1. Hors d'ici

JasonVandelannoite n'en loupe pas une : l'ex-espoir du Club Bruges, très porté sur la bonne chère, avait placé sa boudine dans le foot maltais après s'être fait virer de Tubize pour un petit shoot de fumette. Aujourd'hui recasé à Petegem (7e en D3A), il risque de lui causer une cascade de défaites pour les matches auxquels il a participé. Car l'an passé, le bon Jason s'est fait... interdire de stade jusqu'en 2018 pour avoir joué du poing dans une baston entre fans brugeois et gantois. Battu par Petegem, Alost a levé le lièvre et espère récupérer des points pour la montée. Vandelannoite plaide, lui, la boulette administrative : sa punition aurait été levée sans que le club ne soit au courant. Si la manoeuvre échoue, il restera le scénario du sosie. Inutile de faire le coup du chapeau mou et de la veste claire, MohamedAbrini a déjà avoué.
...

JasonVandelannoite n'en loupe pas une : l'ex-espoir du Club Bruges, très porté sur la bonne chère, avait placé sa boudine dans le foot maltais après s'être fait virer de Tubize pour un petit shoot de fumette. Aujourd'hui recasé à Petegem (7e en D3A), il risque de lui causer une cascade de défaites pour les matches auxquels il a participé. Car l'an passé, le bon Jason s'est fait... interdire de stade jusqu'en 2018 pour avoir joué du poing dans une baston entre fans brugeois et gantois. Battu par Petegem, Alost a levé le lièvre et espère récupérer des points pour la montée. Vandelannoite plaide, lui, la boulette administrative : sa punition aurait été levée sans que le club ne soit au courant. Si la manoeuvre échoue, il restera le scénario du sosie. Inutile de faire le coup du chapeau mou et de la veste claire, MohamedAbrini a déjà avoué. MarcCoucke avait une vraie raison de driller ses ouailles pour fesser les Mauves : si Anderlecht foire le titre, SilvioProto a son billet gratuit pour un départ, c'est mis dans son contrat. Après ses vieux fonds de sauce mauves FernandoCanesin, GohiBiCyriac, JordanLukaku et BrunoGodeau, la wereldploegske du pharmacien lorgne le grand Silvio, sommé de choisir entre l'ouzo d'Olympiakos et le maatje flahute. C'était de ça qu'il causait, le Proto, avec ses fans fadas du Schiervelde ? L'Union St-Gilloise réinvente la prévention anti-hooligans. Avec juste 950 tickets pour les fans de l'Antwerp à l'Union, et pour éviter les infiltrés visiteurs dans les blocs locaux, la vente au guichet était conditionnée à un passage en interview... dans le bureau du manager jaune et bleu. Au menu, test de langue et quizz-express : chacun devait répondre... dans un français fluide à des questions de connaissance sur l'Union ! Comment ça, je cause Frans avec l'accent de Deurne ? Comment ça, j'ignore qui était JulesPappaert, le capi de l'Union 60 ? A croire que JulienLepers avait retrouvé embauche au Parc Duden. Heureusement, l'Union a gagné dimanche, et le titre se jouera contre Eupen au Bosuil. Car pour ces tickets-là, certains Anversois ont campé la nuit sur place : le lendemain se dressait 1 km de file devant le guichet... Grâce à la pitrerie mauve de Roulers, Bruges respire pour le titre. Le Club bosse aussi pour les poumons des fans : le Breydel pratique l'interdiction de fumer au stade depuis 2 ans et lance en mai 7 séances... anti-tabac pour les Gazelles accros à la sèche. Papy Simons (qui d'autre ?) est le visage " santé " de la campagne. Le tout sera mené par un tabacologue réputé : on ignore s'il se nomme MichelPreud'homme et s'il va prôner le snus à mâcher. Jeudi dernier, au coup d'envoi de Gand- Anderlecht, SvenKums a enfin reçu son Soulier d'Or : comme de coutume, le fournisseur a doré une pompe perso du lauréat par procédé chimique d'électrolyse. " Il a dû la réparer car un stud était tout tordu mais je voulais cette chaussure absolument, c'est celle avec laquelle j'ai joué tout le 1er tour. " Assailli de demandes, Kums a refusé de faire la pub d'un fitness des Ardennes mais pour une autre, il pose sur une toilette : Sven est le visage de la campagne nationale contre le cancer du côlon. Sa notoriété nouvelle a aussi ses avantages : " Je ne vais plus avec ma femme au Delhaize, on est sans cesse arrêté pour causer. " Du coup, Sven jardine à la maison et tond sa pelouse. Le mimétisme sans doute : cette saison, le jardinier de la Ghelamco Arena a déjà dû changer quatre fois son gazon. Promis, juré : KoenDeBrabander, le nouveau CEO de l'URBSFA, gagnera moins que StevenMartens. Car si son salaire annuel (350.000 euros) surpasse son devancier (300.000), il englobe l'auto de fonction, le gsm et les avantages extra-légaux. Mais De Brabander n'a plus droit aux bonus de Martens, qui approchaient les 100.000 boules. Au moins, De Brabander n'aura pas trop dur pour retenir le nom du vrai boss : au cabinet de réviseur, son CEO s'appelait Hans... Wilmots. Miser sur un Westerlo-OHL d'Espoirs, même si le contrat l'interdit, est une opération quasi-blanche. RomainReynaud (OHL) s'en tire avec 500 euros d'amende : comme le Français avait gagné 400 boules sur le 0-2 de l'équipe B avec une mise à 50 euros, l'affaire lui coûte 150 euros. Qu'il pourra récupérer via sa plainte contre le journal " ayant nui à son honneur " : " On a écrit plus de pages sur moi que sur les attentats du 22 mars " a osé le gus. Euh, on parie ? Il fut 2 fois champion avec le Beveren de Jean-MariePfaff, WimHofkens, HeinzSchönberger et ErwinAlbert. Il avait mangé DiegoMaradona au Mundial 82 et fut le seul back gauche des Diables à soutenir la comparaison avec, sur l'autre flanc, l'immense EricGerets. Mais MarcBaecke ne frappera plus du gauche : à 59 ans, touché par la maladie de Buerger et fumeur invétéré, l'ex-Beverenois a dû se faire... amputer de la guibolle. " C'était ça ou voir le mal remonter vers le coeur " dit-il. De fait.Avec tous ces rochers partout à Gibraltar, fallait bien que ça arrive. Actif au Manchester FC 62 local, CarlHoefkens a pété samedi son beau Jeep gris contre un rail de sécurité et s'en sort avec la frousse de sa vie : " J'ai cru mourir trois fois " a tweeté le Monsieur à sa Vanessa. Qui, durant la trêve du foot local, passe son temps à la salle de body-building, à juger les vidéos dont il arrose son compte Instagram. La gonflette, un vrai truc de famille. Le hasard fait bien les choses : juste quand il perd BenoîtPoulain sur blessure, Bruges peut re-compter sur BrandonMechele. Exclu avec les Espoirs, le stopper purgera sa suspension... en septembre, car la compète des Espoirs finit le 2 mai. Et les règlements fédéraux sont clairs... pour ceux qui s'y retrouvent : une suspension ne s'applique en Première... que si un match des Espoirs a lieu le même week-end. Même ça, MPH le savait. PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT