Y avait-il encore des billets pour le match Naples-Bari, lors de l'avant-dernière journée du championnat de D2, en mai 2004 ? " Plus qu'assez ", répondait la secrétaire au téléphone. Elle avait raison : à peine mille personnes assistèrent à cette rencontre dans un stade immense qui peut en accueillir 80.000. Un mois plus tard, Naples était en faillite. Le 4 septembre, un producteur de cinéma, Aurelio De Laurentiis, achetait le club pour 29,5 millions d'euros. Naples débutait en D3.
...

Y avait-il encore des billets pour le match Naples-Bari, lors de l'avant-dernière journée du championnat de D2, en mai 2004 ? " Plus qu'assez ", répondait la secrétaire au téléphone. Elle avait raison : à peine mille personnes assistèrent à cette rencontre dans un stade immense qui peut en accueillir 80.000. Un mois plus tard, Naples était en faillite. Le 4 septembre, un producteur de cinéma, Aurelio De Laurentiis, achetait le club pour 29,5 millions d'euros. Naples débutait en D3. Quatre ans et deux mois plus tard, après sa victoire contre la Juventus, Naples a repris la tête de la Série A pour la première fois après 17 ans. Depuis, les coups d'arrêt à Milan et à l'Atalanta l'ont un peu fait rentrer dans le rang. Il est toujours entraîné par Edy Reja, âgé de 63 ans. En poste depuis janvier 2005, il est le coach aux plus longs états de service dans un club de l'élite, après Carlo Ancelotti. Les tribunes désertées appartiennent à un temps révolu. Toutes les deux semaines, quelque 50.000 spectateurs rejoignent le stade San Paolo pour apprécier l'art du médian Marek Hamsik, du défenseur Fabiano Santacroce et du duo d'attaque argentin German Denis- Ezequiel Lavezzi. Les deux premiers ont été placés sur le marché des transferts il y a deux ans par Gino Corioni, le président de Brescia. Récemment, ses homologues de l'Inter et de Milan ont reconnu avoir commis une erreur en dédaignant ces joueurs. Naples a sauté sur l'occasion. Le mérite en revient au directeur sportif, Pierpaolo Marino, qui avait déjà révélé son nez pour les talents en devenir à Udinese. L'été dernier, à la demande de José Mourinho, Massimo Moratti a offert 25 millions pour attirer Hamsik à l'Inter. Insuffisant, selon De Laurentiis. Ce dernier a d'ailleurs encore investi 25 millions l'été dernier afin de renforcer son équipe. Selon Reja, Lavezzi (23 ans) a encore une large marge de progression. Transféré l'année dernière de San Lorenzo pour six millions d'euros, il est considéré comme l'héritier de Maradona. Le joueur reste modeste : " Diego est le football. Moi, je cours derrière le ballon. " L'avant argentin ne peut plus se balader tranquillement en rue. Quand il souhaite procéder à des emplettes, il prend rendez-vous par téléphone et se présente après la fermeture. Chelsea le convoite mais De Laurentiis n'a pas l'intention de céder ses meilleurs éléments pour réaliser un bénéfice : " Je ne vends pas mes joyaux. Au contraire, j'en veux encore. " COUPE D'ITALIE. Trois matches des huitièmes de finale ont eu lieu la semaine dernière. Les deux survivants de Série B ont été éliminés. Empoli a trébuché face à la Sampdoria (2-1), Salernitana a perdu à Naples (3-1). Lors du seul duel opposant deux clubs de D1, Udinese a éliminé la Reggina après 21 tirs au but (0-0 après 120 minutes). Les cinq autres matches auront lieu au cours des deux mois à venir. MARCELLO LIPPI a recruté un débutant pour le match de ce soir contre la Grèce : le médian de 26 ans Gaetano D'Agostinod'Udinese, la révélation de la saison transalpine. GIANLUIGI BUFFON, toujours blessé, a publié une biographie rédigée par un ami journaliste. Dans Numero 1, il raconte qu'il a été dépressif de décembre 2003 à juin 2004, qu'il doutait du sens de son existence, sur le terrain et en-dehors et qu'il a consulté un psychologue. Sa dépression s'est dissipée du jour au lendemain pendant l'EURO 2004. UDINESE obtient gain de cause auprès de la FIFA dans sa plainte contre un manager qui réclamait une commission sur le transfert de Pizarroà l'Inter. L'agent a produit un document qui stipule qu'il avait obtenu une commission de 10 % sur tous les transferts du Chilien, lors du passage de celui-ci des Santiago Wanderers à Udine, en 1999. La FIFA estime qu'un manager ne peut détenir plus de deux ans les droits d'un joueur sans en faire part. GABY MUNDINGAYI a encore une fois été le meilleur de Bologne, qui ne parvient toujours pas à gagner. Anthony Vanden Borre n'a pas joué le match anticipé contre la Juventus (13/11). Jean-François Gillet et Bari sont toujours candidats à la montée. GEERT FOUTRÉ