1. Diables on fire

Chez Ladbrokes, ils n'en loupent pas une pour surfer sur les buzz. Après la cigarette " privée " (sic Willie) de Nainggolan et le Havane de Fellaini à Ibiza, le bookmaker a ouvert une rubrique misant sur le prochain Diable... à en griller une avant la fin de l'été. Radja et Marouane étant exemptés, 20 noms sont proposés. Avec une cote de 10 contre 1, Hazard et Batshuayi sont les plus suspectés de fumette : quoi, Eden aurait renoncé aux cheeseburgers ? Suivent Carrasco, Origi, Denayer et Benteke, cotés à 14/1. Romelu et Axel s'en sortent avec 16/1 et De Bruyne 22/1. En queue de peloton-nicotine, Vermaelen et Alderweireld sont présumés les plus doctes avec une cote de 33/1. Coté à 20 contre 1, ce coquin de Meunier en a profité pour tweeter un cliché photoshoppé singeant The Sun et le montrant cigare aux lèvres. Si Toto a misé sur lui-même, il risque le délit d'initié...
...

Chez Ladbrokes, ils n'en loupent pas une pour surfer sur les buzz. Après la cigarette " privée " (sic Willie) de Nainggolan et le Havane de Fellaini à Ibiza, le bookmaker a ouvert une rubrique misant sur le prochain Diable... à en griller une avant la fin de l'été. Radja et Marouane étant exemptés, 20 noms sont proposés. Avec une cote de 10 contre 1, Hazard et Batshuayi sont les plus suspectés de fumette : quoi, Eden aurait renoncé aux cheeseburgers ? Suivent Carrasco, Origi, Denayer et Benteke, cotés à 14/1. Romelu et Axel s'en sortent avec 16/1 et De Bruyne 22/1. En queue de peloton-nicotine, Vermaelen et Alderweireld sont présumés les plus doctes avec une cote de 33/1. Coté à 20 contre 1, ce coquin de Meunier en a profité pour tweeter un cliché photoshoppé singeant The Sun et le montrant cigare aux lèvres. Si Toto a misé sur lui-même, il risque le délit d'initié... Néo-Mauve pour 3 briques, Sébastien Di Maio émarge à ces merles blancs ayant couiné chez nous sans croiser d'oeil averti : en 2007, le gus fut jugé trop court... au GB Anvers. Qui, jadis, avait déjà minaudé sur Litmanen. A chacun ses casseroles : Mouscron a éconduit Dzeko, Anderlecht Kolo Touré. Di Maio ne réglera pas ses comptes : au Kiel, le foot se joue désormais en D1 amateur. Au moins, Di Maio tuera-t-il une vieille malédiction mauve : à la Genoa, le Français mettait tous ses pénos bien au fond. N'en déplaise à Eden, Kevin, Axel & Thibaut, il y avait une Belge dimanche en finale au Stade de France. Jonalien, une fillette anversoise de 9 ans, a gagné un concours et faisait partie des enfants tenant la menotte des joueurs à l'entrée des équipes à France-Portugal. Jonalien est fondue de ballon, elle joue depuis ses 4 ans à St-Nicolas et s'est même spécialement acheté les chaussures dédicacées de Ronaldo : manque de bol au tirage, elle n'a pas été désignée pour escorter notre musclor lusitanien. " Pas grave, mon joueur préféré est Andrès Iniesta et il n'a pas atteint la finale ", lâche l'enfant, philosophe. Pour gagner ce concours, Jonalien devait reconnaître des joueurs sur des figurines prises lors de leur jeunesse. Et aussi deviner le score d'un match de kicker livré par nos Diables. 1-3 contre Galles, peut-être ? À Ostende, Marc Coucke fait tout comme les cadors. Comme Gand avec sa Ghelamco Arena, le twitteur côtier a vendu à son chef de chantier le nom de son nouveau stade : place à la... Versluys Arena. Peu sexy pour les fans : " On voulait le nom d'une icône de la ville comme Arno ou James Ensor ", éructent-ils sur la toile. " Encaisser un chèque de James Ensor est compliqué... " a froidement répliqué Coucke, déjà peu réticent à détrôner Albert Ier du fronton de son stade. 