1. Femmes de tête

Rayon baston, Bruges est déjà champion : dans les dernières stats de la Cellule Foot, le Club est leader aux interdits de stade (99). Faut croire que la dèche attire la cogne : encore dribblé pour la D1, l'Antwerp suit avec 72 exclus (dont 1 pour... 19 ans !), sans compter tous les excités de ce week-end qui s'ajouteront bientôt. Viennent ensuite les paumés des play-offs 1 : le Standard (71 exclus) et Charleroi (51) - preuve que les derbys wallons avec pétards, interruption et jet de mousse sur JelleVanDamme soignent les stats. Après les incidents de Roulers, Anderlecht (51, 5e) a une vraie chance de remonter au ranking. Signe que la Meuf est bien l'avenir de l'Homme, 8 dames sont renseignées : la pire crèche au RC Malines (3 ans d'interdiction), la plus vénérable affiche 46 piges et s'agite à Mouscron. Qui a dit que le Canonnier était mort ?
...

Rayon baston, Bruges est déjà champion : dans les dernières stats de la Cellule Foot, le Club est leader aux interdits de stade (99). Faut croire que la dèche attire la cogne : encore dribblé pour la D1, l'Antwerp suit avec 72 exclus (dont 1 pour... 19 ans !), sans compter tous les excités de ce week-end qui s'ajouteront bientôt. Viennent ensuite les paumés des play-offs 1 : le Standard (71 exclus) et Charleroi (51) - preuve que les derbys wallons avec pétards, interruption et jet de mousse sur JelleVanDamme soignent les stats. Après les incidents de Roulers, Anderlecht (51, 5e) a une vraie chance de remonter au ranking. Signe que la Meuf est bien l'avenir de l'Homme, 8 dames sont renseignées : la pire crèche au RC Malines (3 ans d'interdiction), la plus vénérable affiche 46 piges et s'agite à Mouscron. Qui a dit que le Canonnier était mort ? Au lieu de débusquer les joueurs non affiliés chez les autres, le White Star ferait bien, déjà, d'arrêter de jouer à 12 contre 11. Interrogé par la télé néerlandaise NOS, dépêchée spécialement chez nous pour se gausser de notre Clochemerle, le directeur du club étoilé a décrit le concept de jeu de Coach Bico : " Du 4-4-2, mais aussi parfois du... 3-5-3. " Quoi : JeffreyRentmeister, le fameux joueur-fantôme, joue de nouveau à Molenbeek ? Vu que MarcWilmots ne prendra que 2 avant-centres à l'Euro, LaurentDepoitre pourra au moins se consoler dans les bras de sa Shana. Car pour les élus en France et leurs WAGS, Willie ne doublera ni les postes, ni les jours côté câlins. Balayant les rumeurs qui, vu la proximité et la facilité de déplacements dans l'Hexagone, évoquaient déjà des 5 à 7 répétés entre ces dames et leurs chéris, le fédé limitera la récré à une visite unique... " pour casser la routine " (sic) sur tout le tournoi. " On est là pour bosser, d'ailleurs on l'a très bien fait sans les femmes au Brésil. " Faut-il chercher dans la poussée d'hormones post-Mondial l'explication du baby-boom d'après-Brésil ? Pour sûr, dès avril 2017, la natalité belge repart à la hausse. Avec peut-être 1 mois d'avance pour Lolo-le-Gantois. Et ChristianBenteke aussi ?Comme 8 autres cercles relégués de D2, Heist a joué contre Seraing son dernier match chez les pros : vive la nouvelle Superligue amateur. Le GuyRoux local CisBosschaerts (T1 depuis 17 ans !) révèle le secret des 6 saisons de D2 : " Depuis nos montées de 1re Provinciale, chaque jeudi soir, un joueur fait à manger après l'entraînement, vols-au-vents et lasagnes en tournante. " En hiver, les joueurs ont payé eux-mêmes le stage à Benidorm : 300 euros par tête... collectés via une dégustation de genièvre contre le Standard en Coupe. En 2013, le club avait obtenu sa licence grâce à un de ses joueurs... avocat, qui avait plaidé avec succès devant la CBAS. L'épisode ne s'est pas répété, Heist retourne chez les amateurs avec 4 victoires en poche... dont une face au White Star ! JohnBico ne digère pas le vol-au-vent. Ou la lasagne ? Mouscron a tout d'un grand : comme Zlatan et ses émules ayant fait de leur petit nom une marque déposée, l'Excel affichera l'an prochain sur ses maillots les seuls prénoms. Mais pas ceux des joueurs : ceux des supporters ayant remporté un concours du club. Les sobriquets s'afficheront sur le short des joueurs : on ignore si le projet est né de la difficulté de débaucher un sponsor fessier. Et si les fans devront aussi fournir le ballon du match. Faute d'avoir craché le feu à Courtrai, JonathanOkita, MartinRemacle, les Mmaee & Cie gèrent leurs punchlines à Sclessin. Le Standard donne cours de com à ses jeunes via l'ex-présentatrice de JT AnneDelvaux. Des fausses interviews sont réalisées, les ratés sont décortiqués, le non-verbal est analysé. " Les cours ont débuté lors de l'épisode SergeAurier au PSG, ça parle à nos jeunes " dit AxelLawarée. YannickFerrera est rassuré : aucun de ses djeuns ne risque de le traiter de " fiotte " sur Périscope. Sale semaine pour MarcCoucke : viré de son propre bébé Omega Pharma (avec 1,25 million de parachute quand même), le boss ostendais a même été refoulé à l'entrée du Gaverbeek. Le lecteur de tickets a bloqué le tourniquet au passage du farceur côtier, répertorié parmi les " individus black-listés " ! Zulte s'est excusé, c'était juste un bug technique. Ou une tentative de l'ex-flic FranckyDury d'éviter une énième défaite en play-offs 1 ? À Malines, ils ont le sens du corporate et du cumul interne : chaque mercredi, 2 joueurs assurent au secrétariat la vente des abonnements pour la prochaine saison dans le nouveau stade. Premiers à s'y coller, TimMatthijs et StevenDePetter ont écoulé 78 sésames en 90 minutes : très inspiré, le dernier nommé a aussi buté le samedi pour sauver les espoirs malinois en PO2. On ignore si, au même moment, SofianeHanni boostait les ventes au service ticketing de St-Guidon.Ces derniers temps, SotirosNinis greffe de la folie et du sirtaki dans le jeu carolo. Au cours de français, il a plus de mal. Côté mémorisation du noyau aussi. Depuis son arrivée en janvier, Sotiris s'est simplifié la tâche en nommant identiquement tous ses équipiers... " Fils de p... " : le témoignage est assermenté DamienMarcq himself. Faudrait juste dire à Damien et ses amis potaches d'arrêter de trafiquer le Google Traduc de leur poto grec. A Ostende, la success-story du club s'écrit aussi en phylactères : déjà connu via son fan n°1, le caricaturiste Kamargurka, le KVO lance sa propre BD. Avec MarcCoucke, JordanLukaku et FrankBerrier dans les rôles-titres : Coach Vanderhaeghe a aussi son personnage... même si, ose l'intéressé, " j'ai eu du mal à me reconnaître. " Le cartoon est tiré à 20.000 exemplaires, son auteur a déjà fourni un album centré sur... ElioDiRupo. Ça sent vraiment le retour dans l'ombre pour Marc Coucke. PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT