1. Dries est classé

S'il a le pied agile et le crochet court, DriesMertens a aussi une brique dans le ventre et le goût de la vieille stèle : déjà logé avec Madame dans un château Renaissance de la Baie de Naples, le pocket-player des Diables s'est offert pour l'An Neuf une vieille bâtisse de Louvain, sa cité natale. À la recherche d'une demeure dans le coeur historique, le couple Mertens a craqué, lors de l'entretien commercial, pour le... propre bureau de sa conseillère immobilière : un hôtel de maître baroque classé du XVIe siècle, demeure des notables de la ville. " C'est un joyau architectural, la plus belle maison de Louvain ", explique l'ex-proprio : Mertens pourra bosser ses décalages " crochet-inté enroulé " dans l'escalier monumental et le jardin restauré comme à l'origine. Et sait déjà à quoi il affectera sa prime de l'Euro 2016. Avec encore plus de raisons que les autres de vouloir le gagner : faut rembourser la banque...
...

S'il a le pied agile et le crochet court, DriesMertens a aussi une brique dans le ventre et le goût de la vieille stèle : déjà logé avec Madame dans un château Renaissance de la Baie de Naples, le pocket-player des Diables s'est offert pour l'An Neuf une vieille bâtisse de Louvain, sa cité natale. À la recherche d'une demeure dans le coeur historique, le couple Mertens a craqué, lors de l'entretien commercial, pour le... propre bureau de sa conseillère immobilière : un hôtel de maître baroque classé du XVIe siècle, demeure des notables de la ville. " C'est un joyau architectural, la plus belle maison de Louvain ", explique l'ex-proprio : Mertens pourra bosser ses décalages " crochet-inté enroulé " dans l'escalier monumental et le jardin restauré comme à l'origine. Et sait déjà à quoi il affectera sa prime de l'Euro 2016. Avec encore plus de raisons que les autres de vouloir le gagner : faut rembourser la banque... RolandDuchâtelet reste un visionnaire. Seul membre du G5 hostile aux play-offs 1 à leur création, l'ex-gourou rouche est rejoint par le Club Bruges. " Nous voulons le retour à un championnat régulier à 16 clubs ", ose VincentMannaert : " En PO1, les grands clubs sont pénalisés par leur lourde saison européenne. " Et si les Gazelles n'avaient pas coincé l'an passé après avoir dominé la phase classique, elles auraient dit pareil ? À ce stade, Anderlecht ne réclame toujours, lui, que la fin des points divisés par 2. Les cadors sont durs avec leur propres créatures... Si Zizou cherche un allié pour convaincre le directoire du Real Madrid de signer EdenHazard l'été prochain, il peut sonner HansDeneyer : cet avocat de Gammerages (Brabant flamand) possède... 0,0005 % des parts du club madrilène. " Je suis fan merengue depuis toujours ", dit le gus : " Lors d'un match que je suivais en VIP, des hôtesses du club proposaient des actions à 30 euros l'an, j'ai plongé. " Grand fan de Michel et Raùl, Deneyer fait partie des 80.000 socios du -Real, les " Madridistas ". Et reçoit chaque semaine dans sa boîte le magazine du club : " On reçoit chaque année un cadeau aux couleurs du club, la newsletter nous informe même des activités de transferts, on reçoit parfois des scoops... " Si Eden devient le 2e Belge de l'Histoire après FernandoGoyvaerts à endosser la tunique immaculée, le Pajottenland sera au parfum avant tout le monde. Suite aux vocalises classieuses de BenitoRaman " Tous les paysans sont des homos ", la Pro-Ligue va envoyer ses scouts audio dans les stades pour identifier tous les chants ou slogans nauséabonds : dans le pire des cas, les clubs seront privés de points dès les PO1. S'il veut conserver son titre, Gand doit donc d'urgence prêter son Benito chanteur à la concurrence. Et espérer que les rivaux ne paient pas de faux fans grimés en Buffalos pour chanter dans ses tribunes. Sous le terril, point d'état d'âme : Genk n'a accepté d'emmener en stage hivernal six de ses jeunes pépites, encore médaillés de bronze au Mondial U17 avec la Belgique en octobre, qu'à une seule condition : qu'avant de décoller pour San Pedro Del Pinatar de Murcie, ils prolongent leur contrat aux conditions du club. " On