Le 21 octobre, il y aura 38 ans que Winterslag a éliminé Arsenal, déjà une grande puissance, au deuxième tour de la Coupe UEFA. Sa cinquième place en 1980-1981 lui avait permis de réaliser la seule campagne européenne de son histoire. Les Limbourgeois avaient toutefois perdu deux joueurs-clefs, Nico de Bree et Paul Theunis. Ils avaient engagé un seul joueur, le Norvégien Roger Albertsen. Il était un des trois professionnels de l'équipe avec le Luxembourgeois Carlo Weiss et l'Allemand Karl Be...

Le 21 octobre, il y aura 38 ans que Winterslag a éliminé Arsenal, déjà une grande puissance, au deuxième tour de la Coupe UEFA. Sa cinquième place en 1980-1981 lui avait permis de réaliser la seule campagne européenne de son histoire. Les Limbourgeois avaient toutefois perdu deux joueurs-clefs, Nico de Bree et Paul Theunis. Ils avaient engagé un seul joueur, le Norvégien Roger Albertsen. Il était un des trois professionnels de l'équipe avec le Luxembourgeois Carlo Weiss et l'Allemand Karl Berger. Arsenal devait normalement jouer à domicile d'abord mais lors du tirage au sort, après quelques bières, le président de Winterslag, Jan Vandermeulen, avait persuadé le secrétaire de l'équipe londonienne d'inverser l'ordre des matches. " Vous allez quand même gagner 5-0 à domicile et nous n'aurons plus de spectateurs pour le retour. " Comme il avait plu trois jours d'affilée, 9.000 personnes seulement s'étaient déplacées et, dans le champ de boue qu'était devenu le terrain, tous les joueurs s'étaient mués en Vieze Mannen (sales types), faisant honneur au surnom de Winterslag. Le club limbourgeois, avec un budget annuel de 350.000 euros, s'est étonnamment imposé 1-0. À Highbury, Mathieu Bollen avait interdit à ses défenseurs de dépasser la ligne médiane mais après trois minutes, l'arrière gauche MathieuBillen dépassait le médian Pierre Denier, juste à temps pour reprendre de la tête une longue passe d'Albertsen avant que le gardien Pat Jennings ne puisse réagir. Au terme d'une domination anglaise de 87 minutes, Winterslag s'inclinait 2-1 mais était qualifié grâce au but inscrit en déplacement, à la grande joie des trois cents supporters qui l'avaient accompagné. Comme l'entraîneur avait interdit à ses joueurs de sortir en ville, ils avaient passé la nuit à manger des sandwiches et à boire du champagne dans leurs chambre. L'addition avait été salée. Au retour en Belgique, le président, qui occupait un poste de cadre chez Ford Genk avait été conduit en taxi à Bruxelles. De Zaventem, il avait repris l'avion pour Londres, où le CEO de Ford Europe, un fervent supporter de West Ham, rival d'Arsenal, l'avait invité à raconter à une salle comble comment son club avait battu Arsenal. Au tour suivant, Winterslag a été éliminé par Dundee United. Ce fut le dernier match de Bollen, qui n'avait pris que neuf points en championnat. Il a été remplacé par son adjoint, Vince Briganti, qui assura le maintien de Winterslag lors de la dernière journée de championnat.