1 Prosit !

Avoir passé quatre saisons chez les soiffards des Glasgow Rangers vous pose un homme côté gnôle : Thomas Buffel a lancé cet été sa propre marque de... gin, la recette d'un ami imaginée pour son mariage. Le Buffel Gin concentre 19 essences différentes, dont la lavande, la pomme de pin, le genièvre, la coriandre et le citron. En un mois, le vétéran genkois a déjà écoulé 2.000 bouteilles, à saisir au tarif de 45,95 euros l'unité. Si son pote fournit la potion, Thomas a bossé sur le logo de la bouteille. Et y prend goût : des projets de rhum et de whisky griffés Buffel sont dans le pipe. En attendant, pour une soirée mâtinée de saveur, le capitaine genkois vous livre son conseil-cocktail : 1/3 de Buffel Gin, 2/3 de Tonic au poivre rose assorti de pignons de pins et... d'une rose. Un romantisme qui fera craquer cette grande délicate de Peter Maes.
...

Avoir passé quatre saisons chez les soiffards des Glasgow Rangers vous pose un homme côté gnôle : Thomas Buffel a lancé cet été sa propre marque de... gin, la recette d'un ami imaginée pour son mariage. Le Buffel Gin concentre 19 essences différentes, dont la lavande, la pomme de pin, le genièvre, la coriandre et le citron. En un mois, le vétéran genkois a déjà écoulé 2.000 bouteilles, à saisir au tarif de 45,95 euros l'unité. Si son pote fournit la potion, Thomas a bossé sur le logo de la bouteille. Et y prend goût : des projets de rhum et de whisky griffés Buffel sont dans le pipe. En attendant, pour une soirée mâtinée de saveur, le capitaine genkois vous livre son conseil-cocktail : 1/3 de Buffel Gin, 2/3 de Tonic au poivre rose assorti de pignons de pins et... d'une rose. Un romantisme qui fera craquer cette grande délicate de Peter Maes. Malgré son tour de taille, Vanhaezebrouck kiffe pas trop les chips Croky. Après l'entrée en Coupe des clubs de D1, Hein a carrément réclamé... l'abolition de l'épreuve : " La Coupe ne sert à rien, ça surcharge les calendriers et elle bouleverse les plannings de semaine ; même les petits y mettent leur équipe B et la télé ne fait aucune audience. " Finaliste déchu avec Courtrai en 2014, Hein a la rancune tenace. Même si Gand devait pécho sa qualif européenne via ce canal ? Ses grands gestes de gendarme-stentor, ses coups de sifflets virils et sa houpe de Tintin sur le retour seront désormais réservés aux terrains belges. Promu directeur chez Nike, son employeur habituel, Serge Gumienny a rendu son badge FIFA/UEFA : à 44 ans le siffleur fou n'a plus le temps de voyager, il ne sévira plus à l'étranger. Son déclin était amorcé depuis un an : Gumienny avait foiré ses tests physiques et perdu sa place au sein du Groupe Elite. Le sosie du reporter du petit XXe cède sa place à celui de Legear : Lawrence Visser, le lookalike de notre Jona, intègre le clan de nos sept refs internationaux. À 24 ans, Visser fut en 2014 le plus jeune arbitre de l'Histoire de la D1. On peut parler de carrière-éclair : le gus avait enfilé son 1er sifflet en 4e Provinciale, 6 ans plus tôt seulement. Malines lance le kick-off robotique : fini le boucher du coin ou le sponsor matelas pour le coup d'envoi. Samedi contre Zulte la mise en jeu était signée... par les deux tondeuses automatiques du stade. Gare aux batteries : le Yellow Red s'est arrêté de jouer à 2-0. Une certitude : s'il devait se faire jeter du Canonnier, De Boeck rêverait de signer derrière les ex-Casernes. Jadis, il avait plaqué le Cercle pour le Beerschot car on lui offrait une tondeuse en bienvenue... Jamais en panne d'idées, Marc Coucke veut marier sa weireldploegske avec le club de basket qui loue la salle d'en face. Les deux cercles fusionneraient leurs équipes commerciales pour appâter les fans et les sponsors : " On veut imiter Barcelone et le Panathinaïkos, dont les sections foot et basket démarchent ensemble. " Ainsi le naming : après l'ex-Albertpark devenu Versluys Arena, l'arène basket sera rebaptisée Versluys Dome. Rassurons Vanderhaeghe, il ne doit pas bosser le box-in-one ou les lay-ups : les cellules sportives ne sont pas concernées. Yves ne doit donc pas entrer dans le corps de Dario Gjergja, le coach basket. Mais il peut à l'aise se prendre pour Luis Enrique. Celui-là même qui, au récent Forum UEFA des coaches, avait dit à Vanhaezebrouck qu'il montrait à Messi & Cie des vidéos de... Gand. " Comme ça mes joueurs restent concernés ", avait osé Luis. Champion en 1975, le RWDM tient enfin son 2e titre : son équipe dames a reçu de l'UEFA le Grassroots Awards, récompensant le club représentant le mieux son terroir. " Nos équipes sont multiculturelles et accueillent les filles dont la religion interdit de jouer avec les garçons ", dit le responsable. Qui précise que ses RWDM Girls (P2 Brabant) visent la D1 dans les 4 ans. Pas sûr que l'équipe masculine du RWDM 47, logée en D3 amateur, y arrive avant elles. Revanche sur ses frustrations accumulées dans les placards de Houba Street, Francky Dury vise un record des Diables. À Belgique-Serbie de juin 2013, l'Union Belge avait rempli un bloc rien qu'avec des femmes : 1.100 gonzesses avaient hurlé en cornes noires-jaunes-rouges. Contre Charleroi samedi, Zulte fera pareil et vise... 1.101 brailleuses, parole d'huissier. Dans sa causerie, Mazzù devra dire à ses Zèbres de ne pas trop loucher vers la tribune. Ou alors sur les Wallon's Girls, le fan-club 100 % nanas des Zèbres. Pour remplacer De Bruyne contre la Bosnie, Roberto Martinez a sa solution : en scouting à Ostende-Gand, le coach fédéral avait pointé " le n°20, le meilleur homme sur le terrain ". Sachant que le titulaire de la chasuble côté gantois était le gardien réserviste Thoelen, Coach Bob a forcément flashé sur... Michiel Jonckheere. On attend avec impatience la sélection de vendredi. Notez, l'Espagnol avait bien convoqué Michaël Heylen pour un entraînement. Appelez ça un timing moyen : trois jours avant la sortie de l'affaire Deschacht, Anderlecht claironne son partenariat avec... le bookmaker Betway. " Nous sommes fiers d'être partenaire du Sporting, un club à la riche histoire ", disait le communiqué. Deschacht aurait au moins pu témoigner de loyauté d'entreprise car c'est sur... UNIBET qu'Oli a misé. Pardon, c'était son frangin. Vous vous rappelez Stijnen ? Lui, c'est son beau-frère qui avait piraté sa session... Si Alexander Scholz cherche un copain pour ses périples, il peut sonner Frank Boeckx. Titulaire en Coupe contre OHL, le 2e gardien anderlechtois a raconté que, sans le coup de fil du parc Astrid, il aurait vendu sa baraque et serait parti faire le tour du monde. Sans contrat à l'Antwerp, Frank The Tank était sans horizon. Le voici relancé pour quelques piges en Coupe. Sauf si Vanhaezebrouck obtient la suppression de l'épreuve... PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT