Il a fallu un moment pour que le transfert soit réglé mais c'est fait, essentiellement parce que Bradley Wiggins rejoint Team Sky, la nouvelle équipe au plantureux budget. Garmin a donc dégagé des moyens financiers pour enrôler Johan Vansummeren (28 ans). Après cinq ans de bons et loyaux services, Summie prend donc congé de Lotto.
...

Il a fallu un moment pour que le transfert soit réglé mais c'est fait, essentiellement parce que Bradley Wiggins rejoint Team Sky, la nouvelle équipe au plantureux budget. Garmin a donc dégagé des moyens financiers pour enrôler Johan Vansummeren (28 ans). Après cinq ans de bons et loyaux services, Summie prend donc congé de Lotto. Vansummeren a entamé sa carrière professionnelle en septembre 2002 comme stagiaire chez Domo-Farm Frites. Un an plus tard, sous le maillot de Quick-Step-Davitamon, il s'est adjugé une étape et le classement final du Tour de Liège mais il s'est surtout fait remarquer par ses performances dans les courses pour Espoirs. Dans cette catégorie, il a remporté Liège-Bastogne-Liège, et au Mondial d'Hamilton, seul l'Ouzbek SergeïLagoutin l'a devancé. Après un an chez Relax-Bodysol, le Limbourgeois a donc signé chez Lotto, en 2005. Si on ne tient pas compte du contre-la-montre par équipes au Trophée Coppi-Bartali, il n'a remporté sa première véritable course pro qu'en septembre 2007 : la 7e étape et le classement final du Tour de Pologne, une épreuve du Pro Tour. Son palmarès ne s'est plus rempli. " Je n'ai pas les jambes d'un vainqueur ", a déclaré Vansummeren la saison passée. " Je peux rouler vite mais cela ne veut pas dire que je suis capable de gagner. "Vansummeren est avant tout un équipier de luxe, qui peut rarement rouler pour son propre compte, ce qui ne lui pose aucun problème, selon ses propres dires. Sa polyvalence lui a certainement nui ces dernières années. On peut l'aligner dans les classiques pavées comme le Tour des Flandres et Paris-Roubaix tout comme dans l'Amstel Gold Race et les classiques wallonnes. Depuis quatre ans, il fait partie de l'équipe du Tour et souvent, il a été commis au soutien d'un sprinter, Robbie McEwen, dans les étapes plates, et d'un coureur de classement, Cadel Evans, en montagne. Cette saison, pour la première fois de sa carrière, il a participé à une échappée au Tour. Vansummeren a roulé 162 kilomètres en tête, en compagnie du Polonais Marcin Sapa, ce qui lui a valu le prix de la combativité. Paris-Roubaix est sa course de prédilection. En 2008, il s'est sacrifié pour Leif Hoste alors qu'il était encore huitième dans les 40 derniers kilomètres de l'Enfer du Nord. Cette saison, il a encore formé un tandem avec Hoste et il a lui-même terminé cinquième. La saison prochaine, Garmin lui offre la chance de faire mieux. Les Américains ont embauché le longiligne coureur (1,97 m) comme leader des classiques printanières.