300 ouvriers ont bossé jour et nuit pour boucler tout en un temps-record de 5 mois, pas mal pour couler 9.500 m3 de béton, 300 tonnes d'acier et poser 250 piliers. MPH, méfie-toi déjà : pour l'inauguration début août face au Club, le KVO a fait élargir son pitch de 3 mètres. De Bock va encore suer dans son couloir contre Canesin. A la boutique officielle du PSG au Parc des Princes, la semaine passée, un journaliste de La DH témoigne : ils n'avaient plus la lettre " R " pour floquer le nom " Meunier " sur le maillot. " Meunier, c'est qui ? " aurait même osé l'un des préposés au flocage. Au rayons gadgets, pas encore de mug de café non plus à l'effigie de Toto. Rayon thunes en revanche, notre Luxo est sûr de banquer : il touchera 1,5 million par an, presque de quoi faire un complexe en regard des nabas pétrodollarisés du vestiaire. Virton s'y retrouve aussi : les Gaumais toucheront 500.000 boules sur le transfert à 6 briques. " On avait négocié pour toucher 10 % de tout ce qui excédait 1,5 million d'euros " explique le Président Emond. À Sainte-Ode, on peut se brosser : personne n'avait prévu la percée. Et ceux-là toucheront peau de balle. " Je ne suis pas parfait, j'ai commis des maladresses " : en signant à Montpellier, Anthony Vanden Borre a aussi pris la plume pour s'excuser chez ses fans mauves. Notez, s'il devait taxer ses collègues de La Paillade de " Jeannettes ", ça ferait moins de grabuge. En traitant jadis Pedretti de " petite tarlouze " et ses propres joueurs de " demi-mongoliens ", le Président Loulou Nicollin a placé la barre hors d'atteinte. Même du meilleur Tony. Déjà rompu aux délires mauves de Vercauteren (cuire un oeuf sur la plage au feu de bois, nager de nuit en haute mer ou revisiter Roméo et Juliette dans les rôles-titres), Proto étoffe à Ostende sa science du teambuilding. En stage, Vanderhaeghe a initié ses joueurs au nourrissage... des aigles, avant de les faire jouer les chiens de berger pour ramener les moutons à l'étable. Si en saison pleine, les gus affichent un esprit grégaire et un manque de créativité, faudra pas s'étonner. Pour aider la Fédé à virer Wilmots, un maga flamand pervers a lancé... un crowdfunding. Critiquer est une chose, contribuer en est une autre : lundi matin, le compteur ne renseignait que 1.087 euros. Parmi les 121 donateurs, quelques petits comiques s'étaient glissés : on y trouvait les pseudos... Michel Preud'homme, Peter Maes et Louis Van Gaal ! Mais chacun n'avait misé que 5 euros... De quoi situer leur motivation pour la fonction ? Toujours fûté sur les contrats, Mogi Bayat a fait inclure pour Hein Vanhaezebrouck une clause de libération immédiate... pour une équipe nationale. Pour sûr, le dédit mentionné est inférieur au million de Willie... De fait, le bookmaker Ladbrokes place... plus haut que Wilmots (coté à 7 contre 1) les chances d'Hein (6/1) de coacher les Diables en septembre. Preud'homme (11 contre 4) et Van Gaal (4/1) tiennent la corde. Selon le bookmaker, Borkelmans (10/1) a un meilleur profil que Lolo Blanc (14/1) ou Rudi Garcia (25/1), Gert Verheyen (28/1) a plus ses chances que Villas-Boas et Pellegrini (50/1), enfin Yannick Ferrera (52/1) est jugé plus crédible que... Bielsa (80/1), Leekens (100/1) ou Jan Mulder (200/1). Pour info, la Loterie Nationale n'a pas encore ouvert de rubrique de ce genre : pour un partenaire de l'URBSFA, ce serait mal vu... Jadis, crampons rangés, nos footeux passaient T2 ou ouvraient une boutique de sport. Aujourd'hui, ils font agents. À 36 ans, Karel D'Haene (Zulte Waregem) intègre ISM, l'écurie de Walter Mortelmans qui gère aussi LoloDepoitre. Le gus est censé conseiller ses ex-confrères sur les pièges du milieu : avec 3 saisons à Trabzonspor et Manisaspor, D'Haene en connaît un brin sur les contrats juteux... avec salaires qui ne tombent jamais. PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT