Mardi 25 août. La Belgian Federation of Football Agents a planifié une réunion de routine. Ghislaine Dubois se pointe " en retard ", " pâle " et " perturbée. " Elle vient d'apprendre que des perquisitions sont menées dans les bureaux de Godson Sport Management. Cette société a travaillé avec Star Factory Football Management, la boîte créée par Didier Frenay, dont cette Ghislaine Dubois est un des piliers. Elle est aussi la vice-présidente de la BFFA. Godson et Star Factory se sont par exemple occupés, ensemble, de Landry Dimata. Jusqu'au jour où l'Anderlechtois les a plaqués et a attaqué Didier Frenay en justice, lui reprochant d'avoir fait beaucoup d'argent sur son dos et à son insu. Affaire toujours en cours, et les perquisitions dans les bureaux de Godson s'inscrivent clairement dans l'enquête sur Didier Frenay.
...

Mardi 25 août. La Belgian Federation of Football Agents a planifié une réunion de routine. Ghislaine Dubois se pointe " en retard ", " pâle " et " perturbée. " Elle vient d'apprendre que des perquisitions sont menées dans les bureaux de Godson Sport Management. Cette société a travaillé avec Star Factory Football Management, la boîte créée par Didier Frenay, dont cette Ghislaine Dubois est un des piliers. Elle est aussi la vice-présidente de la BFFA. Godson et Star Factory se sont par exemple occupés, ensemble, de Landry Dimata. Jusqu'au jour où l'Anderlechtois les a plaqués et a attaqué Didier Frenay en justice, lui reprochant d'avoir fait beaucoup d'argent sur son dos et à son insu. Affaire toujours en cours, et les perquisitions dans les bureaux de Godson s'inscrivent clairement dans l'enquête sur Didier Frenay. Un proche de tout ce beau monde nous explique que la collaboration Frenay-Dimata est complètement partie en sucette. " Après avoir quitté Didier Frenay, Dimata a confié ses intérêts à une espèce de pasteur africain qui, un jour, a contacté Frenay pour le faire chanter. Style : Tu me donnes un million et Dimata arrête de te salir dans la presse. Frenay aurait enregistré cette conversation et déposé plainte contre ce pasteur pour chantage et tentative d'extorsion. " Nous avons contacté l'agent, il n'a pas souhaité réagir. Perquisitions, la suite. Jeudi 27 août. Trois enquêteurs se pointent tôt le matin à la villa de Patrick De Koster, à Vlezenbeek, dans la banlieue bruxelloise. Rien à voir avec l'opération commando menée chez Mogi Bayat lors du déclenchement de l'Opération Mains Propres. Le ton est cordial, les échanges sont constructifs. J&S International Football Management, l'agence créée par Patrick De Koster, est une vraie entreprise familiale. Son épouse, Pascale Verhaeghe, y travaille. Ainsi que Joyce De Koster, leur fille, et Rudi De Koster, frère jumeau du patron. Il y a un bureau au domicile de Patrick De Koster et un autre à Knokke. Les enquêteurs souhaitent aussi perquisitionner à la côte, alors Pascale Verhaeghe contacte Luc Devroe, collaborateur de J&S et domicilié là-bas. Il va ouvrir, les enquêteurs emportent quelques pièces, puis Devroe ferme simplement la porte. " Tout s'est fait dans une ambiance très sereine ", nous explique un ami de la famille. Patrick De Koster est emmené puis placé sous mandat d'arrêt. Via ses avocats, il fait passer un message au personnel de la société : " Continuez à travailler normalement. " Dans les heures qui suivent, J&S International Football Management conclut deux deals. Amine Khammas quitte Genk pour Waasland-Beveren et Ahmed Touba quitte définitivement le Club Bruges pour s'engager au RKC Waalwijk. Les avocats de Patrick De Koster donnent un mot d'ordre aux collaborateurs de l'agence : aucune déclaration dans les médias. Le personnel ne sait pas d'où vient la plainte déposée contre le patron. De Kevin De Bruyne, de son père Herwig, ou des deux ensemble ? " On sait depuis longtemps qu'il y avait de la friture sur la ligne entre Patrick De Koster et les parents De Bruyne ", nous confie un proche de la famille de l'agent. " Le jour où Kevin avait déclaré dans un journal qu'il considérait De Koster comme son deuxième père, c'était très mal passé. Les seuls contacts qu'il y avait entre De Koster et les parents, c'était au stade de Manchester City, quand ils allaient voir un match. Entretemps, ils ne communiquaient pas du tout. " Un collaborateur de J&S ajoute : " La société a subi treize contrôles depuis deux ans. Le fisc, la TVA, etc. Il n'y a jamais eu de souci. " La justice attaque en tout cas un tout gros dossier, où tous les montants se déclinent avec plusieurs zéros. Elle soupçonnerait Patrick De Koster (et Didier Frenay, qui a longtemps géré De Bruyne en compagnie de De Koster) de s'être trop bien servi sur la bête. Le business KDB à City donne le vertige. Un transfert à 75 millions d'euros en provenance de Wolfsburg en 2015, le salaire et les commissions qui vont avec. Un ex-agent rappelle : " Sur le transfert et les années de contrat, De Koster et Frenay ont touché, chacun, un peu plus de neuf millions. " Il y a quelques mois, les Football Leaks publiaient un mail envoyé par le directeur technique de City à Didier Frenay en pleines négociations pour le transfert. Dans cet échange, on lit : " Comme vous le savez, notre politique de commissions pour les agents est de 5%. Nous avons 23 joueurs et nous n'avons jamais fait la moindre exception. Mais nous avons entendu votre demande et nous acceptons, exceptionnellement, de vous verser 10%. Vous toucherez donc 9,62 millions, ou un minimum de 7,94 millions si City n'est pas une seule fois champion d'Angleterre au cours des six prochaines années. " Le duo De Koster-Frenay a en tout cas bien négocié pour son poulain. Voici quelques exemples, toujours dévoilés par les Football Leaks. Depuis sa prolongation de contrat en 2018, le salaire annuel de Kevin De Bruyne a passé la barre des dix millions - c'est progressif et ce serait aujourd'hui plus de douze millions. En plus d'une prime de 1,1 million prévue s'il joue 60% des matches. Une victoire en Ligue des Champions, ce serait 1,1 million. Un titre anglais, 840.000 euros. Une victoire au Ballon d'or, 448.000 euros - la moitié s'il termine deuxième ou troisième. Une place dans l'équipe de l'année en Premier League, 110.000 euros. Et le trophée de Joueur de l'Année, 336.000 euros, ça c'est fait. Les perquisitions au Standard en janvier dernier. L'enquête sur le rachat d'Anderlecht par Marc Coucke. L'inculpation de Christophe Henrotay en mai. L'inculpation de Patrick De Koster et de Mouscron la semaine dernière. Toutes ces affaires ont un dénominateur commun : le juge d'instruction Michel Claise. D'après nos infos, c'est lui aussi qui aurait commandité la perquisition chez Godson. Il aurait décidé de donner un grand coup de balai dans le monde du football. " On assiste à un tremblement de terre, le tsunami va suivre ", entend-on du côté de la BFFA. Où on a l'impression que les enquêtes sur De Koster et Godson sont simplement une façon de se rapprocher de Didier Frenay. " Le gros poisson que la justice essaie d'attraper, c'est lui. " Mais un élément géographique complique peut-être les choses. Frenay réside à Monaco. Quand l'enquête sur Christophe Henrotay a été lancée, les enquêteurs ont un peu foiré leur stratégie. Ils sont allés l'interroger en Principauté, où il a ensuite passé peu de temps dans une prison dorée. À partir de ce moment-là, il fallait une procédure d'extradition pour le ramener en Belgique. Mais c'était compliqué parce qu'il n'y a pas de convention entre Monaco et les pays de l'Union. Ça a donc traîné, avant que Henrotay ne vienne finalement s'expliquer en Belgique, au mois de mai. La justice se contente-t-elle, dans un premier temps, de cuisiner les petits poissons (De Koster et Godson), histoire d'en savoir le plus possible, avant d'attaquer le gros ? C'est ce qu'elle a fait quand elle a maintenu Christophe Cheniaux (beau-frère et associé de Henrotay) pendant de longues semaines en prison, avant de recueillir les confessions de Henrotay sur le sol belge. " Ça pue ", nous dit-on à la BFFA. " Mehdi et Mogi Bayat ont déjà prévenu Didier Frenay qu'il serait le prochain sur la liste ". " On entend depuis longtemps que la justice s'intéresse à Frenay ", lâche un collaborateur de Patrick De Koster.