1 L'art Balette

Hormis le coiffeur, plus rien ne distingue PeterBalette de NicolasFrutos : à Anderlecht ou à Gand, les deux hommes ont le titre de Performance Manager... en attendant mieux pour le grand héron argentin. Car si HeinVanhaezebrouck a rappelé son gentil Peter avec mot d'ordre de mieux câliner ses réservistes que ne le faisait son devancier RudiCossey (rendu responsable de l'échec des transferts hivernaux), Balette est aussi chargé d'harmoniser les systèmes de jeu à tous les échelons gantois, de l'équipe A aux catégories jeunes. En clair, tous les coaches vont devoir se farcir le 3-5-2 de Tonton Hein : distribution de manuels et de tableaux noirs cet été à l'Académie buffalo. Notez : si SvenKums, BrechtDejaeghere ou NanaAsare font vite des marmots, ils auront une longueur d'avance sur leurs petits copains pour piger les schémas tactiques.
...

Hormis le coiffeur, plus rien ne distingue PeterBalette de NicolasFrutos : à Anderlecht ou à Gand, les deux hommes ont le titre de Performance Manager... en attendant mieux pour le grand héron argentin. Car si HeinVanhaezebrouck a rappelé son gentil Peter avec mot d'ordre de mieux câliner ses réservistes que ne le faisait son devancier RudiCossey (rendu responsable de l'échec des transferts hivernaux), Balette est aussi chargé d'harmoniser les systèmes de jeu à tous les échelons gantois, de l'équipe A aux catégories jeunes. En clair, tous les coaches vont devoir se farcir le 3-5-2 de Tonton Hein : distribution de manuels et de tableaux noirs cet été à l'Académie buffalo. Notez : si SvenKums, BrechtDejaeghere ou NanaAsare font vite des marmots, ils auront une longueur d'avance sur leurs petits copains pour piger les schémas tactiques. Dommage que CarlHoefkens ait déjà gratté 22 caps de Diable : une naturalisation express, et le tatoué musclé aurait pu nous jouter en automne. Tout juste reconnu par la FIFA, Gibraltar (où joue le beau Carl) intègre notre poule vers le Mondial russe 2018. Si la Bosnie n'avait pas été dans notre groupe, on aurait pu hériter du Kosovo : ouf, AdnanJanuzaj a encore frôlé un doute existentiel. Reste la vraie question : qui VanessaHoefkens va-t-elle tuyauter ? Privés d'Euro vu l'indigence de leurs Oranje, certains Hollandais s'inventent fans des Diables pour un mois. Un tenancier de café de Maastricht situé à 100 m de la frontière belge, a... déplacé les 2 bornes routières marquant le changement de territoire, question de se retrouver provisoirement en terre belgicaine. " Cette parcelle était belge avant 1920, je ne vole donc rien ", explique le cafetier, perruque de MarouaneFellaini sur la tête. Le Judas propose les Diables sur écran géant, avec dégustation de spécialités belges. Sous l'oeil goguenard des 2 maïeurs frontaliers (Maastricht et Riemst), l'aubergiste a sommé le curé local de baptiser les 2 bornes... à la Duvel, le tout bercé à la Brabançonne jouée par le voisin-trompettiste. Promis-juré : dès que les Diables sont dehors, ces fayots redeviennent oranges mécaniques. Willie est bien le roi de la literie : après avoir crevé les budgets fédéraux avec ses sièges business-class dans l'avion pour Chypre, Marco a obtenu de l'Hôtel Golf du Médoc qu'il dote toutes ses chambres de doubles pieus XXL (longueur : 2,10 m). Une spécialiste du sommeil de Saint-Trond applaudit : " Perdre 1,5 heure de sommeil diminue les réflexes de 32 % ". Confirmé : avec pareils plumards, cet EURO sera celui des géants ThibautCourtois, MarouaneFellaini et RomeluLukaku. Et dire que jadis, VincentKompany se faisait virer par DickAdvocaat pour une bête panne de radio-réveil. Et l'experte trudonnaire d'ajouter : " Le soir, pour préparer le corps à la nuit, il faut bannir les activités neuronales comme Skype ou la Playstation, je conseille aux Diables de plutôt regarder un feuilleton calme. " Déjà que Willie avait banni les femmes à l'hôtel, il va bientôt imposer Les Feux de l'Amour. Depuis le décès de GrégoryMertens, le stade de Lokeren abrite une chapelle pour se recueillir. Daknam poursuit son devoir de mémoire : un Wall Of Fame est édifié de la rue jusqu'à l'entrée du stade et rappelle en photos tous les exploits du club, des chevauchées de PrebenElkjaer aux déboulés de GrzegorzLato, en passant par les crochets de WlodekLubanski et les frappes du pauvre StephenKeshi. Les play-offs 2 contre Charleroi, Saint-Trond et Malines n'ont pas été retenus par le jury. N'en déplaise au bleu de son maillot, le Racing Genk passe au vert intégral : d'ici 2020, le stade limbourgeois sera le premier éco-stade de Belgique. 400 panneaux solaires seront mis sur les toits, le terrain sera chauffé à l'énergie verte, tout le stade tournera au bio, les émissions de C02 (1.100 tonnes actuellement ! ) seront réduites à zéro. " On a visité Wembley, Francfort et Amsterdam pour s'inspirer ", crâne le directeur commercial. Le sponsor électrique chargé du lifting gagne son nom sur la façade : ne dites plus " Cristal Arena ", dites " Luminus Arena ". PeterMaes y chopera quelques ampères gratos pour (encore plus) beugler sur ses joueurs. Rassurons les fans : les baraques à frites, kebabs, pizzas et burgers face au stade ne devront pas vendre de la salade verte. Sinon, à quand la Lampiris Arena à Sclessin ?Le RoiPhilippe viendra donc à Bordeaux mater Belgique-Irlande : tuyau pour les conseillers de Mathilde, bien lui dire cette fois qu'un Jordan n'est pas un Michy. Sinon, ThomasMeunier salue déjà le Souverain : sur sa main gauche figure la Couronne en tatouage. Mais avec dessous... la lettre " L ", pour " Landrys " son rejeton de 6 mois. À Mouscron, clair, on est monarchique : l'ex-RMP attend le fiat du Palais pour mettre un " Royal " devant son " Excelsior ". SvenKums pour HeinVanhaezebrouck, GordanVidovic et NebosjaPavlovic jadis pour GeorgesLeekens, chaque coach a ses chouchous qu'il tire partout derrière lui. JasonAdesanya, un ex-joueur du Lierse dont la sélection entachée d'une faute administrative avait failli jadis permettre à Eupen de sauver sa tête en D1, vient de prouver que l'amour vache existe aussi dans l'autre sens. Le joueur de Geel, qui n'avait signé qu'en mars dans le club campinois, a déjà rompu son contrat en enclenchant une clause très spéciale : il avait inclus dans son bail que celui-ci devenait caduc... en cas de départ du T1 VincentEuvrard. Celui-ci ayant signé au Cercle, Adesanya retrouve donc sa liberté : oui, on peut parler d'amour aveugle. Dire qu'au Standard, certains étaient prêts à payer leur entraîneur pour gratter quelques minutes... Pendant que DimitriPayet décochait sa roquette roumaine au Stade de France, les joyeux gars de Waasland avaient déjà les tests physiques et leur premier entraînement derrière eux. Premiers à reprendre vendredi, jour de lancement de l'EURO ( ! ), les gus à StijnVreven sont victimes de la superstition de leur coach : " L'an passé aussi, on a commencé tôt... et on a pris beaucoup de points au début du championnat ", explique l'Apache. Qui a aussi recruté dans les séries inférieures et veut laisser le temps à ses petits nouveaux d'absorber le régime de D1. Notez, même Beveren a ses internationaux qui reprendront plus tard : Moren, Langil, Nabab, Buatu et Jans. Pourtant, ne cherchez pas : la Norvège, la Guadeloupe, la Martinique, l'Angola et le Luxembourg ne sont pas à l'Euro 2016. Google Maps pense à tout : avant Belgique-Italie à Lyon, le moteur de recherche avait rebaptisé l'A7, la fameuse " Autoroute du Soleil " des vacanciers, en... " Autoroute de la Frite ", allant même jusqu'à parsemer l'itinéraire d'indicateurs pour tous les fritkots en chemin. Pour l'Irlande et la Suède, Google remet ça vers Bordeaux et Nice ? Oui, la vanne franchouillarde a encore de beaux jours. À quand la route du Camembert ? AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT PAR ERIK LIBOIS