TACTIQUE

En match de barrage pour l'accession aux poules de l'Europa League, le deuxième du dernier championnat polonais a fait mordre la poussière pendant 45 minutes...

En match de barrage pour l'accession aux poules de l'Europa League, le deuxième du dernier championnat polonais a fait mordre la poussière pendant 45 minutes au Sporting de Charleroi. Au coeur du jeu, Daniel Ramirez est un poison permanent. Trop tendre, les Zèbres se sont trop facilement laissés asphyxier par l'Espagnol en première mi-temps et ont buté sur un Filip Bednarek en feu dans les buts en deuxième période. Deux individualités qui ont à elles seules mis en échec le collectif carolo. Pas forcément impressionnante, mais bien organisée, l'équipe polonaise est dure à manier parce qu'inégale. Percutante devant, friable derrière, elle n'a rien d'un foudre de guerre, mais tout de l'équipe piégeuse que l'on prendrait de haut. Les hommes de Philippe Montanier sont prévenus.