1. One grenadine, please

Où les Red Devils passent, le reste trépasse. Derrière le 0-4 historique du Breydel, toute la smala Preud'homme a dégusté : Megan, la fille à Mimiche, n'a pas tenu longtemps la vareuse gagnée chez DaleyBlind, un vaurien lui a chipé son sac au Spelershome brugeois... et le Club a même publié un avis de recherche officiel. L'Hôtel Van der Valk se souviendra aussi des VanGaal Boys : ses 112 chambres ont été réquisitionnées. La Direction a reçu une To Do-List de 5 pages avec les diktats du pélican batave : sauna fermé, interdiction de fournir les journaux aux joueurs. Pareil pour le Coca pour Fellaini & Cie : seule une grenadine light était tolérée. Et les blancs de poulet devaient être cuits sans peau. Au diable les autographes, le personnel était interdit de causer aux joueurs. Si c'est la recette pour un score-fleuve, MPH l'a sûrement pratiquée face au Standard.
...

Où les Red Devils passent, le reste trépasse. Derrière le 0-4 historique du Breydel, toute la smala Preud'homme a dégusté : Megan, la fille à Mimiche, n'a pas tenu longtemps la vareuse gagnée chez DaleyBlind, un vaurien lui a chipé son sac au Spelershome brugeois... et le Club a même publié un avis de recherche officiel. L'Hôtel Van der Valk se souviendra aussi des VanGaal Boys : ses 112 chambres ont été réquisitionnées. La Direction a reçu une To Do-List de 5 pages avec les diktats du pélican batave : sauna fermé, interdiction de fournir les journaux aux joueurs. Pareil pour le Coca pour Fellaini & Cie : seule une grenadine light était tolérée. Et les blancs de poulet devaient être cuits sans peau. Au diable les autographes, le personnel était interdit de causer aux joueurs. Si c'est la recette pour un score-fleuve, MPH l'a sûrement pratiquée face au Standard. KevinDeBruyne n'oublie jamais d'où il vient : sur les 74 mallettes livrées par City, Genk va en toucher 2 et Gand... une demie - merci, la FIFA, pour les clubs formateurs. Charleroi a moins de bol pour Kebano : des 4 briques reçues de Genk, le Sporting doit en refiler 2 au PSG, l'accord de 2013 prévoyait un bonus de 50 % sur la future mutation. De quoi, pour le trésorier francilien, payer... un mois de salaire à son Zlatan. Il se dirait que les Bayat Brothers ont été plus filous que les filous : Genk aurait accepté de douiller plus sur Dewaest en échange d'un rabais sur Kebano. CQFD : ça ferait moins de thunes à re-virer vers Paris. On conseille à Neeskens de mieux régler son GPS que ses aînés du PSG 1983 du temps des cartes routières : venus jouter Waterschei, LuisFernandez & Cie avaient inversé " Gand " et " Genk ". Et étaient repartis les valises bourrées d'un 3-0. Grâce aux connexions de son T1 à Barcelone, Eupen a signé le Vénézuélien Jeffren, un gus formé à La Masia avec... Messi, Iniesta et Fabregas. En 3 ans au Camp Nou, Jeffren a joué 34 matches pour Rijkaard et Guardiola. Il était du noyau vainqueur de Manchester à Wembley en finale de la CL 2011. Mais sans gratter feuille de match : les Pandas tiennent leur Vermaelen à eux. Bienvenido, hombre : après Coxyde dimanche, l'Alliance va samedi à Dessel.En tirant le Zenit, Valence et Lyon, Gand n'a pas décroché ses étoiles. MichelLouwagie s'est consolé avec l'éviction de Bruges : les Buffalos ne devront pas partager les 3 millions du market-pool UEFA pour le foot belge. En vadrouille avec Monsieur au Gala de Monaco, Madame Louwagie a aussi gagné sa journée : elle s'est selfitée avec Messi et Ronaldo. Vanhaezebrouck, lui, a juste eu les bisous d'un vieux maître : Coach Hein était coincé à la Commune de Menin qui le faisait Citoyen d'Honneur. Une cérémonie en forme de trahison : le 1er prof de Hein au Collège Saint-Paul de Wevelgem a révélé que son élève avait toujours supporté le pire ennemi buffalo, le Club Bruges. Pour preuve ? La couleur de l'écharpe qu'il portait chaque jour en classe... Et l'orateur de conclure : " Hein entraînera un jour son Club. " Louwagie, relis vite les petits caractères d'un éventuel débauchage. 5. Circulez, rien à voir La Ligue Pro veut tout savoir sur les comptes des Diables, mais qu'on farfouille chez elle lui plaît moins : elle attaque en justice la terrible ISI, l'Inspection Spéciale des Impôts. PierreFrançois ne digère pas la descente du 25 mars dernier : les vampires fiscaux avaient saisi moult documents et fichiers des laptops laekenois. La Ligue Pro dénonce " l'intrusion dans des données confidentielles. Déjà saoulé par les montages de Boussoufa, RogerVDS fait une acné aux chiffres. Après 16 mini-apparitions en 2 ans au Lierse et Ostende, Hoefkens regrettait sans doute Stoke : Carl s'offre un dernier grand transfert à... Manchester. Mais ChrisSmalling ne doit pas craindre pour sa place : Hoefkens rejoint le fameux... Manchester 62 de Gibraltar, un club fondé en 1962 par les aficionados locaux des Red Devils. Hoefkens ira à pied : les 10 clubs du championnat domestique jouent leurs matches... dans le même stade. Carl a un challenge de taille à relever : le Manchester des lieux n'a plus gagné sa ligue puis 1999, l'année du succès des FergieBoys en Champions League, au bout de 95 minutes folles face au Bayern. Dommage pour Carl : Sheringham et Solskjaer, les buteurs en finale, n'ont pas rejoint Gibraltar. Mais le tourisme local salive déjà : le célèbre Rocher n'est plus seul, VanessaHoefkens vient y poser ses 2 fameux boulets. Rappelez-vous RenéVandereycken et ses 25.000 boules de bakchich pour un sponsor-assureur qu'il avait lui-même pistonné à l'Union Belge. MarcCoucke est, lui, suspecté de pub subliminale pour ses gélules : dans sa dernière newsletter, sous couvert d'un questionnaire-santé pour les marmots, la Fédé roulerait pour les vitamines Etixx. " Vanter des produits qui font prester, c'est inciter au dopage ", tonne un expert. Un rappel : Coucke a démissionné du CA laekenois qu'il trouvait opaque et margoulin... 35 ans au compteur et 349 caps en D1, TimSmolders arrête le foot pro et s'engage... au KSKV Zwezele (P2 ouest-flandrienne). Relégué avec le Cercle, le grand Tim voulait re-goûter au cava des Flandres : ses nouveaux partenaires restent sur 2 montées de suite. L'ex-avant du Club Bruges, vite reconverti en bosseur du milieu, égrène ses grands moments : " Avoir foulé le gazon du Camp Nou... et avoir été élu Zèbre d'Or à Charleroi. " Tim n'a pas cité ses conflits avec Abbas Bayat, qui l'avait banni pour un refus de contrat rédigé aux normes présidentielles... avant d'être contraint de le réintégrer car le Sporting tanguait trop sans son Flahute. Tim se reconvertit dans la consultance TV. Avant de tourner vers l'oenologie ? Grand amateur de bibine, Smolders a même prénommé sa fille... Margaux. Comme le Château.Auteur d'un 7 sur 9 au Stayen, mais battu 2 fois en 3 déplacements, Saint-Trond poursuit son foot à 2 visages. Raison pour laquelle il s'équipe en géo-localisation ? A chaque match, les Canaris portent un corset GPS mesurant une quinzaine de paramètres (vitesse maximum, duels, km parcourus). 16 des 20 clubs de Premier League font pareil, Juventus et Barcelone aussi : en 3 ans, le Barça a diminué de moitié ses blessures musculaires. La FIFA vient d'autoriser le port de la jaquette en match, mais c'est pour la prévention et l'entraînement que les coaches sont le plus chauds. " Aussi pour le recrutement ", ajoute YannickFerrera : " Si on cherche une doublure pour notre capitaine Schoofs qui abat 11,5 km par match, on ne peut rien faire avec quelqu'un qui plafonne à 8 km. " Le Canari est devenu bionique. Sauf samedi à Louvain. Le Syndicat Belge des Coaches ne doit plus jalouser son confrère batave, si habile à placer ses affiliés sur la planète foot. Après la Chine, le Cameroun et le Bénin, PatrickAussems prend de la hauteur et va coacher... le Népal, 184e à la FIFA entre le Brunei et les Seychelles. Il dirigera le fameux BimalGhartiMagar, célèbre pour avoir cumulé 91.817 likes sur Facebook après sa 1e cap en sélection... à 15 ans, 6e record de précocité FIFA. Et aussi pour avoir tenté, sans succès, 3 tests à Neerpede, Genk et Bruges... GuyMartens opte, lui, pour Singapour : le façonneur des Courtois, Casteels, Bolat et Bailly à Genk, y formera durant 4 mois les gardiens locaux. Une perche tendue par MichelSablon, devenu DT sur place. L'ex-meuble de Houba Street est meilleur piston que Courtois : Thibaut avait juré de caser son daron sportif à Chelsea. José n'a pas tiqué.PAR ERIK LIBOIS - PHOTOS BELGAIMAGE