Absent de la Coupe d'Europe la saison prochaine, Sochaux, qui avait réussi à faire son trou dans le haut du tableau de la Ligue 1 ces dernières saisons, a profité de l'intersaison pour changer son noyau. Un an après les départs de Benoît Pedretti et Pierre-Alain Frau, ce sont les autres espoirs du club qui ont préféré un autre défi. Sylvain Monsoreau, 24 ans, a pris la direction de Lyon et Jeremy Mathieu, 21 ans, celle de Toulouse. Mais des piliers comme l'international tunisien Santos (Toulouse) et Wilson Oruma (Marseille) ont également plié bagage. " N...

Absent de la Coupe d'Europe la saison prochaine, Sochaux, qui avait réussi à faire son trou dans le haut du tableau de la Ligue 1 ces dernières saisons, a profité de l'intersaison pour changer son noyau. Un an après les départs de Benoît Pedretti et Pierre-Alain Frau, ce sont les autres espoirs du club qui ont préféré un autre défi. Sylvain Monsoreau, 24 ans, a pris la direction de Lyon et Jeremy Mathieu, 21 ans, celle de Toulouse. Mais des piliers comme l'international tunisien Santos (Toulouse) et Wilson Oruma (Marseille) ont également plié bagage. " Nous voulons reconstruire un véritable groupe pour retrouver la force de cohésion et de solidarité d'il y a deux ans ", avait annoncé le président Jean-Claude Plessis aux supporters. Mais les départs n'ont pas encore été compensés par des arrivées. Seuls l'ancien joueur du Standard, Rabiu Afolabi, et le jeune Suisse Daniel Bülher, 20 ans, prêté la saison passée par Liverpool à Aarau, sont venus renforcer le groupe. Afolabi remplacera Monsoreau et Bülher aura la même polyvalence que Mathieu. Les Doubistes comptent donc une nouvelle fois sur le centre de formation. Pas moins de six jeunes ont signé leur premier contrat pro ( Badara Sène, Maxime Josse, Steve Bernardet, Fabien Lavoyer, Benjamin Genghini et Cédric Rey). " On s'inquiète pour nous mais je vous signale qu'Auxerre agit de la sorte depuis des années sans que personne ne trouve à y redire. On s'appuie sur un centre de formation de qualité. Sans son centre, le FC Sochaux n'existe pas ", a ajouté le président Plessis. Néanmoins, le club cherche encore deux renforts : un milieu offensif et un attaquant. Les pistes les plus sérieuses mènent au capitaine lillois Philippe Brunel (32 ans) et à une autre connaissance belge, Moumouni Dagano (ex-Genk). Et pour prendre en main cet effectif rajeuni, Sochaux a fait confiance... au même entraîneur. Convoité par de nombreux clubs et cité à l'étranger, Guy Lacombe est demeuré au club, faute d'avoir pu s'arranger avec son président quant à une résiliation d'un contrat qui porte encore sur un an. Néanmoins, Sochaux a toujours cru qu'il ferait appel à un nouvel entraîneur pour la saison prochaine. Certains candidats û comme le Brésilien Ricardo qui a finalement abouti à Bordeaux û sont même venus faire le tour du propriétaire. Mais c'est bien Lacombe, qui n'a pas participé à l'élaboration du nouveau noyau, qui était présent à la reprise des entraînements. " Avec ce que je lis ou ce que j'entends, il m'est difficile d'être plus enthousiaste aujourd'hui. Le club a composé un effectif, je le managerai du mieux que je pourrai. Je suis entraîneur, je fais mon travail ", a-t-il lâché à la presse française. YOUSSOUF HADJI, le médian marocain de Bastia, qui devait signer à Nancy, a fait volte-face au dernier moment pour prendre finalement la destination de Rennes. SÉBASTIEN MAZURE, le meilleur buteur de Caen la saison passée, a décidé d'opter pour St-Etienne où Frédéric Piquionne, prêté l'année passée par Rennes, a signé un contrat de quatre ans. LILLE a prolongé le contrat de son attaquant Matt Moussilou, désormais lié dans le Nord jusqu'en 2010. NICE a transféré le défenseur bordelais Cyril Rool mais n'a pu trouver un arrangement avec l'attaquant bulgare de Levante Denis Manchev, jugé trop cher. RAFIK SAIFI, le milieu de terrain algérien d'Istres (L2) a signé un contrat de deux ans avec Ajaccio. LUIS FERNANDEZ a retrouvé un poste d'entraîneur. Il officiera la saison prochaine au Qatar, à Al Rayyan. (S. Vande Velde)