Malgré les affaires de dopage et les suspicions, la RTBF continue de croire dans le cyclisme. Le contrat pour la diffusion du Tour de France a été prolongé jusqu'en 2012 et la cérémonie de remise du Sprint d'Or, qui récompense le meilleur cycliste belge de la saison, sera à nouveau organisée le 4 janvier 2009.
...

Malgré les affaires de dopage et les suspicions, la RTBF continue de croire dans le cyclisme. Le contrat pour la diffusion du Tour de France a été prolongé jusqu'en 2012 et la cérémonie de remise du Sprint d'Or, qui récompense le meilleur cycliste belge de la saison, sera à nouveau organisée le 4 janvier 2009. Pourquoi le Sprint d'Or 2007 n'a-t-il pas été remis ?Car c'est une année où le cyclisme avait souffert d'un réel problème de crédibilité. Face à tous les événements, nous avions pris le temps de nous interroger et avions décidé de supprimer la cérémonie. Entre-temps, nous avons entendu les doléances des coureurs, qui nous ont demandé pourquoi nous avions mis tout le monde dans le même panier. Et nous avons pu nous rendre compte que le cyclisme avançait dans le bon sens, même si tout n'est pas encore très net. Ne pas remettre le Sprint d'Or aurait contribué à condamner une nouvelle fois cette discipline. Alors que l'on parle d'EPO de troisième génération, des retours de coureurs comme Floyd Landis, Ivan Basso et Lance Armstrong, le contexte est-il réellement plus opportun ?Par le passé, nous avions remis le Sprint d'Or durant des années où la situation était bien plus grave que maintenant. Le nettoyage continue. Je n'emploierai pas le terme de renouveau, car c'est un mot qui a été galvaudé, mais je parlerai d'une forme d'introspection qui se poursuit. Le cyclisme reste un sport magnifique qui est ancré dans la culture sportive belge. Il mérite d'être défendu. Au niveau de l'organisation, le principe de la cérémonie restera similaire : ce seront d'anciens grands noms qui remettront le prix - NDLR : Peter Van Petegem et Johan Bruyneel devraient intégrer le jury. La cérémonie n'aura pas le même éclat car nous disposons d'un budget limité. Mais, à terme, notre objectif est de mettre sur pieds une grande soirée, qui serait en quelque sorte l'équivalent du Soulier d'Or pour les footballeurs. Si Tom Boonen gagne le Sprint d'Or, cela risque de faire mauvais genre par rapport à sa consommation de cocaïne, non ? Boonen a été clair à ce sujet. Il a expliqué les problèmes qu'il connaissait et a réalisé son mea-culpa. Sa valeur d'exemple a été bafouée mais ce genre de dérapage n'est pas propre au cyclisme. D'autres disciplines ont été touchées sans que cela ne fasse la une de l'actualité. C'est un problème qui nous guette : accabler le cyclisme de tous les maux et se montrer beaucoup moins scrupuleux dans le traitement des autres sports.