1 Fichu grattage

Charleroi vient de perdre un méga-fan au Kénya : un certain Geoffrey Kiptanui Chepchilat a raté le jackpot à la loterie locale... à cause du revers des Zèbres contre Anderlecht (0-2), lors du Boxing Day. Le gus avait vu juste pour 16 matches de sa grille de 17 et espérait fiévreusement un succès carolo en clôture. Et si Tainmont n'avait pas touché le poteau, si Nuytinck avait été puni d'un péno logique et si le duo Teodorczyk-Acheampong n'avait pas buté au final contre le cours du jeu, le bon Geoff aurait palpé 147 millions de shillings kényans (1,37 million d'euros) au lieu des 21 millions (195.300 euros) pour une grille incomplète. Ce qui reste appréciable pour un brave planteur de thé tournant à 3 euros la journée. Mais peu probable que si Mogi Bayat le place dans ses pseudo-bons coups du mercato, le type soit chaud pour rallier le Mambour.
...

Charleroi vient de perdre un méga-fan au Kénya : un certain Geoffrey Kiptanui Chepchilat a raté le jackpot à la loterie locale... à cause du revers des Zèbres contre Anderlecht (0-2), lors du Boxing Day. Le gus avait vu juste pour 16 matches de sa grille de 17 et espérait fiévreusement un succès carolo en clôture. Et si Tainmont n'avait pas touché le poteau, si Nuytinck avait été puni d'un péno logique et si le duo Teodorczyk-Acheampong n'avait pas buté au final contre le cours du jeu, le bon Geoff aurait palpé 147 millions de shillings kényans (1,37 million d'euros) au lieu des 21 millions (195.300 euros) pour une grille incomplète. Ce qui reste appréciable pour un brave planteur de thé tournant à 3 euros la journée. Mais peu probable que si Mogi Bayat le place dans ses pseudo-bons coups du mercato, le type soit chaud pour rallier le Mambour. Si seulement Witsel avait su en parlant de " choix familial " : un duo de plaisantins a publié une page Facebook intitulée " Appel aux dons pour aider Axel à mettre sa famille à l'abri ", qui, lundi midi, approchait déjà... les 12.000 membres ! Sponsor des Diables, le groupe Carrefour participe aussi à l'effort de solidarité : dans les Galettes des Rois fournies en grande surface, une figurine Witsel tenait le rôle de la fève. Axel est-il tant dans la dèche qu'il doit faire la potiche ? Pour rafler le titre, René Weiler tient sa botte secrète. Imitant le noyau gantois lors de son sacre de champion, le groupe mauve s'est composé un groupe WhatsApp où chacun s'échange confidences, vidéos et vannes du cru : " Ça renforce l'esprit de groupe et sur le terrain, on se bat les uns pour les autres ", ose Dendoncker. De quoi faire aussi mieux circuler l'info vers l'extérieur, Oli ? D'ailleurs, même le grand patron se transmute sur la toile : en 2017, Roger Vanden Stock fait son entrée sur Twitter. Grâce au Président, la galaxie mauve a pu ainsi savoir que Teodorczyk avait vaincu sa grippe... et découvrir le plan-langues flamand/français de Diego Capel. Si Roger vire geek au rythme de Verschueren, il tournera lui aussi ses 140 signes en alexandrins. En attendant, il cause déjà Europe avec Donald Tusk et Jean-Claude Juncker, qu'il followe assidûment. Les fils de ont la cote en ce début d'année : à l'embarquement pour le stage brugeois en Espagne, MPH a eu la surprise de croiser son fils Guilian à l'embarquement. Non pas que le daron ait pistonné son fiston pour une place dans le groupe : Preud'homme junior bosse comme pilote et était justement basé ce jour-là sur Zaventem. Wilmots Junior a, lui, eu son ticket d'embarquement : Reno, le fils aîné de notre Willie, a gagné son billet pour le stage rouche. Mais doit-il remercier Trebel d'avoir cédé sa chambre ? Dury fait aussi dans la progéniture : Zulte a pris en test un certain Paulin Puel... qui, oui oui, est le propre héritier de son Claude de papa. Notez, l'Essevee a toujours favorisé l'esprit de famille : pas vrai, Thorgan Hazard et Jonathan Benteke ? Et même Obbi Oulare. Même si celui-là, Francky n'en veut vraiment plus. Fier d'être hurlu ? Géraldine et Stéphane le sont clairement : ce couple de Mouscronnois, tous deux âgés de 46 ans, se partage depuis 10 ans... le costume de mascotte de