1. Gare au biscuit

Pour échapper à la folie sur les tickets pour Manchester United-Bruges, fallait investir à heure... dans le spéculoos. Actionnaire du Club Bruges, JanBoone a déjà ses billets : le CEO de la biscuiterie Lotus Bakeries loue 4 business-seats à l'année à Manchester, via sa filiale anglaise basée sur place. Au Breydel et à Old Trafford, le chançard jouera donc deux fois à domicile. Reste à éviter de se ramasser la frangipane pour que le Theatre Of Dreams n'enterre pas les rêves des Gazelles.
...

Pour échapper à la folie sur les tickets pour Manchester United-Bruges, fallait investir à heure... dans le spéculoos. Actionnaire du Club Bruges, JanBoone a déjà ses billets : le CEO de la biscuiterie Lotus Bakeries loue 4 business-seats à l'année à Manchester, via sa filiale anglaise basée sur place. Au Breydel et à Old Trafford, le chançard jouera donc deux fois à domicile. Reste à éviter de se ramasser la frangipane pour que le Theatre Of Dreams n'enterre pas les rêves des Gazelles.Sous l'Arc-en-Ciel, rien que la grisaille. Après 30 ans de tintamarres, la fanfare de Zulte Waregem range cuivres et percussions : son propre public ne voulait plus de zizique au stade. Certains fans ont même menacé d'arracher leurs instruments aux braves mélomanes si le club ne les dégageait pas. Mais le célèbre piédestal intronisé par Davy De fauw pour que l'Homme du Match se paie porte-voix et succès de foule sévit toujours. DavidPollet pourrait s'en inspirer : avant le match à Kiev, un journaliste local adepte de Wikipédia a questionné le Carolo sur sa double vie de... trompettiste. Sauf qu'hormis limer l'alu du but adverse, Pollet n'a jamais touché un cuivre. Dommage : ayant quitté l'Europe avec une ardoise UEFA de 87.000 euros, MehdiBayat aurait pu renflouer sa caisse en programmant le Quartet Jazz Pollet à l'Espace VIP. Pour parer l'incompétence arbitrale, tentez la pro-activité : après 2 cartons rouges reçus par ses Canaris, YannickFerrera a organisé un entraînement où, tenant le rôle de l'arbitre, il sifflait tout à contre-sens. Le but : driller ses joueurs à tenir leurs nerfs face à l'injustice criante. En disponibilité, FrankDeBleeckere n'était pas présent pour compter les points. Libéré de sa Commission Review, AiméAnthuenis non plus. Et BenjaminNicaise ?FrederickPetitjean a réussi à faire causer flamand au Roi Philippe, à la Reine Paola et aux frères Borlée. Un Scifo, fût-il poussif, ne le stoppera donc pas. Ce prof en langues de Spa se propose de guider notre Enzo dans le monde enchanté de Vondel. Tant qu'à faire : c'est quand même l'Union Belge qui douille. Après une semaine de forcing néerlandais pratiqué sur les Borlée Twins, à raison de... 14 heures par jour, Petitjean tient déjà sa méthode : " Avec Enzo, je m'en tiendrais au vocable du foot comme Pilonnez le flanc gauche, Jouez long ou Donnez le ballon dans les pieds. " Enzo avoue ne pas disposer chez lui de Dictionnaire Français-Néerlandais. Mais il promet de donner d'ici 6 mois ses interviews en flamand. Et rappelle cette mythique anecdote de vestiaire : " Quand des équipiers disaient enzovoort, je croyais qu'ils m'appelaient... "Si SébastienDewaest est devenu le roi du psaume depuis qu'il parcourt l'Ancien Testament, si RomanFerber use les défenses adverses de sa truelle d'ex-ouvrier du bâtiment, Séba et Roman partagent la passion du cartoon et du coupe-tif. Contre Bruges, les compères ont arboré la coiffe javellisée de SonGoku, le héros de la série Dragon Ball. S'il avait buté face à Bruges, le duo zébré aurait même mimé le fameux geste de fusion où leur héros unit ses forces face au Mal. Pour les retrouvailles dimanche à OHL, JackyMathijssen prépare la tondeuse magique.Dans la famille Télétubbies, on trouve Tinky Winky, Dipsy, Laa Laa et Po. A Télé-Tubize, demandez Lee, Kim et Choi. Le conglomérat sud-coréen ayant racheté l'AFC à la smala Langendries a transbordé 21 compatriotes depuis Séoul pour animer une téléréalité en shooting au Stade Leburton. Les 12 épisodes seront diffusés à la télé nationale : grâce au vote des téléspectateurs, le lauréat gagnera un contrat pro en Corée. Atterris à Tubize, les postulants s'y savent bénis des Dieux : " EdenHazard s'est révélé ici, j'espère suivre son exemple ", dit l'un d'eux. Les Belgo-Italiens de Clabecq reconnaîtront le coach de service : AnhJung-Hwan est devenu gloire nationale (et pestiféré de son club de Pérouse...) pour avoir inscrit le but qui éliminait l'Italie du Mondial 2002. Ce jour-là, l'arbitre équatorien était vendu. Ce télé-crochet-ci est-il pour autant truqué ?Qu'il se nomme Mahmoud, Hassan ou encore Trézéguet (biffez les mentions indues), le dernier Egyptien d'Anderlecht cartonne déjà au service marketing. En 3 jours, la page Facebook du Sporting a gagné 95.000 adeptes (de 446.000 à 541.000 !), quasi tous répertoriés du côté des Pyramides. Reste à voir si ce Pharaon-ci aura les couleurs de phénomène AhmedHassan ou du flop TarekElSaïd. Avec Suzuki, Kawashima, Nagai et Ono, Genk et le Standard ont aussi fait le coup du foot-marketing. Avec les succès relatifs que l'on sait.Courtrai-Lokeren figure déjà dans le best of des matches-rasoirs 2015. En préface, le jardinier local avait pourtant tout donné : le gazon était tondu selon un motif en alvéoles qui aurait fait décoller le premier junky venu. Même l'arbitre s'est plaint : habitué à repérer les hors-jeux avec les lignes de tonte latérales, WimSmet était soulagé d'avoir évité tout cas litigieux. Ou était-ce un truc inédit de JohanWalem pour casser les lignes de course de BobPeeters ? Ce jardinier dingo aurait pu s'appeler PascalPlovie : face au Panathinaikos, l'ex-préposé-tracteur devenu responsable matos brugeois a baissé... le short d'un joueur grec qui passait devant sa banquette. Sans doute l'euphorie du moment. Ou sa vieille obsession des mottes. Dire que pour quelques innocentes boules de neige lancées au public du Breydel, JonathanLegear avait subi les foudres de la Loi Football.Le lien entre AragonEspinoza et MichelLouwagie ? Un tout petit slip de bain. Une fois sacrés champions, ils chopent le syndrome de la mouillette et basculent côté flotte. 7 ans après le bibendum rouche qui avait plongé du Pont d'Ougrée et lustré les péniches mosanes, le manager gantois a testé la vase de la Lys : impossible d'y échapper, il l'avait promis-juré dans une émission télé. Tout juste revenu du Mondial de Kazan, celui qui préside aussi la Fédé de Natation a enfilé son vieux slip de dossiste et piqué tête première depuis un Zodiac à Laethem-St-Martin. Pas fou, le Miche : samedi, l'eau barbotait à 19°, la police en avait testé la salubrité, les 200 badauds venus en curieux étaient interdits de co-baignade. À sa sortie de l'eau, le maïeur DanielTermont a fixé le défi suivant : " Au prochain titre, tu sautes d'un avion. " Louwagie n'a pas moufté.Inventée par la NBA, la Kiss Cam s'infiltre chez nous. Après Bruges et Gand, Saint-Trond pratique aussi la caméra baladeuse : contre Ostende, le 1er couple (légitime ou pas) s'offrant un patin en gros plan gagnait un duo-ticket pour le match retour à la Côte du 5 décembre, avec en prime dîner aux chandelles et nuitée romantique. Le couple RolandDuchâtelet-MariekeHöfte a loupé sa chance : samedi à l'heure du match, les tourtereaux étaient en week-end... à Ostende. Qui a dit que Duduche lâchait tout pour son STVV ? PAR ERIK LIBOIS - PHOTOS BELGAIMAGE