laisse d'autres joueurs au pays pour leur faire de place, pas question qu'ils profitent du stage... pour après signer ailleurs ", explique le DG PatrickJanssens, qui a troqué ses valeurs d'ex-Président des Socialistes flamands pour le cash-banking du foot pro. Et aussi bien retenu la leçon du Standard, qui a vu ses joyaux de la levée 1999 filer ailleurs : pour les 20 ans de son Arrêt, Jean-MarcBosman a dû grincer. Parmi les 6 Espoirs genkois, la grande star des Diablotins médaillés au Chili, DanteVanzeir, se serait fait quelque peu tirer l'oreille. Loin des bourdes de son Tonton Abbas, MehdiBayat veut gouverner avec l'oreille des fans. Dès lors, il peut rappeler dare-dare le tailleur privé de Super-Zèbre : sur la toile, une pétition réunissant 311 paraphes flingue le nouveau look de la mascotte chérie, inaugurée au boxing-day face à Genk. Une " mascotte ridicule, née un soir de guindaille en Ville-Basse d'un amour interdit entre un girafon et une biche ", ose même un signataire. Suivi par un autre : " Je pensais que les expériences de laboratoire en matière de naissances étaient contrôlées, la preuve que non... " Et un dernier supporter de réclamer une mascotte... copiée sur celle de la Juventus, le grand rêve à Felice. Les rayures noir-blanc, Charleroi les a déjà. Mais ChristopheDiandy n'est pas encore PolloPogba. En janvier, le paracétamol revient en force. Comme LucasBiglia jadis, LeandroTrossard (OHL) a sorti le coup de la migraine subite pour zapper le départ en stage de son équipe. La fièvre est d'origine minière : le feu follet louvaniste veut forcer son retour à Genk, et l'idée du mal de tête viendrait de PeterMaes en personne. Trossard est plus doué pour le remède anti-lèpre que pour le mal de caboche : avec 1.680 euros, c'est son maillot qui avait gagné l'enchère de Noël de la Ligue Pro pour l'Action Père Damien, devant JelleVossen (1.461) et DennisPraet (1.240). Entraîneur, Président et stade : Gand n'a pas chômé sous les boules du sapin. Après avoir arraché la signature de Coach Hein pour un séjour prolongé en Buffalo, IvanDeWitte a rempilé comme Président : l'homme qui s'était fixé un titre de champion comme épilogue de son CV s'est donc pris au jeu au point de jouer les prolongations. Mieux : après avoir peiné pour aligner une 2e brique derrière ses multiples 1res pierres inaugurales de sa Ghelamco Arena, le boss buffalo est aujourd'hui sûr d'y garder son club... 50 années supplémentaires. Lors d'une refonte du capital de la société qui gère le stade, la Ville de Gand vient de prendre les rênes du pouvoir avec 79 % des parts (49 % auparavant). Il en aura mis des coups de pouce pour son copain Ivan, le maïeur DanielTermont.... Si vous foirez le chevelu nantais, tentez le vieux blond crépu : après avoir approché GuillaumeGillet, le Los Angeles Galaxy voulait signer OlivierDeschacht pour l'été prochain. Mais Oli devait revoir ses émoluments : Gerrard, RobbyKeane et DosSantos squattant déjà à L.A. les 3 postes les mieux payés, Mister Sporting butait sur le salary cap et devait diviser son salaire mauve par deux. Une perspective de T6 au Parc le tentait davantage, semble-t-il. Oli devait aussi persuader sa douce Annelien de zapper ses télé-crochets flamands pour les surfeurs californiens. Et camper la WAG auprès de Victoria et Shakira, que DavidBeckham veut toujours réunir à Miami via un contrat pour GérardPiqué, n'a pas convaincu l'ex-Miss de Wijtschate. Du coup, JelleVanDamme est cité dans la Cité des Anges. Clair : après LoloCiman, la MLS craque pour la fine fleur de nos arrières laqués. Trop marre de partager la douche avec les U21 ostendais le lundi soir, BjornRuytinx troque la sole meunière pour les plaques de pétrole du Port d'Anvers. Arrières de D3B, sortez vos jambières reçues à Noël : dernier venu de Beerschot-Wilrijk, El Toro a juré de chiper le titre à Bocholt et Oosterzonen pour remonter très vite. Quelqu'un a expliqué à Bjorn qu'avec la nouvelle D2-cartel à 8, le titre ne suffit plus ? Au moins, s'il revient chez nous, MehdiCarcela ne devra plus sortir couvert. PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT