C'était une obligation : si Lens n'était pas remonté en Ligue 1 de suite, le club aurait connu de graves problèmes financiers. Mais le contrat a été rempli, les Sang et Or dominant le championnat de Ligue 2 de bout en bout.
...

C'était une obligation : si Lens n'était pas remonté en Ligue 1 de suite, le club aurait connu de graves problèmes financiers. Mais le contrat a été rempli, les Sang et Or dominant le championnat de Ligue 2 de bout en bout. Si le budget avait été revu à la baisse, les Nordistes avaient conservé leur ossature de Ligue 1. L'échec n'était pas concevable. Aujourd'hui, le retour au sein de l'élite a redonné des couleurs aux Lensois mais ceux-ci ont décidé de ne pas déborder d'ambition. " Nous revenons avec beaucoup d'humilité ", explique le président Gervais Martel, " Nous avons eu une année compliquée mentalement et la précédente l'était encore plus. Donc, nous n'avons pas l'intention de revenir en jouant les gros bras. " Jusqu'à présent, le mercato lensois est donc resté mesuré. Le groupe a été renforcé par trois éléments (dont Eduardo, le buteur du vainqueur de la Coupe, Guingamp) et par l'incorporation dans le noyau A de cinq jeunes, portant le groupe à 29 unités. Les Sang et Or n'envisagent pas de transferts sans le départ de l'un ou l'autre. Aruna Dindane a été ainsi placé dans le noyau B tout comme son compatriote Kanga Agalé, deux éléments courtisés. " Nous allons essayer d'afficher nos valeurs : l'entrain, le dynamisme, le courage... ", continue Martel. La descente n'a pas écorné l'image du Racing. Une enquête récente a prouvé que Lens restait le cinquième club le plus attractif de France. Mais le budget (le cinquième de L1 lorsque les Nordistes sont descendus) a été revu à la baisse. " Nous allons repartir avec un budget extrêmement raisonnable, aux environs de 40 millions d'euros. Ce sera le quatorzième ou quinzième budget français ", affirme Martel. Aux commandes, on retrouve le vieux serviteur du club, Jean-Guy Wallemme, presque novice dans la profession d'entraîneur mais qui a brillamment réussi son premier examen : faire remonter le club. " Cette saison sera délicate ", lance le coach. " Mais le plus dur était de faire remonter le club. Moi, j'avais une échéance très brève puisque je n'avais qu'une seule saison pour retrouver la L1. C'est fait mais il faut que les gens prennent conscience que c'était le minimum. " Wallemme espère encore équilibrer l'équipe. L'entrejeu offre des profils de joueurs similaires alors que le noyau comporte huit attaquants. " Si le noyau ne bouge pas, nous essaierons d'améliorer les uns et les autres comme nous avons su le faire l'année dernière. "BORDEAUX, le champion en titre, a remporté le Trophée des Champions contre le vainqueur de la Coupe, Guingamp (2-0). Pour la première fois, l'épreuve se disputait... au Canada. Le coach des Bretons, Victor Zvunka, a assisté au match de la tribune, il a écopé d'une suspension de trois matches pour son attitude envers l'arbitre lors de la demi-finale de Coupe contre Toulouse (2-1). FERNANDO MORIENTES, 33 ans, en fin de contrat à Valence, retrouve Didier Deschamps qui l'avait déjà fait venir à Monaco. L'Espagnol a signé un contrat d'un an avec l'OM. Par ailleurs, le stade Vélodrome ne sera peut-être pas prêt pour la reprise, suite à l'effondrement d'une partie de la scène du concert de Madonna. GERVINHO, l'attaquant de Le Mans (ex-Beveren), a signé un contrat de trois ans avec Lille où il retrouve Rudi Garcia (ex-entraîneur du Mans). Par ailleurs, le LOSC a annoncé qu'il n'y aurait plus de départ après avoir vendu Michel Bastos à Lyon pour 18 millions d'euros. Yohan Cabaye, Adil Rami et Ludovic Obraniak avaient manifesté leur envie de partir. Obraniak a finalement consenti à prolonger son contrat. BOULOGNE-SUR-MER a enfin trouvé son gardien de but. Il s'agira de Matthieu Valverde, second gardien de Bordeaux. Rorys Aragon Espinoza, l'ancien gardien du Standard, avait été testé par le club de la côte d'Opale, mais sans succès. GRENOBLE a acquis pour un an l'attaquant serbe, Daniel Ljuboja (ex-Sochaux, Strasbourg, PSG, Stuttgart et Hambourg). LYON est passé à la vitesse supérieure : après l'achat de Lisandro Lopez, l'OL a transféré Michel Bastos et Aly Cissokho, le latéral de Porto de 21 ans, recalé par l'AC Milan lors de la visite médicale : 15 millions d'euros et un contrat de cinq ans. SÉBASTIEN PUYGRENIER, l'ancien défenseur de Nancy, exilé au Zenit et prêté à Bolton, revient en France. Il a signé un contrat d'un an avec Monaco. MONTPELLIER a engagé le défenseur bosniaque, Emir Spahic et a prolongé Lilian Compan, Victor Hugo Montano et Tino Costa. NICE s'est adjugé les services de l'attaquant de Nantes, Mamadou Bagayoko. STÉPHANE VANDE VELDE