1 Periscope à bâbord

Si Serge Aurier a congé au PSG l'un de ces prochains dimanches et se pointe à Rebecq (D3 amateurs) face à Manage, au RJ Wavre ou encore Waterloo, ce ne sera pas par hasard : le frérot du back parisien évolue comme joker offensif en Brabant wallon. Formé à Lens et venu du... Rodéo (sic) Toulouse, Christopher (23 ans) tente de se relancer à l'US Rebecquoise : 10 minutes contre Quévy-Mons, puis 13 ce samedi à Profondeville, le bilan actuel est maigrichon mais ne demande qu'à s'étoffer. Le gus est arrivé incognito : " Je n'ai dit à personne qui j'étais, un équipier m'a démasqué, j'ai commencé par nier mais on ne m'a pas cru. " On ignore si, comme son aîné, Christopher tchatche aussi grave sur Periscope. Ce qui est sûr, c'est que le coach de Rebecq n'a aucun lien avec Lolo Blanc. Et que le rival de Christopher n'est pas le frangin à Toto Meunier.
...

Si Serge Aurier a congé au PSG l'un de ces prochains dimanches et se pointe à Rebecq (D3 amateurs) face à Manage, au RJ Wavre ou encore Waterloo, ce ne sera pas par hasard : le frérot du back parisien évolue comme joker offensif en Brabant wallon. Formé à Lens et venu du... Rodéo (sic) Toulouse, Christopher (23 ans) tente de se relancer à l'US Rebecquoise : 10 minutes contre Quévy-Mons, puis 13 ce samedi à Profondeville, le bilan actuel est maigrichon mais ne demande qu'à s'étoffer. Le gus est arrivé incognito : " Je n'ai dit à personne qui j'étais, un équipier m'a démasqué, j'ai commencé par nier mais on ne m'a pas cru. " On ignore si, comme son aîné, Christopher tchatche aussi grave sur Periscope. Ce qui est sûr, c'est que le coach de Rebecq n'a aucun lien avec Lolo Blanc. Et que le rival de Christopher n'est pas le frangin à Toto Meunier. Yuya Kubo, le médian nippon de Gand, a le même agent que le mythique Hidetoshi Nakata. Et l'agent de dire pourquoi son poulain, pourtant convoité par la Bundesliga, avait opté pour Berne comme première escale en Europe : " Il connaissait les montagnes suisses car, petit, Yuya regardait Heidi, un feuilleton très populaire au Japon. " CQFD : Kubo a choisi le Gand de Vanhaezebrouck car il avait le costume de Buffalo Bill et collectionnait les BD d'Obélix. Voilà pourquoi les Mauves étaient chauds contre Zulte : pour la Saint-Valentin, le Sporting offrait un repas romantique et des tickets de match aux auteurs des plus beaux poèmes d'amour. Stanciu n'a pas participé : il est donc resté sur le banc. Toujours en retard d'une guerre, Mouscron n'a prévu que pour samedi l'entrée gratuite pour les dames : sa Ladies Night est prévue contre Waasland, tu parles d'une sortie frigide. Dennis Van Wijk a, lui, l'éjaculation-réflexe : pour saluer la première victoire des siens contre Lommel après 5 revers de rang, le coach d'OHL a donné congé à ses joueurs pour la Saint-Valentin. Et de préciser : " C'est le jour adéquat pour se laisser aller. " Hugo Broos a failli, lui, ne jamais revenir du Cameroun : " Plein de femmes m'ont demandé en mariage après la CAN mais je rassure ma femme, je suis heureux en ménage depuis 43 ans. " Sexagénaire bon teint, Jean-Marie Pfaff conserve ses réflexes et saisit toujours la balle au bond. Invité par un restaurateur mandarin de Tamise pour le Nouvel An chinois, notre vieux clown en a profité pour annoncer l'ouverture d'une académie de gardiens sous son label... en Chine : " Pour apprendre aux jeunes du cru les vertus du foot mais surtout les bienfaits de penser et agir ensemble " a osé Zean-Marie. Qui, accessoirement, lorgne aussi les biftons libellés en Yuans. Pour " mettre sa famille à l'abri " (©Witsel) après ses quelques démêlés fiscaux ? Si d'ici quelques années, on voit l'un ou l'autre ganté chinois donner des interviews télé avec des cols de chemise aux couleurs d'une fabrique de châssis ou d'aspirateurs, on saura bien pourquoi. Après le but tardif de son équipier samedi, Christian Brüls a dû en griller une très savoureuse : malgré ses tentatives répétées d'arrêter après la mort de son père d'un cancer