l'Excelsior. " On a lancé l'idée en 2006 : on a négocié avec la Ville le droit d'utiliser le personnage folklorique... et on a payé toute la confection nous-mêmes ", expliquent les deux fadas qui adaptent leurs horaires de travail sur les matches. Depuis 10 ans, la mascotte a donc tout traversé : la radiation de 2009, l'absorption de Péruwelz et les remontées successives vers l'élite. Polyvalent, le duo est même dispo pour vos animations... anniversaires, mariages et communions. Et ne s'inquiète pas pour l'avenir : " Notre fille de 11 ans nous a déjà dit qu'elle reprendra le flambeau... " Voilà déjà un transfert dont Pini Zahavi ne devra pas s'occuper. Eupen ne fait donc rien comme les autres... et à voir le redressement des Germanophones avant la trêve, le choix n'est pas mauvais. Pour leur stage, les Pandas ont laissé leurs pelisses au Kehrweg : ils sont pour neuf jours au Qatar, petit voyage d'agrément offert par le boss Aspire. Les Condom Boys logent dans des piaules à 250 boules la nuitée au Torch Hotel, un gratte-ciel de 300 mètres en forme de torche olympique dressé pour les Jeux d'Asie. Outre le travail de fond et deux matches amicaux... face au Bayern (hier) et au Shanghai SIPG de Hulk, Oscar et Villas-Boas (demain), les Eupenois auront trois plages team-building : une virée Jeep dans le désert, une escapade en bateau et une sortie au shopping voisin... conçu en réplique exacte de Venise. Si après ça, Zulte Waregem ne se fait pas gondoler pour la reprise en demi-finale de Coupe... La sociologie footeuse a ses principes inconditionnels que même la politesse de l'An Neuf ne peut transgresser : appelé par Club TV à lire face caméra les cartes de voeux des fans, Björn Engels a refusé de décacheter une enveloppe... verte, couleur du voisin honni du Cercle. Lequel ne devrait pas en vouloir à son rival : tout membre du personnel de l'association qui serait surpris à utiliser de l'encre... bleue pour le courrier officiel est illico mis à l'amende. Francky Dury a au moins une raison de se consoler de la perte du leadership de D1 juste avant la trêve : Zulte Waregem peut viser un autre titre, il est nominé par un blog français parmi les équipes européennes portant... le maillot le plus laid. Le designer des Boeren est taxé de surcharge : la vareuse de l'Essevee est truffée d'encarts publicitaires qui réduisent Mbaye & Cie au rang de bêtes hommes-sandwiches. Mais Zulte n'est pas du tout sûr de l'emporter : sont aussi nominés le maillot rose du Celtic Glasgow, le vert-fluo façon " boîte d'aspirines Bayer " de Leverkusen, le découpage " carte postale " de la vareuse de Bordeaux et la version à motifs bariolés de Rubin Kazan. La palme est prisée : le palmarès du trophée renseigne Bordeaux, Cologne, Liverpool... et même le grand Barça pour sa tunique jaune-orange Stabilo Boss. Si tous les footeux du monde rêvent subitement de planter leurs crampons dans les matelas de Shanghai et Pékin, à Malines c'est l'inverse qui se produit : " Quand le Standard est venu chez nous, Yves Leterme nous a présenté deux businessmen chinois qui voulaient racheter le club, c'était déjà la 4e offre chinoise en 2016 ", explique le CEO malinois. Opération rendue caduque par le statut d'ASBL du Yellow-Red : " Si on avait été une S.A., le plus offrant aurait tout raflé. " Et parole de CEO, ce ne sont pas les trouvailles tactiques de Yannick Ferrera qui ont le plus bluffé les gars de l'Empire du Milieu : " Je leur ai fait visiter tout le stade, c'est le fonctionnement de... la crèche qui les a le plus impressionnés ! " Réminiscence de la politique de l'Enfant Unique ? On n'a pas fini de parler des 18 briques annuelles du brave Axel : même une Secrétaire d'Etat bruxelloise à l'Egalité des Chances réclame maintenant une part... pour le foot féminin. C'est la Ligue Pro qui devrait s'y coller : l'édile demande 10 % du contrat télé pour nos cramponnées, soit 7 millions d'euros. Pierre François a juré qu'il allait se pencher sur la question. Notez, Madame Witsel excelle en jongles et n'a pas à se plaindre de sa dot. PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT