1. Vas-y, poulet

Entre deux dérapages (in)contrôlés, une lèche humide à un fan en plein Clasico et des rumeurs invérifiables sur le " comment gratter des minutes auprès d'un ex-coach combinard ", JonathanLegear frit la volaille. Depuis 5 semaines, son enseigne de burgers " à base de viande de poulet de qualité " (sic) casse la baraque. Situé en plein quartier hype de Liège, le Tchicken's Bar propose 11 burgers différents, des salades fraîcheur et des frites 100 % patates primeur. Jona a bien calculé son truc : " Les taux sont au plus bas, j'encourage les jeunes à investir. " Le flop du Good Kompany, Grand-Place à Bruxelles, ne l'a pas refroidi : " Mon loyer est... 25 moins cher que celui de Vincent. " Précisons que le Tchicken's Bar n'a pas d'annexe drive-in ou de service à la pompe.
...

Entre deux dérapages (in)contrôlés, une lèche humide à un fan en plein Clasico et des rumeurs invérifiables sur le " comment gratter des minutes auprès d'un ex-coach combinard ", JonathanLegear frit la volaille. Depuis 5 semaines, son enseigne de burgers " à base de viande de poulet de qualité " (sic) casse la baraque. Situé en plein quartier hype de Liège, le Tchicken's Bar propose 11 burgers différents, des salades fraîcheur et des frites 100 % patates primeur. Jona a bien calculé son truc : " Les taux sont au plus bas, j'encourage les jeunes à investir. " Le flop du Good Kompany, Grand-Place à Bruxelles, ne l'a pas refroidi : " Mon loyer est... 25 moins cher que celui de Vincent. " Précisons que le Tchicken's Bar n'a pas d'annexe drive-in ou de service à la pompe. C'était écrit : dès sa signature à Westerlo, BobPeeters a reçu un SMS de félicitations. Cette fois, GeorgesLeekens n'a pas osé : c'était HarmVanVeldhoven, le coach déchu : " J'ai directement rappelé le numéro pour être sûr que c'était lui ", a précisé Peeters. Qui a aussi décidé de durcir la discipline au vestiaire. Notamment sur l'usage des GSM durant les heures de travail. Sans blague ? À Saint-Trond-Mouscron samedi, les mesures anti-terreur ont ciblé des victimes de choix : pour sa 2e Ladies Night, le Stayen a imposé à ces dames de venir... sans leur indispensable sac à main, sécurité oblige. Tout n'était pas perdu : les 1.200 élues recevaient chacune l'entrée gratuite, 3 flûtes de cava et un panier de délicatesses locales. Les nanas des joueurs étaient aussi présentes. " Je zieute plus le physique des joueurs que la tactique ", a osé Madame Kotysch, qui avoue kiffer Edmilson et Dutoit. Dommage d'ailleurs que les Canaris n'aient pas plus lorgné sur le Mouscronnois Badri. Juste à côté, la femme du coach CathieO'Loughlin avait plus l'oeil : " Au Congo, je suivais tout parmi 80.000 spectateurs, avec notre fille on donne à Chris notre avis tactique chaque semaine. " La chute des Canaris au classement, c'était donc ça ? WilliamDutoit re-tweete souvent des rumeurs l'annonçant au Standard en janvier ou des messages de fans rouches rêvant de sa venue. Mais entre 2 re-tweets, il ouvre aussi au facteur. Le dernier colis émanait de SimonMignolet, son devancier au Stayen, avec dedans... son propre maillot de Liverpool : ça fait déjà un maillot rouge pour le dress-room. Manque plus qu'Hubert et Thuram de Sclessin lui envoient une chasuble. Ou leur scalp, c'est selon. On peut jouter Gooik, Oetingen ou Denderzonen Pamel le dimanche et avoir faim de grands horizons. Joueur au RSD Jette (P2A), AldairCruzDosSantos revient d'un stage avec son équipe nationale de... São Tomé-et-Principe. Ce petit pays de la corne africaine atlantique classé 157e à la FIFA a gratté, en septembre face à l'Ethiopie, la... 2e victoire de son histoire (1-0). " L'équipe avait besoin d'un médian ", explique le Jettois, qui a vécu au pays jusqu'à 13 ans avant de rallier la Belgique : " C'est mon... cousin qui a soufflé mon nom au sélectionneur local. " Lors du stage, Aldair s'est surpris lui-même : " Je côtoyais des gars de D2 et D3 portugaise et grecque, je craignais ne pas avoir le niveau mais je n'ai pas démérité. " Et le gus de rêver à une sélection, en mars contre la Libye, pour la campagne de CAN. Merci, Gooik et Oetingen. Pour mieux digérer la butante discontinue de JérémyPerbet, DavidPollet a son truc : " Je vois un coach mental, je lis des bouquins de psychologie, ça m'évite de broyer du noir. " Avoir ciré le banc gantois durant un an a du bon : les Buffalos ont une psy professionnelle dans le staff. Si Superpopo dit au vestiaire des trucs bizarres comme " surmoi ", " catharsis " ou " trouble anxieux ", ses collègues zébrés ne doivent pas stresser. En attendant de réussir avec M'Gladbach ce qui avait foiré avec Zulte (en clair, agripper ThorganHazard), HermanVanHolsbeeck peut surfer sur le website rhénan. Rien que pour leurs fans belges et hollandais, les Poulains ont lancé leur portail en néerlandais : on trouvait déjà des versions anglaise, espagnole et... chinoise. Unilingue convaincu, Thorgan n'y naviguera pas. Mais BerndThijs, WesleySonck, IgorDeCamargo et FilipDaems, qui cumulent 17 saisons à Borussia-Park, pourront y faire des piges. La régime de terreur n'a pas pour seul effet d'imposer des huis-clos stupides ou de pousser RomeluLukaku à revendre ses propriétés de Molenbeek. Les djihadistes ont même eu la peau des poilus : faute de forces de l'ordre, on a annulé à Ypres le tournoi annuel de jeunes qui célèbre la trêve de Noël 1914. Même le Comité des Litiges qui devait traiter le dossier Charleroi-Standard a été reporté pour raisons de sécurité. L'avocat rouche avait-il des pétards en poche ? Si Anderlecht cherche du jeune talent tchèque en janvier, il peut sonner chez JanKoller. Parmi les rares spectateurs entrés au Stade Louis II de Monaco, impossible de louper le double mètre de Smetanova Lhota : toujours flanqué de sa sculpturale Hedvika, Koller prépare sa reconversion d'agent et suit les pépites tchèques. À 42 ans Koller promène toujours son 52 taille fillette : " Je joue et je fais aussi T2 dans la 3e équipe de Monaco en 7e division... et je joue au hockey sur glace à Nice. " De son époque chez Saint-Guidon, Koller n'a reconnu que MichelVerschueren et BesnikHasi : " Joueur, il causait déjà beaucoup tactique. " Et aussi OlivierDeschacht... mais pas pour son pied gauche : " Je m'en souviens car son père était sponsor de Lokeren... " Trop salaud pour Oli. Vainqueur à Charleroi, GeorgesLeekens n'a pas manqué de féliciter FeliceMazzù. " J'avais croisé Felice à Courtrai en scouting pour Tubize : réalisme, passion, vision collective, il avait déjà tout d'un grand. " Au point que McTheKnife, à l'en croire du moins, voulait l'intégrer à son staff : " J'ai pensé à lui dans mon coeur (sic), je ne lui ai rien proposé car mon staff était complet... mais j'avais bien évalué son potentiel. " Felice, tu dis merci au monsieur ? PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT