Lundi, c'est le retour de Studio 1 La tribune... après quatre journées de championnat.
...

Lundi, c'est le retour de Studio 1 La tribune... après quatre journées de championnat. Tout le monde se demande pourquoi l'émission n'a pas recommencé plus tôt. Parce que nul n'est tenu à l'impossible. La RTBF, c'est 15 journalistes sportifs et des chroniqueurs. Or ces gens-là ont des congés à prendre après un été chargé : Coupe du Monde, Tour de France... Revenir sur une jambe ne sert à rien. Les Flamands de la VRT avaient les mêmes événements à couvrir et ont déjà repris ! Ils ont 30 journalistes et travaillent avec une équipe de production exclusivement attachée à l'émission. La nôtre doit se consacrer à d'autres programmes. A Barcelone, pour les Championnats d'Europe d'athlétisme, les Flamands étaient deux fois plus nombreux avec un direct, un résumé à 23 h, etc. Ce sont des choix de luxe. Cette année, nous sommes arrivés à 1.400 heures de direct. Cela fait trois heures par jour. Peu de gens travaillent comme ça. Des nouveautés prévues ? Non, car c'est la dernière année du contrat qui nous lie à la Pro League. L'émission a un côté incontournable. Et ce quoi qu'en pense l'establishment du foot belge. Il est quand même conscient que nous sommes l'un des seuls espaces, comme Sport/Foot Magazine, à laisser les gens s'exprimer en long et en large. Pourtant, la formule actuelle, où chacun joue un rôle bien précis, n'est-elle pas en train de s'user ? Non. L'intérêt de l'émission dépend beaucoup de l'actualité. Mais il y aura du neuf dans un an, après le renouvellement des droits télés. Ce sera le bon moment pour de nouvelles idées. Ce lundi, la première sera axée sur les buteurs.Nous irons " droit au but " en célébrant le plus beau but de la saison dernière, choisi en collaboration avec la DH et Paris-Match. On s'interrogera sur ce qui fait le charme d'un but, l'état du buteur, etc. Mais le reste de l'actualité ne sera pas oublié. Le dossier chaud du moment, ce sont les négociations pour les droits des matches extérieurs des Diables Rouges, en qualifs de l'Euro 2012. Nous sommes sur le coup, mais les négociations se poursuivent. Certains matches poseraient problèmes ? Deux sociétés disposent des droits et il faut tenir compte du fait que la valeur des Diables a baissé ces dernières années. Turquie-Belgique serait acquis ? Je confirme. Un mot sur l'audience de Finlande-Belgique (215.000 téléspectateurs) ?Je m'attendais à un peu plus. Mais l'heure était particulière et nous sommes dans la première quinzaine d'août. Avec le JT, c'est l'une des meilleures audiences de la journée. Et au-delà du chiffre, c'est l'aspect symbolique qui importait.