Trois Standardmen ont été appelés dans le noyau des Diables Rouges pour le match amical contre la République Tchèque. Outre Marouane Fellaini, le sélectionneur René Vandereycken a retenu Karel Geraerts et Steven Defour. Le trio jeune et magique des Rouches est reconstitué pour la première fois chez les Diables.
...

Trois Standardmen ont été appelés dans le noyau des Diables Rouges pour le match amical contre la République Tchèque. Outre Marouane Fellaini, le sélectionneur René Vandereycken a retenu Karel Geraerts et Steven Defour. Le trio jeune et magique des Rouches est reconstitué pour la première fois chez les Diables. " Cela marche au Standard. Pourquoi pas pour la Belgique ?", explique l'entraîneur adjoint du Standard Manu Ferrera, " Non seulement ils sont complémentaires mais aussi indépendants. Leurs qualités ne dépendent pas de celles des autres. Elles peuvent facilement s'exprimer et s'adapter à d'autres joueurs, à d'autres systèmes et à d'autres environnements. L'entraîneur ne doit pas modifier complètement ses batteries quand un membre du trio est absent ". Schématiquement, Fellaini est réputé pour être un récupérateur, Geraerts un médian offensif et Defour un chef d'orchestre. Pourtant, Manu Ferrera réfute ce schéma : " Fellaini infiltre et est présent dans le rectangle adverse autant que Geraerts. Vu ses caractéristiques, il peut être complémentaire avec n'importe qui puisqu'il défend, attaque, gagne des ballons et distribue. Certes, chaque membre du trio a ses qualités spécifiques qui font la richesse de la ligne médiane du Standard mais on ne peut pas employer le terme de médian défensif ou de médian offensif pour ces joueurs. Ces termes n'existent plus. Ce sont des médians modernes. Suivant la situation de l'équipe, le lieu où se trouve le ballon, ils attaquent ou ils défendent. C'est un avantage pour une équipe car ils sont efficaces partout. Tant sur le plan défensif qu'offensif. Comme je le disais, Fellaini sait tout faire. Il possède une technique de base ; c'est un vrai roc et il dispose d'une certaine maturité. Il ne plane pas et ne se prend pas la tête. Il fait simplement ce qu'on lui demande. En six mois, il a appris à sentir le jeu est de plus en plus présent dans les trois zones du terrain (défense, attaque et récupération). Defour est également très jeune et très mature. Lui, vu son gabarit, il a une fonction défensive moins prononcée. Il joue un cran plus haut mais contrairement à ce que l'on pense, accomplit parfaitement sa tâche défensive quand les deux autres montent. Bien sûr, il est moins impérial que Geraerts et Fellaini dans le trafic aérien. Quant à Geraerts, c'est le pendant de Fellaini au centre du jeu. Il va un peu plus de l'avant et du coup, Marouane doit rester davantage derrière ". STÉPHANE VANDE VELDE