1 Bleu Buffalo

Être champion gantois fait même marcher sur l'eau : les 3 Buffalos de Willie ont révélé d'incroyables talents. A Neerpede, avec Mignolet et Gillet dans les bois, Sels a joué... back droit, en marquage culotte sur Hazard : paraît qu'Eden n'en a pas touché une. Très discret sur sa zizique de bizutage, Depoitre l'a été moins face aux fiches de Captain Kompany : Lolo a remporté le Quizz des Diables. N'est pas ingénieur qui veut. Récompense : 1re cap, 1er pion. Kums, lui, était VRP d'Adidas : depuis que le Pirlo gantois a signé un contrat d'exclu pour de nouvelles slaches, l'homme qui ne marquait jamais a buté 4 fois contre le Standard et Bruges. Un coup de pub divin pour la sortie imminente, après 18 mois de brainstorming, du fameux maillot des Diables pour l'EURO. Avec une version... bleue pour les matches en déplacement. Pour mieux se fondre en France ?
...

Être champion gantois fait même marcher sur l'eau : les 3 Buffalos de Willie ont révélé d'incroyables talents. A Neerpede, avec Mignolet et Gillet dans les bois, Sels a joué... back droit, en marquage culotte sur Hazard : paraît qu'Eden n'en a pas touché une. Très discret sur sa zizique de bizutage, Depoitre l'a été moins face aux fiches de Captain Kompany : Lolo a remporté le Quizz des Diables. N'est pas ingénieur qui veut. Récompense : 1re cap, 1er pion. Kums, lui, était VRP d'Adidas : depuis que le Pirlo gantois a signé un contrat d'exclu pour de nouvelles slaches, l'homme qui ne marquait jamais a buté 4 fois contre le Standard et Bruges. Un coup de pub divin pour la sortie imminente, après 18 mois de brainstorming, du fameux maillot des Diables pour l'EURO. Avec une version... bleue pour les matches en déplacement. Pour mieux se fondre en France ? Si les grands penseurs de l'ex-futur stade du Parking C cherchent des idées pour relancer leur paquebot (et le rendre rentable...), ils peuvent sonner ce... peintre sponsor de l'Antwerp. Cette entreprise, qui vient de repeindre le Bosuil en échange de panneaux pub, veut y organiser en mai... un concours hippique. Même une nouvelle pelouse après passage des canassons est budgétisée. D'ici là, l'Antwerp espère avoir chevauché sur la D2 après 11 ans de purgatoire. Le futur champion sacré au Schiervelde, oui, c'est possible. S'il se qualifie pour les PO1, Ostende devra jouer ses matches à Roulers car la rénovation de l'Albertpark débute en mars : " On jouera 10 matches en déplacement, c'est un handicap ", dit Luc Devroe. Qui a oublié que voici 2 ans, il avait encore son bureau de DT au Schiervelde. Notez, le KVO affiche pour l'heure le meilleur bilan away de D1 (8/12) : de quoi se plaint-on ? Le directeur commercial Patrick Orlans tempère : " On va créer une ambiance de chez nous en déplaçant nos mascottes et nos tribunes tubulaires, personne ne sera dépaysé. " Avec aussi les étals cabillaud et la bande-son signée Arno ? " On aura aussi l'espace pour nos animations d'après-match ", poursuit Orlans. Ouf, le Président pourra chanter Couckenbak sur son podium VIP. Un enseignement du trip à Andorre : les Diables ne sont pas physionomistes. À l'Estadi Nacional, Witsel & Cie n'ont pas reconnu... leur maître d'hôtel du petit déjeuner. Le médian Edu Peppe était de service Bacon &OEufs à la coque le matin même, au palace où les Diables créchaient. Déjà que Mignolet s'est fait battre sur péno par le boulanger du coin. Et qu'Eden a déçu le puériculteur, le policier et le jardinier en promettant son maillot au mécanicien. La guérilla larvée St-Guidon-Sclessin peut reprendre : Daniel Van Buyten, l'homme qui, voici 12 mois, aurait bien gratté une dernière pige de prépension en mauve, siège donc au CA rouche. V'là déjà un truc que Luciano n'aura pas réussi dans l'autre sens, vu l'opprobre des bobos brusseleirs à l'installer parmi eux. Dans son bel organigramme, Venanzi voulait bien Big Dan, mais pas Bodart, ni pour ses bois malgré un Thuram erratique, ni pour sa salle des coffres-forts : le réseau Henrotay pèse plus lourd que celui du bon Gil en zone de Han-sur-Lesse. Van Buyten a même déjà phonéGuardiola, des fois que Pep aurait des excédents dans son noyau-culotte de peau. S'il devait tomber en disgrâce (et si Klopp ne le chope pas pour Anfield Road...), Lewandowski peut résoudre les insomnies offensives de Ferrera : 14 buts en 17 jours quand même... Pigé, Santini ? Après 30 ans de bons et vocaux services, le speaker du Cercle Bruges s'en va. La vacature est parue sur le site : le successeur doit avoir voix chaude et diction parfaite, être dispo un dimanche sur deux, bosser bénévolement... et ne pas supporter le Club voisin. Chaque candidat envoie une maquette audio de 30 secondes, un jury d'experts tranchera. Avec leur nouvelle prof de chant, les réservistes gantois ont leur chance. Pedersen n'a que 34 minutes au compteur cette saison. Ofir Marciano déprime sec : sa place dans les bois mouscronnois, l'Israélien l'a perdue pour un crooner de troquet. " Avant de faire gardien, je voulais être chanteur ", dit Vagner Da Silva : " Mon idole est Michel Telo, j'ai lâché le micro en allant par hasard voir jouer mon oncle. " Affublé du dossard 86, son année de naissance, Da Silva portait aussi le 33 : " En référence à Jésus-Christ... " Pour Marciano, le combat devient vraiment trop inégal. Avoir calé 66 prunes avec une toque du mineur laisse des souvenirs : Wesley Sonck revient à ses amours de Genk, il va apprendre aux jeunes avants de l'Académie Jos Vaessen comment les mettre bien profond. Avec aussi un petit salto derrière comme Wes faisait après chaque butante ? Sonck étoffe ainsi son épais portefeuille d'activités : analyste télé multicartes, il avait aussi joué un petit rôle dans une série policière en Flandre. Si, plus tard, Genk doit rappeler tous ses ex-pichichis, il devra lancer un avis de recherche en Croatie pour Strupar, ressortir Barda du kibboutz, tirer le père Oularé des jupes de son fiston et vérifier si Kevin Vandenbergh a retrouvé son flair à Dessel (D2). Et surtout convaincre les fans que Vossen n'est pas juste un Judas égorgé sur les campagnes Facebook. Au fait, Dagano : quelqu'un a vu Dagano ? Bart Verhaeghe est un vrai sportaholic : en son château de Bever, le Président brugeois a son hall de sport perso, son terrain de foot avec gazon-billard bien supérieur au Breydel... et même son coach perso dispo 24 h sur 24. Car chaque jour, le boss panache 1 heure : vélo, natation, jogging, aviron ou tennis. Le mercredi, c'est foot avec les potes : " Bart est un grand technicien, on l'appelle Rik Coppens ", dit l'un d'eux. Info à MPH s'il ne résout pas l'équation Vazquez-Vanaken. Bombardé icône des gens de moindre taille après les déclarations d'Hasi, Jean-François Gillet percute aussi chez les peintres à la bombe. Après le triple strike de Jef face aux botteurs mauves, un artiste de rue, fada du Yellow Red, s'est fendu d'une... fresque sur un mur du centre de Malines : Gillet y arbore 3 doigts triomphants pour que jamais on n'oublie son exploit du Parc. Le tagueur en question, qui se fait appeler Passie De Wilde en hommage à l'ex-flanc droit crépu du grand Malines Pascal De Wilde, avait déjà croqué Lei Clijsters, Piet Den Boer, Aad De Mos et Aleksandar Jankovic sur les crépis de la cité archiépiscopale, un peu à la manière du parcours BD urbain de Bruxelles. L'histoire ne dit pas si la reproduction de Gillet fait 1,20 m comme l'original : Besnik, tu cours mesurer ?