L'ailier gauche Laurens De Bock (25 ans), qui a signé jusqu'en 2022 en janvier, ferait bien de passer un coup de fil à Jan Van Winckel, qui a été le bras droit du manager argentin Marcelo Bielsa (62 ans) à l'Olympique Marseille en 2014-2015. Le Flandrien, qui n'a participé qu'à sept matches du club de D2 anglaise, devra se faire aux exigences de l'excentrique...

L'ailier gauche Laurens De Bock (25 ans), qui a signé jusqu'en 2022 en janvier, ferait bien de passer un coup de fil à Jan Van Winckel, qui a été le bras droit du manager argentin Marcelo Bielsa (62 ans) à l'Olympique Marseille en 2014-2015. Le Flandrien, qui n'a participé qu'à sept matches du club de D2 anglaise, devra se faire aux exigences de l'excentrique Sud-Américain, le plus fanatique en matière de pressing élevé. L'entraîneur favori de Pep Guardiola (Manchester City) et Mauricio Pochettino (Tottenham) est un homme à part, y compris dans le choix de ses clubs. Leeds United, surprenant champion en 1992, a enlevé la Coupe d'Angleterre 1972. Il a achevé la saison écoulée à une décevante treizième place et veut remonter les échelons, via son président italien Andrea Radrizzani, supporter de la Juventus dans sa jeunesse. Au bout de deux semaines de négociations, il a trouvé un terrain d'entente avec Bielsa, qui devient l'entraîneur le mieux payé d'Elland Road, avec un salaire annuel de 2,28 millions d'euros. Il emmène avec lui le staff technique le plus étoffé qu'ait jamais eu le club anglais. La dernière aventure européenne de Bielsa s'est mal terminée. Lille a écarté l'Argentin en novembre dernier, suite à des résultats décevants et à des problèmes avec le noyau. Bielsa a inspiré beaucoup de collègues, il a notamment dirigé les équipes nationales du Chili et d'Argentine et est un fin tacticien, mais aussi un personnage aussi fascinant qu'énervant, aux traits maniaques. Bielsa a signé un contrat de deux ans avec option pour une saison de plus. A terme, il doit ramener le club en Premier League, où Leeds a séjourné sans interruption de 1992 à 2004, avant que des problèmes financiers, assortis d'un retrait de points, ne le fassent sombrer jusqu'en League One, de 2007 à 2010.