Il avait déjà effectué quelques remplacements. Durant la préparation, les fidèles supporters du PSV avaient déjà pu apprécier ses dribbles échevelés et ses accélérations. Au FC Zwolle, il a été titularisé pour la première fois. Agé de 18 ans, Leandro a confirmé qu'il était susceptible de devenir le nouveau chouchou du public d'Eindhoven, voire de tous les Pays-Bas. Guus Hiddink va-t-il ménager le successeur ...

Il avait déjà effectué quelques remplacements. Durant la préparation, les fidèles supporters du PSV avaient déjà pu apprécier ses dribbles échevelés et ses accélérations. Au FC Zwolle, il a été titularisé pour la première fois. Agé de 18 ans, Leandro a confirmé qu'il était susceptible de devenir le nouveau chouchou du public d'Eindhoven, voire de tous les Pays-Bas. Guus Hiddink va-t-il ménager le successeur Romario et de Ronaldo ou va-t-il le lancer immédiatement dans le bain? Leandro a été découvert par Piet de Visser, un maître es scouting qui a observé que le jeune joueur n'a pas éprouvé la moindre crainte à l'occasion de ses grands débuts. "Ailier gauche en décrochage, Leandro n'est pas resté figé sur sa ligne. Il n'hésite pas à converger vers l'intérieur et à y réaliser des actions", a conclu Hiddink, qui apprécie particulièrement les ailiers aptes à varier leur jeu. "Leandro ne se laisse pas impressionner par les noms, en plus". L'entraîneur du PSV n'a pas tu ses critiques: "Il est enclin à la rêverie et alors, il devient plus spectateur qu'acteur". Wilfred Bouma, qui a évolué derrière l'espoir brésilien, précise la pensée de l'entraîneur: "Quand on le voit, on a l'impression qu'il est paresseux mais je trouve qu'il travaille beaucoup. Il veut apprendre. De tous les ailiers avec lesquels j'ai joué, il est le plus raffiné". Leandro souffre aussi d'un défaut typiquement brésilien: il adore dribbler et se défait difficilement du ballon. C'est un régal pour les amateurs de beau jeu mais c'est dangereux. "S'il se joue quelques fois d'un adversaire, celui-ci risque de le descendre. Il aime jouer mais il va apprendre ce que c'est. L'entraîneur insiste sur ce point mais Leandro est très intelligent", explique Bouma. Les débuts de Leandro n'ont pas été brillants. Il a fêté ses 18 ans en janvier. Il a alors quitté Salvador, la Nouvelle-Orléans du Brésil. éa ne lui a pas réussi. Une vieille blessure à l'aine s'est rappelée à son souvenir, dans la froidure des Pays-Bas. Le PSV a décidé de lui permettre de rentrer au pays pour y retrouver sa forme. Il semble qu'il ait pris la bonne décision. Leandro semble prêt à effectuer sa percée: "J'espère suivre les traces de Romario et de Ronaldo". (F. Vanheule)