1 Excellences

Janevski respire, RolandLouf & Cie peuvent freiner leurs recherches de coach : en trompant Thuram, ThibautPeyre a gommé le zéro pointé hurlu. A Mouscron, on a préféré opter pour un nouveau directeur sportif. Exit donc le pourtant très prolixe TeniYerima. Du nouveau dans la com' aussi : revoici NicolasCornu, l'ex-team manager préféré de notre Willie. Même pas besoin de caler des hôtels de femmes à 300.000 boules : les Mouscronnois(es) ont le Futurosport pour faire retraite. Côté soins aussi, l'Excel excelle : son ailier Markovic revient de Belgrade où la gourou favorite de Jovanovic l'a soigné avec son truc en placenta de jument. Et du Sirop d'Aubel halal aussi ?
...

Janevski respire, RolandLouf & Cie peuvent freiner leurs recherches de coach : en trompant Thuram, ThibautPeyre a gommé le zéro pointé hurlu. A Mouscron, on a préféré opter pour un nouveau directeur sportif. Exit donc le pourtant très prolixe TeniYerima. Du nouveau dans la com' aussi : revoici NicolasCornu, l'ex-team manager préféré de notre Willie. Même pas besoin de caler des hôtels de femmes à 300.000 boules : les Mouscronnois(es) ont le Futurosport pour faire retraite. Côté soins aussi, l'Excel excelle : son ailier Markovic revient de Belgrade où la gourou favorite de Jovanovic l'a soigné avec son truc en placenta de jument. Et du Sirop d'Aubel halal aussi ? Après quelques jours d'orage, BobPeeters reprend du galon chez RogerLambrecht : Lokeren a enfin gagné. Le DT WillyReynders remercie, lui, les bouchons sur l'E17. Car si son feu follet ukrainien Bolbat sévit à Daknam, c'est que voici 12 mois, venu avec le Metalist Kharkov jouter Lokeren en Europaligue, son minibus s'était retrouvé coincé... dans les files. Passant par là, Reynders avait taillé la bavette avec son voisin de banquette dont il avait gardé le numéro dans le menu Contacts de son iPhone. Depuis, Bolbat est rompu aux bouchons Gand-Anvers. Côté stationnement, ça craint toujours : " Je ne sais toujours pas quand je dois alimenter le parcomètre ou mettre mon disque, en Ukraine on met sa caisse n'importe où. " Avec un coach prénommé Bob, c'est sûr : Sergiy va vite se faufiler. Au YRFC Malines, le siège n°24 de la Tribune d'Honneur est miné : il est ironiquement réservé au maïeur BartSomers, notoire supporter du Racing rival, titulaire du Matricule 24. GlennClaes, l'un des avants Sang & Or, a mis une saison à piger que son dossard lui filterait la mouise. Charrié par les fans, il a renoncé à son n°24 et opté pour le 77, double signe de chance : bingo, le blondinet a buté face à Mouscron. Mais sans refiler sa bonne info au collègue JoachimVanDamme. Qui porte le maudit chiffre, sans y voir malice. Jusqu'ici. Après Gand et Genk, HervéKagé poursuit sa tournée des Flandres. Mais sa maîtrise du dialecte ouest-flandrien reste modique : KVK TV, la télé de son employeur Courtrai, a prié le roi de la roulette d'appeler, face caméra, les fans à venir nombreux au stade. En vloums dans le texte : malgré 43 prises parsemées de fous rires, le monteur télé a dû couper et recouper pour tirer le sel du yaourt à Kagé. La N-VA locale trépigne : jadis, elle avait réclamé des cours obligatoires pour les francophones chaussés d'Eperons d'Or. Walem, lui, s'est fait incendier après avoir amené à l'entraînement... son gamin dont il avait la garde pour les vacances. Coach Johan garderait l'image du " Bruxellois, hautain et unilingue " (sic). Et Walem de répliquer : " Ma copine est flamande, on habite Dilbeek waar Vlamingen thuis zijn. " Président du Syndicat des Coaches, Mathijssen pratique l'autocritique. Et même la flagellation, tendance suicide. En déclarant à Sud-Presse qu'il n'était " pas le coach adéquat pour OHL ", Jacky tend la perche à ses futurs ex-employeurs : " J'ai déjà en tête des noms de successeurs. " Car le Limbourgeois reconnaît ses difficultés à partager le taf : pas de bol, le comité d'OHL s'inspire des armées mexicaines. Dommage que Jacky vienne de booker face aux Zèbres son 1er succès : comme se faire virer désormais ? Oui, les hooligans savent lire. Et même parfois écrire. Un crâne rasé du Kiel publie Beerschot Hooligans, une anthologie de 30 années dans la baston. VitasDeclerck est un chef de famille propre sur lui avec job respectable. Arrivé au stade, il change de peau. Le bonheur du kick, il l'a rencontré petit quand... son papy l'amenait au Stade Olympique : " J'ai perdu un oeil à 3 ans, se moquer de mon oeil de verre me rendait fou, j'ai découvert ainsi la violence. " Vitas regrette le temps naguère : " Avant, on se battait avec les flics pour une heure de cachot, aujourd'hui on reçoit dans sa boîte aux lettres une amende et une interdiction de stade, tout est désincarné. " Beerschot Hooligans est vendu à la buvette du Kiel (15 euros). Avec bénefs redistribués au club ? Il se nomme HannesVandecasteele. Et hier soir à Old Trafford, Hannes a savouré. Pour décrocher ses 4 tickets pour le Theatre Of Dreams, ce fan brugeois a campé... 26 heures devant les guichets du Breydel. Arrivé aux aurores la veille de la vente, il s'est même offert une visite du Breydel de nuit : " Au clair de lune, mon stade est encore plus magnétique. " Face à l'afflux des fans pour seulement 300 tickets, le Club a eu le bon réflexe : il a dépêché l'un de ses sponsors... producteur de matelas et lits de camp. Si SébastienDewaest a ramené 2,5 briques aux caisses du Pays Noir, il a joué un sale tour à MehdiBayat. Cinq jours avant sa signature à Genk, Gladiator avait shooté une pub Proximus au stade avec Penneteau et Geeraerts. Le gracieux partenaire a donc dû dépêcher sa caméra une 2e fois pour refaire la prise, avec Pollet ( un vrai blond, lui) dans le rôle de Séba. Le grand David est donc sommé de rester tranquille jusque fin août : car chez lui, on le sait, mercato rime avec bougeotte... et Proximus souhaiterait éviter un 3e tournage. Car pour Penneteau et Geeraerts, les offres n'abondent pas... Notez, Mehdi n'est plus vendeur : " Nous sommes sains, je refuse toutes les offres à moins de 2 millions. " DirkVekeman est mort en mai 2013, heureusement il reste MichaëlCordier pour perpétuer la légende de l'éternelle doublure. Celui qui, tant à la Louvière, au Brussels qu'à Westerlo, carburait par cycles de 30 matches mais avait culminé à... 1 pige en 3 ans de petit banc au Parc Astrid, celui-là donc qui vient de signer son contrat-type de n°2/n°3/n°4 (au choix) au Club Bruges. Fin de contrat au Kuipje, celui qui, début de carrière, était dit plus doué que son poto Proto du Tivoli et fréquenta même les Diablotins avant les JO de Pékin, gardait la condition avec l'équipe des footeux-chômeurs. Au Breydel, Cordier retrouve Bruzzese, un autre ex-coiffeur mauve : de là à dire que Mannaert cible aussi Roef ou Kaminski... Entre-temps, Mika peut préparer sur sa banquette son futur métier d'ébéniste : à force de compter les nervures... Platini et Chung Mong-Joon tremblotent déjà, David Nakhid brigue le trône de Blatter à la FIFA. David qui ? Cet ex-international de Trinité-et-Tobago a la cote à... Waregem. Cet ex-médian a gratté 43 matches au stade Arc-en-Ciel début nineties avant de chasser la pige en Suisse, Suède, Grèce et au Liban. S'il est élu, Nakhid pourra pour son comité disciplinaire recruter ses ex-équipiers Karagiannis et Desloover, experts de la faucheuse. Ou contacter Luc Millecamps pour inspirer les vieilles barbes de son Comité Exécutif.