1 Ostende-les-Bains

Marc Coucke ne respecte rien : samedi, malgré la Tournée Minérale, le zwanzeur ostendais a offert la tournée générale... de pintes aux 7.269 spectateurs d'Ostende-Malines. Le milliardaire-tweeteur fêtait ses 52 balais et avait deux complices en face pour cette biture collective : les deux pions du match étaient autant... d'auto-buts visiteurs. Le délire côtier ne stoppe pas là : pour la finale de Coupe contre Zulte, Coucke veut rallier Bruxelles... en cuistax. Ces 128 km à l'huile de mollet seraient pensés vu la destination : le club veut bâtir sous l'Atomium... une plage de sable fin. Qu'en pense-t-on à Bruxelles-les-Bains ? Dire que si Patrick Decuyper, l'ex-CEO de Zulte, avait réussi jadis à chiper le matricule du KVO pour transférer ensuite celui de Zulte au Beerschot, cette finale n'aurait jamais eu lieu. Et ce joyeux guignol non plus.
...

Marc Coucke ne respecte rien : samedi, malgré la Tournée Minérale, le zwanzeur ostendais a offert la tournée générale... de pintes aux 7.269 spectateurs d'Ostende-Malines. Le milliardaire-tweeteur fêtait ses 52 balais et avait deux complices en face pour cette biture collective : les deux pions du match étaient autant... d'auto-buts visiteurs. Le délire côtier ne stoppe pas là : pour la finale de Coupe contre Zulte, Coucke veut rallier Bruxelles... en cuistax. Ces 128 km à l'huile de mollet seraient pensés vu la destination : le club veut bâtir sous l'Atomium... une plage de sable fin. Qu'en pense-t-on à Bruxelles-les-Bains ? Dire que si Patrick Decuyper, l'ex-CEO de Zulte, avait réussi jadis à chiper le matricule du KVO pour transférer ensuite celui de Zulte au Beerschot, cette finale n'aurait jamais eu lieu. Et ce joyeux guignol non plus. Après son infernal mercato hivernal, La Gantoise fait collection de portiers. Nanti de son trio Kalinic-Rinne-Thoelen, Louwagie voulait donc se libérer de son 4e gardien, l'ineffable Brian Vandenbussche. Du coup, le DG gantois lourdait aussi le négociateur le plus coriace du conseil des joueurs. Mais bien calfeutré dans son contrat XXL, Brian a décliné son transfert libre... malgré une solide prime à décamper. À moins que lui aussi ne rêve d'une résurrection à la Boeckx ? Malines a beau finir chaque année 7e de la phase classique, loupant donc chaque fois d'un fil les play-offs 1, ce club a tout d'un grand. L'UEFA a publié la liste des clubs belges indemnisés pour leurs internationaux repris sur la route de l'EURO : le Yellow Red décroche la floche, devant Lokeren, Bruges, Genk et Ostende - Anderlecht n'est que 7e... Les 256.662,50 euros encaissés par le trésorier anversois couvrent ses gars de l'Est (Pacovski, Cocalic, Obradovic, Kosanovic et Volkov) et surtout Jef Gillet qui, à lui seul, pèse... 180.317 euros du magot. C'est donc très utile de compter sur un agent-maison de l'Est pour régler tous les transferts Sang & Or. Et surtout d'avoir eu un ex-coach fédéral nostalgique de son 1er grand contrat en D1 après son éclosion à Saint-Trond. Et tout ça en plus pour fournir un animateur karaoké aux Diables. Buteur le plus chirurgical de l'Histoire des Diables (5 pions en 7 caps), Marvin Ogunjimi vise aussi le record des miles aériens. Après s'être enfilé tous les films d'Ingmar Bergman lors de son séjour à Stromgodset, puis enchaîné des city-trips à Suwon (Corée) et Ratchaburi (Thaïlande), l'ex-jumeau de Vossen à Genk se recase à Skenderbeu, dans les montagnes albanaises. Marvin n'est pas rancunier : c'est déjà face à des Albanais que son trip norvégien s'était fini, suite à un tacle entraînant une rupture des croisés. Dire que son destin a peut-être tenu à 420 mini-secondes : en 2011, son transfert à Majorque n'avait été enregistré... qu'à 00h07. Et en janvier suivant, sa signature dans les Baléares n'avait plus le même goût. Mais au moins Marvin a aujourd'hui étoffé son carnet de vol et gagne plein de tickets-charters. Clair, faire le tour des buvettes inspire fort le coach fédéral : dans sa tournée des matches de D1, Roberto Martinez avait déjà pointé les talents de Clinton Mata et de l'Ostendais Jonckheere. Lors d'un récent Malines-Genk, notre matador fédéral aurait cette fois pointé le local Jordi Vanlerberghe. Si Coach Bob avait crocheté par la Côte samedi, il aurait ajouté un talent à la palette de l'intéressé. Celui de l'auto-but. Si Milan Jovanovic croyait fort aux vertus du placenta de jument d'une pythie de Belgrade pour guérir ses bobos, Gary Martin, lui, ne jure que par les diseuses de bonne aventure. Le nouvel avant de Lokeren dit pourquoi il a suivi son ex-coach Kristinsson à Daknam : " Une voyante m'a dit que je connaîtrais un jour la réussite en Belgique ", ose le Britannique... qui tait cependant les autres prédictions de la cartomancienne. Par exemple que Lokeren-Anderlecht serait si nul ? Niklas Pedersen est l'un des plus jolis stylistes de notre Bar Jupiler. Mais ses blessures répétées irritent. Lâché par son sponsor chaussures, le Danois a dû se dégotter en urgence un autre fournisseur : marquez pas de chance, ses nouvelles pompes ont parsemé ses doux petons... de multiples cloches et lui ont coûté sa sélection pour le retour de Coupe à Genk. Samedi contre Malines, Niklas a retrouvé le petit banc. Sans en sortir. Mais y a déjà un mieux. Les épouses d'icônes genkoises ont tenu la une ces derniers jours. Toute la famille du foot belge a porté le deuil de Stéphanie Buffel, tombée sous les pinces du crabe noir. Le cercueil à peine refermé, l'épouse de Laszlo Köteles s'en est violemment pris au responsable flocage du Racing Genk. Pour la belle Maja, dont le valeureux loulou fut prêté à Waasland lors d'une des rares pauses-bourdes de Marco Bizot, l'attribution à Matthew Ryan du n°26 sacré de son mari relève du sacrilège : " Ce maillot appartient à Laszlo qui est sous contrat jusqu'en 2019, Shame on You Racing ! " a tweeté l'ex-candidate déçue au convoité titre d'Escarpin d'Or, dont le palmarès renseigne Miss Refaelov et Miss Depoitre. Comme si notre grand Thibaut se formalisait des manchots ayant repris sa chasuble après son départ du Limbourg... Condamné par le juge à payer 5 briques à Eddy Wauters, le comité de l'Antwerp veut déjà garder ses fans. Le Moniteur du 26 janvier révèle une réforme du Bosuil : pour toute décision liée au nom, au matricule ou aux couleurs du Great Old, les 10.000 abonnés devront être consultés. On comprend mieux pourquoi, vu la tournure des choses à Sclessin, Venanzi ne fait pas pareil avec son projet de Socios. Distribution générale de Pampers (©Olivier Renard) à la prochaine A.G. ? Personne à Bruges n'a oublié les arabesques à la Robben de Lestienne. Équipier d'alors, Birger Verstraete raconte comment Max avait pris un chêne avec son bolide après un stupide pari avec Ryan Donk. Le Batave avait badigeonné son pare-brise... d'huile de massage. N'y voyant goutte après mise en action des essuie-glaces, Lestienne avait quand même pris la route. On en sait plus sur l'origine de ses déhanchés sur le vert. Ainsi que sur le redoutable humour au Breydel. Allô Sterchele ? PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT