1. Ballon-refuge

Dans la légende, le village de Damme est associé au personnage folklorique de Till l'Espiègle, sorte de farceur libertaire formant avec son sbire Lamme Goedzak un duo Don Quichotte-Sancho Pança bien flahute. De la même manière, le club de foot local (P1) offre l'espoir à 4 réfugiés venus d'Irak, du Sénégal et de Syrie. Shaqer, Junior, Shager et Massoud intègrent le noyau de l'équipe première après 8 mois passés au centre d'accueil. Massoud, échappé des zones de combat syriennes, parle déjà le néerlandais et veut étudier à l'unif belge. Son poto Shaqer, venu d'Irak, a d'autres référents, il s'est fait... la coupe de Fellaini : " Big Mo est mon idole, je rêve de le rencontrer, je serai peut-être le Fellaini de Damme. " Jusqu'ici, le SVV local avait pour seule célébrité... Olivier DeCock, qui y a bouclé sa carrière en 2012.
...

Dans la légende, le village de Damme est associé au personnage folklorique de Till l'Espiègle, sorte de farceur libertaire formant avec son sbire Lamme Goedzak un duo Don Quichotte-Sancho Pança bien flahute. De la même manière, le club de foot local (P1) offre l'espoir à 4 réfugiés venus d'Irak, du Sénégal et de Syrie. Shaqer, Junior, Shager et Massoud intègrent le noyau de l'équipe première après 8 mois passés au centre d'accueil. Massoud, échappé des zones de combat syriennes, parle déjà le néerlandais et veut étudier à l'unif belge. Son poto Shaqer, venu d'Irak, a d'autres référents, il s'est fait... la coupe de Fellaini : " Big Mo est mon idole, je rêve de le rencontrer, je serai peut-être le Fellaini de Damme. " Jusqu'ici, le SVV local avait pour seule célébrité... Olivier DeCock, qui y a bouclé sa carrière en 2012. Présenté jadis comme pépite de l'avenir, Thomas Kaminski a cumulé les mauvais choix : chassé de St-Guidon pour ses déclarations anti-Proto, le blondinet s'est retrouvé à Chypre avant de se planter au Danemark. Recasé à Courtrai, le gus s'est présenté... 5 heures trop tôt au 1er entraînement, à 8 h du mat au lieu de 13 h : " Je voulais montrer ma grande motivation. " Souvent au mauvais moment, ce garçon. Au mauvais endroit aussi ? Belgique-Suède a fait jaser dans les candons rédimés : le cousin de... Zlatan, nommé Smajo Ibrahimovic, habite Eupen et joue médian défensif pour le FC local, le 2e club du cru après l'Alliance panda. " J'habite ici depuis la fuite de Bosnie de mes parents " dit l'alias : " Mon oncle (NDLR : le papa de Zlatan) avait opté pour la Suède. " Le gus a croisé son cousin une fois, voici 2 ans : " Il m'a questionné sur mes études et mon job, il est très sympa. " Ce que Smajo n'a pas dit à son Ibracadabra, pour ne pas le fâcher, c'est qu'il supporte... les Diables : pour le duel de l'Euro, Smajo avait mis un maillot numéroté 10 d'Hazard... avec Ibrahimovic marqué dessus. Et en misant sur un succès nordique 2-1... avec 2 pions de qui vous savez. Juste pour qualifier son cousin sans éliminer ses vrais chéris. Radja a décidé autrement. Après une campagne anti-tabac, le Club Bruges vend la sécurité routière. En préparation, les Gazelles portent sur le maillot la mention " Go For Zero " : non Michmiche, on ne cause pas de la défense ici, mais bien de l'objectif " zéro accident de la route ". Le Club a aussi une ardoise à effacer : souvent flashés sur la route de l'entraînement, Vazquéz, Vadis, Simaeys, Dierickx et Engels étaient bien connus du commissariat local... et inutile de rappeler le cas Sterchele. Signe de grande motivation, le Club consacrera même son 3e maillot... couleur or à la campagne. À moins que ce soit, par pure superstition, pour s'assurer une conduite sans risques en Champions League ? Avant Gand, Anderlecht était le seul à s'être placé au 2e tour du Grand Bal. Et Koller & Cie joutaient leurs matches en or pâle... " Fumer tue " peut-être, mais n'empêche pas la contradiction. En 2013, encore actif à Cagliari, Radja Nainggolan faisait la une d'un clip... anti-tabac tourné dans une école de la ville. Le Diable y osait même : " Je dois ma carrière à la qualité de mes poumons. " Mais si le tatoué à la rose, c'est désormais connu de tous, en grille une de temps à autre, il provoque aussi des micro-séismes. À 22h42 précises mercredi passé, les sismographes de l'Observatoire Royal d'Uccle ont mesuré une secousse sur tout le pays : Radja venait de lâcher sa patate victorieuse face à la Suède. " C'est la première fois que cela se produit sans écran géant à proximité " explique un expert de l'Observatoire. Qui se montre catégorique ; non, ce n'était pas juste De Bruyne qui, à ce moment précis, " s'en serait battu lescouilles " (sic). Cette saison, Ostende double son budget, qui passe de 10 à 20 millions d'euros. Le planning financier inclut peut-être une rubrique musicale : le noyau A vient d'enregistrer un disque avec une équipe de quartier, un mix de rythmes afros et hip-hop teintés de quelques éructations bien flandriennes. Pour ce tube intitulé " Jis doa wi ", le KVO a même tourné un clip : on y voit Canesin, Siani, El Ghanassy et même Vanderhaeghe y slamer à leur façon. Les lyrics témoignent de l'ambition de Marc Coucke : oui, le refrain ose " Barcelona losers, Real Madrid losers, KV Oostende ! " Le CD est vendu 2 euros au fan-shop et postule déjà comme hit de l'été sur la Reine des Plages. Le Président se tire une balle dans le pied, son fameux " Couckenbak " risque fort le classement vertical. Pour Galles-Belgique de vendredi, la société Wikipédia a déjà réquisitionné tous ses experts anti-hackers. Avant Belgique-Hongrie, deux farceurs avaient piraté la page officielle " Hongrie " en rédigeant déjà la déculottée des Magyars " et leur retour en pleurs au pays ". Pas de panique si le portail " Foot gallois " fait subitement mention d'un " Brexit " pour Bale & Cie : le cuir ne ferait que prolonger l'actualité. Recalé jadis à la visite médicale du CSKA Moscou, Matias Suarez avait maudit les toubibs russes. Van Holsbeeck pareil : 14 millions s'évaporaient pour St-Guidon. Mais les screenings d'avant-saison peuvent aussi sauver des vies. Le gardien du Cercle Bruges Miguel Van Damme (22 ans) s'est vu diagnostiquer... une leucémie aux tests physiques qu'il avait pourtant finis dans le top 5 des joueurs les plus en forme : le malheureux a déjà entamé sa chimio. En 2009, Walter Baseggio avait lui aussi appris son cancer de la thyroïde dans un contrôle de routine. De quoi relativiser pour Romain Reynaud : à son retour de vacances, le parieur louvaniste s'est fait remballer par Emilio Ferrera après avoir échoué aux tests physiques. En excédent de poids, le Français a apparemment forcé sur la bidoche durant l'intermède. Il a le même rictus au coin de la lèvre, mais quand même 13 cm de plus : à 19 ans, Erik Zetterberg, le fils de Pär, tente sa chance dans le foot belge. Le fiston est en test pour 3 semaines à... Roulers, où le meilleur pote de Papounet, Tom Colpaert, est DT. " Je n'ai pas hérité du coup de patte de Papa... mais moi je cours pour les autres ", taille l'héritier qui se définit comme " un vrai joueur d'équipe, type box-to-box ". Junior aurait pu rêver d'un meilleur destin : " A 13 ans, je me suis entraîné avec Romelu Lukaku en jeunes d'Anderlecht... " Ce traître d'Erik n'a pas pleuré pour Zlatan : né en Belgique, il supporte les Diables. Prochaine étape : décrocher un contrat au Schiervelde. Et faire l'ouverture de la Proximus League le 5 août face au Lierse. Pär, tu expliques au petit la recette de la carbonnade flamande ? Good news pour le portefeuille de Bart Verhaeghe : le Breydel va recevoir 10 caméras 100 % payées par l'UEFA, pour permettre le " Hawk-Eye " détectant les ballons franchissant ou non la ligne de but. Mais l'appareil ne marchera qu'en Champions League : la Pro Ligue n'en est qu'à la phase de test. En championnat et en Coupe, MPH, Clement & Cie pourront continuer tranquille à éructer sur Gumienny, Vande Velde et tutti quanti. PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITé ET WWW.RTBF.BE/SPORT