du poumon, le rouquin d'Eupen fume toujours. " Mes tests physiques ne sont pas moins bons que les autres, ça tue mes moments d'ennui... et Nainggolan évolue aussi à un très haut niveau " ose le germanophone. Qui se remémore son temps béni à Gand sous Sollied : " Ça ne nous gênait pas, nous les joueurs, d'être coachés par... un alcoolique (sic) ! " Samedi, Kalinic devait avoir les gants savonnés de nicotine. Et Coach Hein a dû noyer dans sa pinte son 0 sur 6 face aux Pandas. Et ses play-offs 1 bientôt déchus. Pour renflouer les caisses fédérales après les trous du clan Steven Martens, toutes les idées sont bienvenues : pour le voyage en Allemagne des Belges en Coupe Davis, l'Union Belge avait sous-loué... le bus des Diables à Van Herck & co. Pari gagné : Steve Darcis a porté les siens vers le succès. À quand le prochain duel de nos footeux contre la Mannschaft ? Avec ce car de vainqueurs, le premier succès des Diables face aux Teutons depuis... 1954 est garanti. Toujours poursuivi par ses soucis de Licence Pro qui l'interdisent de coacher, Karim Belhocine a suivi le nouveau calvaire de Courtrai contre Malines... à la télé dans son bureau du stade. Pour le déplacement à Eupen de samedi, le KVK sera privé d'une demi-équipe de blessés et suspendus. Le fit Karim a peut-être encore le temps pour voir si une licence de joueur n'est pas plus facile à obtenir. Willy Verhoost, l'ex-préposé transferts de Lokeren, n'était pas seul à se faire du bien sur les Africains de Daknam. Le juge correctionnel de Termonde vient de convoquer cinq (ex-)joueurs blacks du Sporting local comme témoins à un procès pour meurtre : ils avaient tous eu des relations sexuelles avec l'hôtesse d'accueil du garage Mercedes qui fournissait Daknam en véhicules. Sauf que le corps de la dame fut retrouvé en 2013... enterré près d'un étang : son amant n'avait pas supporté que la défunte vante les performances au lit de ses chouchous afros. Du coup, le bon Copa Boubacar, déjà très bien membré ce dimanche pour stopper les Brugeois de MPH, devra s'en aller déposer à la barre le 8 mars prochain, entre ses matches à Ostende et contre Charleroi. Encore heureux que Lokeren soit déjà sauvé. Ou pas ? Jubilé raté pour Ivo Hendrickx : vendredi, le speaker trudonnaire fêtait ses 30 ans de micro au Stayen, mais Genk s'est baladé sur le derby du Limbourg (0-3). Les fans visiteurs se sont même payé un bout du tapis à Duduche : les fumigènes lancés des tribunes ont bien troué le synthétique du Stayen, l'installateur avait omis de dire qu'à l'inverse du gazon naturel, ses rouleaux sont inflammables. Et le speaker de narrer ses derbies : " À l'époque où j'animais depuis le tunnel des joueurs, les fans genkois m'avaient bombardé de briquets. " Le préposé a débuté à l'âge de 20 ans, il animait pour... Radio Baccara avec qui le club avait un contrat de partenariat. Et il brilla tant qu'en 2009, l'ennemi genkois vint le débaucher. Mais Duchâtelet ne lâcha pas son joyau quinqua. Alors qu'il n'hésita pas, récemment, à virer un réputé DJ qui passait une play-list trop moche pour son after-party. Après avoir écumé les séries inférieures de France et de Navarre, Francky Dury arpente les fjords danois : Ankersen recruté en janvier, son noyau abrite désormais quatre Danois avec aussi Dalsgaard, Hamalainen et Lerager. Bonne humeur garantie : le Danemark est classé n°1 sur l'échelle mondiale du bonheur selon ses habitants (la Belgique est 18e). Confirmation avec les quatre WAGS des Vikings du Gaverbeek, interrogées par le Nieuwsblad : " Nous aimons le contact vrai, nous avons l'esprit très ouvert, d'ailleurs nous n'avons pas honte de dire... que nous regardons des films pornos. " Mais malgré les deux boules plantées par Leye pour atteindre ses 100 pions en D1, les hardeurs dimanche étaient bien vêtus de mauve. Et les défenseurs boeren avaient oublié de mettre leurs petits capuchons tant, devant Bossut, ça suintait les claquements de porte. PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT