1 Bob a son Titi

Surprise du chef Martinez dans le staff recomposé des Diables, ThierryHenry peut bien tourner à 8.000 boulettes de salaire par mois : son survêt de T3 lui offre un stage grandeur nature pour sa future Licence de coach, et lui permet de garder ses 5 briques de piges annuelles comme analyste Sky Sport. Quand il croisera GertVerheyen, T1 des U19, il lui rappellera le 6-1 d'un Monaco-Bruges où lui et son pote DavidTrezeguet avaient bien rigolé. Titi retrouvera aussi ces stades belges de l'Euro 2000, 2e titre Bleu majeur du Martiniquais après le Mondial Quatre-Vingt-Dix-Huit. Fan de NBA et de rap, Henry pourra se déhancher avec Lukaku & Benteke avant de leur enseigner son " plat du pied-petit filet opposé ". Et si le duo Origi-Batshuayi bute du bras lors d'un barrage face à l'Irlande et fête son goal d'un index sur la bouche, on saura pourquoi.
...

Surprise du chef Martinez dans le staff recomposé des Diables, ThierryHenry peut bien tourner à 8.000 boulettes de salaire par mois : son survêt de T3 lui offre un stage grandeur nature pour sa future Licence de coach, et lui permet de garder ses 5 briques de piges annuelles comme analyste Sky Sport. Quand il croisera GertVerheyen, T1 des U19, il lui rappellera le 6-1 d'un Monaco-Bruges où lui et son pote DavidTrezeguet avaient bien rigolé. Titi retrouvera aussi ces stades belges de l'Euro 2000, 2e titre Bleu majeur du Martiniquais après le Mondial Quatre-Vingt-Dix-Huit. Fan de NBA et de rap, Henry pourra se déhancher avec Lukaku & Benteke avant de leur enseigner son " plat du pied-petit filet opposé ". Et si le duo Origi-Batshuayi bute du bras lors d'un barrage face à l'Irlande et fête son goal d'un index sur la bouche, on saura pourquoi. Y a pas que les grands de Bruges, d'Anderlecht ou du Standard à s'autoriser un bus à 500.000 balles : pour la visite à Charleroi, Eupen a étrenné son car multi-conforts, un Mercedes Tourismo pourvu de 47 places - mais sans narghilé, n'en déplaise à Aspire. Au tarif du km/diesel, le trajet Kehrweg-Canonnier (476 km aller-retour) valait bien ça. Reste que pour la grande première au Pays Noir, le voyage retour a paru bien long. L'argent noir du foot amateur sévit toujours : une étude de la KUL révèle qu'un tiers des clubs flamands pratique toujours la black attitude. On parle de montants autour de 2.000 euros mensuels par joueur ou par coach. Et pour échapper aux contrôleurs, rien n'arrête l'inventivité des CQ finauds : les clubs rétribuent en nature, via des bons d'achats, des cadeaux Bongo, des véhicules de société ou des cartes-essence. Certains proposent même du personnel à la rénovation de maisons ou l'installation de cuisines équipées ! La fameuse chaudière à DeSpiegeleer du scandale de la Carolorégienne aurait donc fait tache d'huile au Nord. Le croirez-vous ? 3 coaches sur 4 et 2 joueurs sur 3 ont refusé l'idée d'une taxation sur leurs émoluments. Conclusion de l'enquête : si l'Union Belge ferme encore les yeux, l'ISI va dégainer... S'ils avaient fait agents de joueur plutôt que poseurs des bombes, les frères El Bakraoui auraient fait péter le marché belge. Sébastien De Maio a repris l'argumentaire de Mati Suarez pour justifier sa fuite de Belgique : " Ma femme avait peur des attentats. " Si le Français avait signé à Rome plutôt qu'à Florence, il aurait un tremblement de terre sur le râble. Et Madame Suarez, ne craint-elle pas les kidnappings de footeux en vogue à Belgrano ? La Ligue Pro envoie des observateurs aux matches de Courtrai pour vérifier que KarimBelhocine, qui n'a toujours pas sa Licence Pro, ne s'affiche pas trop comme coach. Mais pour les Diables, on s'en tape du diplôme : le Syndicat des Coaches dénonce l'absence de Belge dans le staff fédéral, ErwinLemmens excepté - lequel est, du reste, flanqué d'une belle-mère ibérique. Ainsi, ThierrySiquet et FrankyVanderElst ont postulé, sans succès, pour le poste de T3 offert à ThierryHenry. Des fameuses économies à la Maison de Verre, on ne parle d'ailleurs plus. Et tant pis pour les employés virés naguère au nom de l'austérité. Au moins MarcWilmots a-t-il laissé une trace de son passage : notre Willie avait dénoncé la tendance vénale de la Fédé, les tickets contre le Bosnie ont donc été ramenés à 20 euros. Poudre aux yeux pour mieux faire passer la pilule globale ?Patrick Vanoppen restera notoire comme le mégalo ayant coulé le Beerschot. Wim De Decker, un ex du Kiel, révèle comment il endormait ses joueurs, qui n'étaient plus payés depuis des mois : " Il nous a fait livrer... des tartes aux cerises car, disait-il, "quand il en mangeait, tous ses soucis se dissipaient ". On croyait à une caméra cachée. " Au final, la faillite n'avait rien d'un sketch. De l'art de prendre, banane aux lèvres, ses lambdas pour des poires avec des queues de cerise. Outre d'avoir un avis sur la gestion financière à Sclessin, Ivan Santini jongle avec la réforme de nos séries. Explication fournie par son pote Antonio Jezina, un gardien croate qui vient de signer l'Antwerp : " Ivan m'a dit d'y signer les yeux fermés car selon lui, la différence de niveau est maigre entre les divisions. " Santini a-t-il saisi la nuance entre D1 Pro et D1 Amateur ? Ou est-il tant fâché avec notre football ? Pour suivre Seraing cette année en D1 amateur, il vous en coûtera... 3,3 euros par match. Le Pairay rénové lance un abonnement saisonnier à 50 boules pour remplir ses tribunes. Tubize avait fait pareil : des tarifs planchers pour peupler son stade pour les diffusions en Corée, le pays du bailleur de fonds. Pas sûr pour autant que, pour plaire au proprio messin du Pairay, France 3 Lorraine et Alsace 20 retransmettent les joutes serésiennes. Malgré les exploits de RaymondGoethals et EricGerets avant lui, GunterJacob doit se dire qu'il campe le Belge maudit des Marseillais. Le nouveau Directeur sportif de l'OM vient d'être cambriolé... pour la 2e fois en 2 semaines. Mi-août, les marauds avaient investi son domicile durant son sommeil pour lui dérober son auto, son ordi et d'autres effets personnels. Cette fois, Jacob était absent : les voleurs ont emporté de l'argent, des bijoux et des appareils multimédias. Si son lecteur et sa collection de DVD en font partie, c'est peut-être un indice : le commanditaire serait un concurrent jaloux des bonnes pioches du père Gunter. A côté de ces home-jackings, les menaces reçues par Jacob lors de son passage à Genk et le pavé chopé par son compère DirkDegraen dans le carreau de sa villa passent pour menu fretin. Pour tenir droit contre Ajax, Vigo et Panathinaikos, le Standard va se vêtir d'or : présentée par le duo Legear-Raman, la vareuse européenne aura une teinte blinquante rappelant la glorieuse campagne de Champions League 2009-10. Mais cette saison s'était aussi achevée... en play-offs 2. Un joli vernis pour cacher l'essentiel : sur les forums, le nouvel équipementier est torpillé pour la médiocrité de son tissu et de ses coutures... PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT