Kansas City, dans le Missouri. Si les as locaux de rodéo se mettent à enchaîner les transversales et passent en mixed-zone dire " I m'en bats les balls ", on saura d'où ça vient. Pour effeuiller les Ostendais, les Carolos avaient opté samedi pour la lingerie. En clin d'oeil à la mise en vente, à la boutique du Mambour, de... strings à rayures zébrées, certains joueurs avaient promis de porter le slip-ficelle lors de l'échauffement d'avant-match - et rien qu'à l'échauffement... Mais malgré les nombreux tirages de maillots, on n'a pu s'assurer si certains facétieux avaient gardé la garniture pour la rencontre elle-même. Une certitude : après deux saisons pleines sans but, Clinton Mata a enfin défloré la cordelette à Proto. Quant aux mini-ficelles reliant Mazzù à ses assistants sur le banc, il s'agissait bien d'oreillettes. À moins d'un montage décidément très ingénieux passant par les parties intimes... Empêtré dans les play-downs pour éviter la bascule en foot amateur, le Cercle Bruges salue le retour de son gardien Miguel Van Damme, touché l'an passé par une leucémie. Van Damme vient de finir sa cure de chimiothérapie et, une bonne nouvelle ne venant jamais seul, il annonce son mariage avec sa dulcinée. Avant d'espérer l'immunité fiscale et l'exil à Monaco ? Car, confirmant son invest au Breydel, le club princier va envoyer 20 de ses jeunes tâter du foot nord-vénitien. PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT